11
Oct/15
2

De Coblence à Bacharach… au fil du Rhin romantique!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 12e d’une longue série de reportages relatifs à un fascinant voyage en Allemagne que nous avons réalisé avec Voyages Lambert à l’automne 2015!

Rhin moyen, Allemagne

Coblence - Bacharach, Rhénanie-Palatinat, Allemagne, dimanche 11 octobre 2015 – S’il y a une journée où il devait faire beau lors de notre périple en Allemagne, c’est aujourd’hui ! Et ce, tout simplement parce que c’est jour de croisière sur le Rhin, un des moments les plus attendus du voyage.

Eh bien, nous sommes bénis des Dieux ! Lorsque « Galarneau » se pointe à l’horizon ce matin, et ça durera ainsi toute la journée, le ciel est d’un bleu céruléen… avec tout juste quelques traces de belle ouate blanche pour faire contraste !

Tout au long de notre trajet de tout près de cinq heures sur ce fleuve mythique, le Rhin romantique, nous croiserons les villages d’Oberlahnstein, Rhens, Braubach, Boppard, Kamp-Bornhofen, Bad Salzig, St Goarshausen, St Goar, Oberwesel, Kaub… pour finalement revenir sur terre à Bacharach !

Des châteaux moyenâgeux hauts perchés dans la montagne, de belles églises, de superbes maisons, des champs de vignes aux rangées parfaitement droites et des paysages époustouflants ! Un véritable conte de fées !

Photo ci-dessus : Le château de Pfalzgrafenstein, dont la première pierre a été posée en 1326, a servi de poste de péage sur le Rhin durant quelques siècles. Sa situation au milieu du fleuve sur l'île de Falkenau était somme toute parfaite pour cette tâche!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

La nuit n’a pas été aussi reposante que nous l’aurions souhaité. Nous avons dû dormir la fenêtre fermée, notre chambre à l’Hôtel Mercure de Coblence donnant sur une autoroute particulièrement achalandée… même la nuit !

Après un excellent petit-déjeuner à l’hôtel, nous grimpons dans le car qui prend la route cinq minutes en avance sur le programme. C’est dire comment les voyageurs ont hâte de prendre place sur le bateau!

C’est frais, même un peu froid ce matin ! Mais ce qui importe, c’est que le ciel soit entièrement dégagé. Wow !

Il n’est pas encore 8 h 30 et à cette heure un dimanche matin, les rues de Coblence sont désertes.

Il nous faut moins de dix minutes pour arriver au quai d’embarquement de la compagnie maritime KD, en fait la « Köln Düsseldorfer Deutsche Rheinschiffahrt AG », une entreprise de navigation de croisière fondée il y a 180 ans !

Nous descendons du car et Gabor part de son côté au volant de son véhicule. Notre sympathique chauffeur originaire de la République tchèque fera le même trajet que nous, mais par voie de terre, et il attendra notre arrivée à Bacharach.

Coblence, Allemagne

Photo ci-dessus : Notre bateau, le MS Asbach !

Nous grimpons à bord du MS Asbach, un bateau long de 68 mètres construit en 1993 et pouvant accueillir pas moins de 600 passagers. Mais pour le moment, il n’y a guère que notre groupe sur le navire.

Nous nous installons sur le pont supérieur. Ouf, c’est déjà très venteux et nous sommes toujours amarrés au quai. Pour l’heure, le mercure indique 8 degrés Celsius.

Coblence, Allemagne

Photo ci-dessus : Pas chaud… même bien emmitouflée, Céline frissonne!

Le bateau lève l’ancre à l’heure prévue, 9 heures.

Nous voguons depuis à peine quelques minutes que nous croisons un magnifique bâtiment… il s’agit de l’édifice devant lequel nous avons stoppé notre promenade hier soir en raison de la trop grande noirceur !

Coblence, Allemagne

Photo ci-dessus : Évidemment, du bateau il est impossible de savoir ce qu’héberge cette superbe bâtisse. Mais, lors de nos recherches préparatoires à la rédaction de ce texte, l’encyclopédie libre « Wikipédia » nous a appris que ce bâtiment, l'ancien palais du gouvernement de Prusse au bord du Rhin, accueillait aujourd’hui le siège social du BWB, le «Bundesamt für Wehrtechnik und Beschaffung», en fait l'Office fédéral allemand des techniques de l'armement et de l'approvisionnement.

Coblence, Allemagne

Photo ci-dessus : Toujours à Coblence en bordure du Rhin, une statue de Joseph von Görres (1776-1848), un écrivain allemand ouvertement opposé à Napoléon qui a écrit en faveur d’une Allemagne unifiée, avec un gouvernement représentatif… mais avec un empereur!

Sur le bateau, une voix émanant d’un système de son nous donne de l’information sur ce que nous voyons… en allemand et en anglais et dans une version raccourcie en français.

Nous passons devant l’Hôtel Mercure que nous avons quitté ce matin.

La vitesse de croisière de notre longue embarcation nous permet de bien voir et de prendre des photos.

Les saules pleureurs sur les berges du fleuve sont magnifiques. Il y a de belles maisons avec des terrasses.

Coblence, Allemagne

Photo ci-dessus : Voilà un des saules pleureurs que nous avons vus hier lors de notre balade en bordure du Rhin… encore plus beau lorsque vu du fleuve !

Il fait vraiment froid. Nous descendons au restaurant pour prendre un café, mais surtout pour nous réchauffer. L’endroit est chaud et douillet… et les fenêtres panoramiques nous offrent une vue imprenable sur les berges… des deux côtés !

Nous y resterons pour une bonne partie du trajet.

Nous voyons notre premier château dans la montagne, en fait il y en a deux, un sur chacune des deux rives du fleuve. D’un côté se dresse le château de Lahneck et en face le château de Stolzenfels… avec une église tout juste devant.

Château de Stolzenfels, Allemagne

Château de Stolzenfels, Allemagne

Photos ci-dessus : Le Château de Stolzenfels a été construit par le prince-évêque de Trèves à partir de 1242 et agrandi entre 1388 et 1418, cette fois-ci par des archevêques… Il a été occupé par des Suédois durant la guerre de Trente Ans, puis par les Français avant d’être détruit par les troupes de Louis XIV en 1689. Finalement, après être resté en ruine durant 150 ans, la ville de Coblence l'a offert en cadeau au prince héritier, le futur Frédéric-Guillaume IV, qui le restaure à compter de 1842 dans la veine romantique… pour en faire sa résidence d’été!

Sur la façade du château de Stolsenfels, nous apercevons une mosaïque sur un des murs… elle doit être immense pour que nous l’apercevions de si loin !

Nous faisons un premier arrêt, à Lahnstein où quelques passagers se joignent à nous.

Nous passons devant une affiche nous indiquant la ville de Rhens, où il y a une belle maison à colombage datant du Moyen-Âge. « À l’époque, crachent les haut-parleurs du bateau, elle était fréquentée par des rois ! Aujourd’hui, l’endroit a été converti en hôtel, le Königsstuhl. »

Rhens, Allemagne

Rhens, Allemagne

Rhens, Allemagne

Photos ci-dessus : La maison à colombage semble faire partie intégrante des anciens remparts de la ville… eux qui se terminent par une grosse tour surmontée du drapeau allemand. Derrière, il y a un clocher d’église !

Au fil du Rhin, Allemagne

Photo ci-dessus : Les arbres ont pris leurs belles teintes d’automne.

Il y a une piste cyclable sur les berges du Rhin, semblable à celle que nous avons vue hier en bordure de la Moselle !

Au fil du Rhin, Allemagne

Photo ci-dessus : Nous croisons ce beau petit village entourant son église !

D’autres vignobles prennent place sur le flanc des collines et des montagnes. Tout comme les autres champs de vignes que nous avons vus dans la vallée de la Moselle, ceux-ci affichent également des rangées de vignes très droites.

Au fil du Rhin, Allemagne

Photo ci-dessus : Le paysage est magnifique!

Nous passons devant le village de Spay.

Puis du côté du soleil, nous apercevons le château de Markburg. Il date du XIIe siècle et il est intact, n’ayant jamais été détruit. Il se situe sur un éperon rocheux à 150 mètres au-dessus du niveau du Rhin.

Au fil du Rhin, Allemagne

Photo ci-dessus : Le château de Markburg qui héberge aujourd’hui le siège social de l’Association allemande des châteaux du Rhin. (Photo Wikipédia)

Le bateau fait un autre arrêt, cette fois-ci au quai de Braubach.

Nous commandons un deuxième café, il est délicieux et nous sommes tellement bien à l’intérieur, à la chaleur, devant de superbes baies vitrées. Notre table est située à un jet de pierre d’une porte me permettant de sortir pour prendre des photos !

La clarté, la luminosité et le ciel sont superbes, on ne pourrait pas vraiment demander mieux !

Après avoir croisé la petite ville d’Osterspai, nous nous retrouvons devant celle de Bopparder Hamm… lieu de cures thermales, nous apprend-on. De très jolies maisons y prennent place.

Nous y faisons un arrêt et de très nombreux voyageurs montent à bord, certainement une centaine.

Nous reprenons le large et voyons le village de Kamp-Bornhofen. Les berges sont très bien aménagées de chaque côté du Rhin. Nous accostons à cet endroit.

Puis deux autres châteaux dans la montagne, mitoyens ceux-ci. Il y a aussi un couvent franciscain au bord du fleuve, construit à l'initiative de l'archevêque Johann Hugo von Orsbeck dans les années 1680-1684 selon les plans de l'architecte Léonard de Feldkirch.

Au fil du Rhin, Allemagne

Photo ci-dessus : Initialement construit pour que des Capucins prennent soin des pèlerins, le monastère de Bornhofen a été abandonné entre 1803 et 1873. Aujourd’hui, l’endroit est dirigé par des Franciscains.

Au fil du Rhin, Allemagne

Photo ci-dessus : Et toujours ces paysages d’automne.

Au fil du Rhin, Allemagne

Au fil du Rhin, Allemagne

Photos ci-dessus : Et de beaux châteaux.

Autre arrêt, cette fois-ci à Bad Salzig, très bref celui-là !

À 11 h 30, alors que le restaurant est maintenant bondé, nous commandons un petit lunch : une grosse soupe aux poireaux et pommes de terre avec du pain pour Céline, une salade grecque accompagnée d’une bière Beck pour moi. Délicieux… mais un peu dispendieux, 34€, incluant toutefois nos quatre cafés de la matinée.

Nous passons Kestert… puis Hirzenach !

Nous dépassons plusieurs bateaux de touristes ainsi que des bateaux transportant des chargements de toutes sortes…, tous plus longs les uns que les autres.

Et la suite ininterrompue de châteaux se poursuit… voici celui de Maus !

Au fil du Rhin, Allemagne

Au fil du Rhin, Allemagne

Photos ci-dessus : Le château de Maus a été construit entre 1353 et 1357 par l'archevêque Boemund II de Trèves.

Au fil du Rhin, Allemagne

Au fil du Rhin, Allemagne

Photos ci-dessus : Le beau clocher d’une église en bordure du Rhin…et derrière encore un magnifique vignoble !

Au fil du Rhin, Allemagne

Photo ci-dessus : Une autre maison à colombage… perchée dans la montagne !

Au fil du Rhin, Allemagne

Photo ci-dessus : Joli village !

Nous voici à St-Goarshausen où le bateau accoste. À cet arrêt, quelques passagers descendent.

En face, dans la montagne il y a le château fort du Katz... qui aurait été érigé pour neutraliser celui de Maus que nous avons vu plus tôt.

Au fil du Rhin, Allemagne

Au fil du Rhin, Allemagne

Photos ci-dessus : L’encyclopédie « Wikipédia » nous apprend que le château du Katz a été construit vers 1371 par Guillaume II de Katzenelnbogen. Il fut bombardé et détruit en 1806 pendant la guerre de coalition, mais il fut reconstruit entre 1896 et 1898. Aujourd’hui, il appartient à des intérêts privés.

Lors d’un arrêt à St Goar, nous voyons une série de véhicules récréatifs bien stationnés le long du Rhin… des gens sont assis sur des chaises devant leur chalet mobile, face au fleuve, et ils regardent passer les bateaux !

Et voilà, nous voici devant « Lorelei », le célèbre rocher haut de 132 mètres. Le rocher s’avance dans le fleuve le rendant ainsi beaucoup plus étroit.

La légende raconte que le rocher était autrefois la demeure de « Lorelei » une nymphe de la mythologie germanique qui attire les navigateurs du Rhin jusqu'à leur perdition par ses chants, un peu comme le faisaient les sirènes de la mythologie grecque.

Mais en fait, les nombreux accidents de navigation qui ont eu lieu ici sont dus au courant très violent et aux nombreux rochers immergés !

Au fil du Rhin, Allemagne

Photo ci-dessus : J’ai bien tenté d’apercevoir la statue de « Lorelei » qui prend place au pied du rocher, mais je ne l’ai pas vue !

Nous passons devant Oberwesel… au moment même où nous remontons sur le pont supérieur. Il est maintenant tout près de 13 heures et il fait beaucoup moins froid que ce matin.

Au fil du Rhin, Allemagne

Photo ci-dessus : Wow ! Des vignobles vraiment très impressionnants.

Sur les berges devant Oberwesel, il y a une haute et massive tour. Notre guide préenregistré nous apprend que la ville d’Oberwesel possédait une enceinte entourée de remparts qui s’étiraient sur 3 km et où prenaient place 21 tours ! Celle que nous voyons est l’une des 16 qui restent.

Au fil du Rhin, Allemagne

Au fil du Rhin, Allemagne

Photos ci-dessus : La tour Ochsenturm, avec ses 40 mètres de hauteur est l'une des plus hautes tours de la Rhénanie !

Au fil du Rhin, Allemagne

Photo ci-dessus : L’église catholique Saint Martin d’Oberwesel a été construite dans la première moitié des années 1300. Son impressionnante tour, qui assurait à l’époque sa protection, a quant à elle été ajoutée en 1435!

Au fil du Rhin, Allemagne

Photo ci-dessus : Une autre belle église, celle de Notre-Dame, toujours à Oberwesel. Plusieurs des guides locaux que nous avons rencontrés depuis le début du périple nous ont affirmé que le peuple allemand était très religieux. Impossible de ne pas y croire!

Tout près s’élève le château de Schönburg, une forteresse érigée au XIIe siècle et qui a été détruite par les troupes de Louis XIV pendant la guerre de la Ligue d'Augsbourg. Toutefois, le château fut reconstruit à partir de 1885 et il est aujourd’hui utilisé comme auberge de jeunesse.

Au fil du Rhin, Allemagne

Photo ci-dessus : Céline sur le pont du bateau avec à sa droite, au loin dans la montagne, le château de Schönburg.

Au fil du Rhin, Allemagne

Photo ci-dessus : Le château de Schönburg, aujourd’hui un centre d’hébergement pour la jeunesse.

Nous passons devant la ville de Kaub, au-dessus de laquelle se trouvent les ruines de la forteresse Gutenfels, construite en 1220.

Au fil du Rhin, Allemagne

Au fil du Rhin, Allemagne

Photos ci-dessus : Le château fort de Gutenfels perché à une centaine de mètres au-dessus de la ville de Kaub… dominait à son époque le Rhin.

Puis nous voyons un îlot sur lequel prend place un château blanc, noir et orange, un ancien poste de péage sur le Rhin. Au Québec, nous avons vu une émission de télévision portant sur les bateaux fluviaux où on nous a présenté ce château.

Au fil du Rhin, Allemagne

Au fil du Rhin, Allemagne

Photos ci-dessus : Contrairement à la grande majorité des châteaux du Rhin, le château de Pfalzgrafenstein, érigé en 1326, n'a jamais été conquis ou détruit. Il a non seulement résisté aux guerres, mais aussi aux assauts de la glace et aux inondations. Ses quartiers abritaient une vingtaine d'hommes.

Finalement à 13 h 40, nous arrivons à Bacharach où nous descendons. Gabor nous attend bien patiemment dans son autocar. Nous y montons, mais uniquement pour enlever quelques pelures, car pour l’heure le soleil a beaucoup, mais vraiment beaucoup, réchauffé l’air !

Nous sommes enchantés de notre croisière… et Bacharach semble une très jolie ville.

Méli-Mélo
La vallée du Vallée du Haut-Rhin moyen, aussi appelé « le Rhin romantique » est inscrite à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2002. Voici comment l’organisme des Nations Unies décrit cette région :

« Les 65 km de la vallée du Rhin moyen, avec ses châteaux, ses villes historiques et ses vignobles, illustrent de manière vivante la pérennité de l'implication humaine dans un paysage naturel spectaculaire et bigarré. Ce paysage est intimement lié à l'histoire et à la légende et exerce, depuis des siècles, une puissante influence sur les écrivains, les peintres et les compositeurs. »

À suivre…
La superbe ville médiévale de Bacharach !

 Église Saint-Pierre, Bacharach, Allemagne

Photo ci-dessus : L’église Saint-Pierre à Bacharach.

Textes précédents :
Vous pouvez lire les textes précédents de nos reportages sur l'Allemagne en cliquant sur les liens ci-dessous ou en accédant directement à l'onglet "Allemagne" de la rubrique « Voyages » de la barre de menu.

Notre voyage en Allemagne : Trajet proposé par "Voyages Lambert"

1er texte : Willkommen in Köln… Bienvenue à Cologne, sur les berges du Rhin!

2e texte : Cologne: sa cathédrale, ses berges sur le Rhin et ses belles maisons !

3e texte : À Aix-la-Chapelle… sur les traces de Charlemagne!

4e texte : La cathédrale d’Aix-la-Chapelle ou Charlemagne en pièces détachées!

5e texte : La Porta Nigra et le Haupmarkt, la place du Marché!

6e texte : L’imposante cathédrale de Trèves et son cloître!

7e texte : Trèves : l’ancien palais du prince-électeur… et la basilique romaine de Constantin!

8e texte : Trèves, métropole romaine... dont le cœur bat toujours… au Musée de Rhénanie!

9e texte : Bernkastel-Kues… ville aux bellissimes maisons médiévales à colombages !

10e texte : Cochem : fontaines, église aux magnifiques vitraux, une mosaïque, etc.!

11e texte : Coblence… de passage seulement et c’est dommage !

Bibliographie
Aachen, Aix-la-Chapelle, guide de la ville et de la cathédrale,, Édition Michael Imhof Verlag, 2011, 31 pages;

Allemagne, Guide Vert, Michelin guides touristiques, 2015, 690 pages;

Allemagne, faits et réalités,, Societäts Verlag, 2010, 192 pages;

Allemagne, des villes vivantes, Office national allemand du tourisme, 2010, 198 pages;

Atlas en fiches,, Éditions Atlas, 2008;

Cartoville - Berlin, Guides Gallimard, 12e édition ;

Encyclopédie libre Wikipédia Allemagne, Cologne, Aix-la-Chapelle, Trèves et plusieurs autres pages;

LonelyPlanet - Berlin , Publication LonelyPlanet, 2013, 352 pages;

Patrimoine mondial de l'UNESCO, Éditions UNESCO, 2009, 832 pages;

Trèves, à la découverte de la plus vieille ville d’Allemagne,, Rahmel-Verlag, 48 pages.

Remplis sous: Allemagne, Voyages Mots clés:
Commentaires (2) Trackbacks (0)
  1. Merveilleux périple que j’ai suivi moi aussi en avril 2017. Un bonheur le froid, seule sur le pont dans le vent, sans soleil ou quelques rayons pâles du matin… On peut être heureuse seule en croisière de MARSEILLE à STRASBOURG et de STRASBOURG à AMSTERDAM. Et puis le RHIN ROMANTIQUE sous le soleil…. Que du bonheur…

  2. Nous en gardons tellement de beaux souvenirs!

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant