11
Oct/15
1

Bacharach sublime découverte d’une ville dont la visite n’était pourtant pas prévue à notre programme !

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 13e d’une longue série de reportages relatifs à un fascinant voyage en Allemagne que nous avons réalisé avec Voyages Lambert à l’automne 2015!

Bacharach, Allemagne

Bacharach, Rhénanie-Palatinat, Allemagne, dimanche 11 octobre 2015 – Cette sixième journée de notre périple en Allemagne est particulièrement exceptionnelle ! Au terme d’une matinée toute en émotion à nous extasier devant les paysages, les châteaux et les vignobles qui se sont succédés tout au long de notre croisière sur les eaux du Rhin romantique… l’émotion est de nouveau au rendez-vous alors que nous découvrons le sublime petit village de Bacharach.

Et la journée n’est pas terminée, tant s’en faut, puisqu’après nos belles découvertes à Bacharach, nous filons vers Heidelberg où nous nous installons dans un hôtel datant du XVIe siècle, un édifice tout à fait spectaculaire… tout juste avant de partir pour notre dernière activité quotidienne, l’ascension du «Chemin des philosophes» !

Photo ci-dessus : Une superbe église occupe le centre de la vieille ville de Bacharah, l’église Saint-Pierre, «Peterkirche» en allemand !

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Il est un peu plus de 13 h 30 lorsque nous remettons les pieds sur la terre ferme après notre magnifique croisière fluviale sur le Rhin romantique ! Nous nous rendons à l’autocar qui est garé dans un stationnement servant tant à la gare de la ville de Bacharach qu’à son port.

Notre accompagnatrice de Voyages Lambert, Krystyna Wozniak, nous informe que nous avons une heure de temps libre pour découvrir cette petite ville qui a conservé quelques tours de ses remparts médiévaux. Le rendez-vous pour le départ est fixé à 14 h 45, ici même.

Bacharach, Allemagne

Photo ci-dessus : Du stationnement où est garé notre autocar, nous apercevons la belle tour de la gare de Bacharach!

Nous traversons la route qui longe le Rhin et entrons dans la ville historique par une ancienne porte en pierre. Les rues sont pavées, les maisons, pour la plupart à colombage, sont superbes, des fleurs décorent pratiquement toutes les habitations, un couple de personnes âgées est installé à l’entrée de la ville et les deux artistes jouent, chacun de leur côté de la rue, de l’orgue de barbarie… une cité qui semble en fête !

Nous ne savons plus où regarder tant c’est beau. Dès nos premiers pas dans ce tout petit village nous ressentons un immense sentiment de bien-être !

Bacharach, Allemagne

Photo ci-dessus : La porte médiévale par laquelle nous entrons dans la ville de Bacharach!

Bacharach, Allemagne

Photo ci-dessus : La dame à l’orgue de barbarie, très heureuse de poser pour la postérité !

Bacharach, Allemagne

Photo ci-dessus : Les maisons sont très jolies !

Nous déambulons dans les petites rues. Il y a de belles terrasses fleuries… où plusieurs personnes sirotent tranquillement une bière en dînant.

Bacharach, Allemagne

Photo ci-dessus : Les touristes profitent des chauds rayons du soleil pour prendre place sur les terrasses de la rue principale de Bacharach!

Nous sommes chanceux, car nous réussissons à trouver une boutique ouverte, malgré que nous soyons dimanche, pour acheter un « aimant » pour notre collection. Un souvenir de cette belle ville nous aurait manqué.

Bacharach, Allemagne

Photo ci-dessus : Une belle maison donnant sur une rue décorée d’une immense couronne !

L’église Saint-Pierre
Nous apercevons une église à l’extrémité d’une petite rue. Nous nous y rendons et entrons.

Bacharach, Allemagne

Bacharach, Allemagne

Photos ci-dessus : Tout au bout de la rue, l’église Saint-Pierre, nous nous y rendons !

L’église luthérienne St Peterskirche est petite, simple, mais fort jolie. Tout est blanc, gris et ocre.

Bacharach, Allemagne

Photo ci-dessus : L’église St Pierre de Bacharach est à une seule nef et fort bien éclairée !

Bacharach, Allemagne

Photo ci-dessus : Un bel orgue blanc et or prend place aux étages supérieurs.

Bacharach, Allemagne

Photo ci-dessus : Les colonnes de l’église affichent une belle décoration aux couleurs vives.

Bacharach, Allemagne

Photo ci-dessus : Une impressionnante statue de Grabamal Johann Friedrichs von Wolfskehl.

Les ruines de la chapelle Saint-Werner
Derrière l’église se trouve un long escalier menant aux ruines d’une immense chapelle dont il ne reste que les murs. Il s’agit de l’ancienne chapelle Saint-Vernier (1), la Wernerkapille qui avait été construite entre 1289 à 1430.

(1) : Saint Werner devint en français Saint Garnier ou Saint Vernier.

Bacharach, Allemagne

Bacharach, Allemagne

Photos ci-dessus : La chapelle Werner a été un lieu de pèlerinage populaire au XIVe siècle, mais elle fut abandonnée en 1689 lors de la guerre de la Ligue d’Augsbourg, aussi appelée guerre de Neuf ans. Elle a dû être en partie détruite en 1759 en raison de risque d’effondrement. Une impressionnante statue Grabamal Johann Friedrichs von Wolfskehl.

La vue est splendide sur le Rhin, le village, les montagnes environnantes, les vignobles tout près et même sur l’église que nous venons de visiter. C’est féerique.

Bacharach, Allemagne

Bacharach, Allemagne

Bacharach, Allemagne

Photos ci-dessus : La vue, de l’endroit où sont situées les ruines de la chapelle Werner, est tout simplement superbe.

Bacharach, Allemagne

Photo ci-dessus : Derrière les ruines de la chapelle, un sentier de randonnée pédestre est très populaire chez les touristes marcheurs.

Nous redescendons et revenons sur nos pas en direction du car.

Bacharach, Allemagne

Photo ci-dessus : Nous voyons une affiche qui nous indique qu’il y a également les ruines d’un château pas très loin… le château Stahleck datant du XIe siècle, mais le temps nous manque.

Bacharach, Allemagne

Photo ci-dessus : Si nous avions eu le temps de nous rendre au château de Stahleck, voici ce que nous aurions vu ! (Photo Wkikpédia)

Bacharach, Allemagne

Photo ci-dessus : Sur le chemin du retour, nous constatons que les rues sont maintenant désertes !

Nous avons adoré nos découvertes à Bacharach.

En route pour Heidelberg
Notre chauffeur, Gabor, remet son véhicule en marche avec quelques minutes de retard sur l’horaire prévu, notre couple de retardataires arrivant encore une fois après l’heure entendue pour le rendez-vous !

« Nous faisons maintenant route en direction de Heidelberg », nous lance notre accompagnatrice de Voyages Lambert. « C’est une ville située sur les deux rives de la rivière Neckar dans le Land de Bade-Wurtemberg. Il s’agit d’une ville dont l’université a été fondée en 1386 et qui est fréquentée aujourd’hui par 30,000 étudiants, dont 20 pour cent d’entre eux proviennent de l'étranger. »

Elle nous propose, étant donné que nous devrions être à Heidelberg très bientôt, de nous rendre à l’hôtel, de prendre possession de nos chambres et de repartir pour une promenade sur le « Chemin des philosophes » !

Krystyna précise que le « Chemin des philosophes » est situé, par rapport à notre hôtel, de l’autre côté de la rivière Neckar. « Pour nous y rendre, il faut traverser le « Vieux pont », une des merveilles de la ville. »

« Une fois le pont traversé, nous sommes à un jet de pierre du « Chemin des philosophes ». Celui-ci grimpe sur une colline et permet d’atteindre plusieurs belvédères d’où nous avons une vue imprenable sur la ville et sur son château ! »

Elle profite de l’occasion pour nous donner les coordonnées pour ce soir et demain matin.

« Le souper sera servi au restaurant de l’hôtel, un endroit très recherché, à 19 h 30 ».

« Demain nous partons à la découverte de Heidelberg dès 8 h 30. Toutefois, nous ne reviendrons pas à l’hôtel par la suite, précise-t-elle, donc les bagages doivent être placés à la porte des chambres à 7 h 45. »

Nous longeons la rivière Neckar, « une rivière dont les eaux débordent régulièrement », souligne notre accompagnatrice.

Nous arrivons à Heidelberg à 16 h 10.

Nous descendons au stationnement des cars, situé tout près du vieux pont, et nous marchons avec nos bagages à main jusqu’à l’hôtel… une bâtisse vraiment époustouflante !

Celui-ci, le Romantik Hotel Zum Ritter St Georg, prend place dans un superbe édifice de style Renaissance datant de 1592, et évidemment il est situé dans le centre historique, une zone où les autocars n’ont pas accès, d’où l’obligation de cette petite marche.

Hôtel Zum Ritter, Heidelberg, Allemagne

Hôtel Zum Ritter, Heidelberg, Allemagne

Hôtel Zum Ritter, Heidelberg, Allemagne

Hôtel Zum Ritter, Heidelberg, Allemagne

Photos ci-dessus : La façade de grès rouge de l’Hôtel Zum Ritter à Heidelberg est tout simplement éblouissante!

Nous avons la chambre 108. Pour nous y rendre, nous traversons la salle à manger richement décorée et nous suivons un labyrinthe d’étroits couloirs dénivelés ! Nous croisons de superbes décorations.

Hôtel Zum Ritter, Heidelberg, Allemagne

Hôtel Zum Ritter, Heidelberg, Allemagne

Hôtel Zum Ritter, Heidelberg, Allemagne

Hôtel Zum Ritter, Heidelberg, Allemagne

Photos ci-dessus : De nombreuses œuvres d’art décorent l’Hôtel Zum Ritter!

Nous entrons dans notre chambre à 16 h 45 !

Il y a deux très petits lits, un bain pour le bonheur de mon épouse et un réfrigérateur rempli de nombreuses boissons.

Hôtel Zum Ritter, Heidelberg, Allemagne

Hôtel Zum Ritter, Heidelberg, Allemagne

Photos ci-dessus : Notre chambre à l’Hôtel Zum Ritter!

Méli-Mélo
Bien que l’encyclopédie libre « Wikipédia » parle de Bacharach en termes de ville, il s’agit plus d’un village que d’une ville, sa population n’avoisinant que les 1,900 personnes!

Bacharach est la dernière ville où nous nous arrêterons dans le land de Rhénanie-Palatinat, et ce, après avoir vu Trèves, Bernkastel-Kues, Cochem et Coblence.

À suivre…
Le Vieux pont et le Chemin des philosophes de Heidelberg !

Vieux pons, Heidelberg, Allemagne

Photo ci-dessus : Le vieux pont de Heidelberg, qui date du XVIIIe siècle, et avec en arrière-plan... le château!.

Textes précédents :
Vous pouvez lire les textes précédents de nos reportages sur l'Allemagne en cliquant sur les liens ci-dessous ou en accédant directement à l'onglet "Allemagne" de la rubrique « Voyages » de la barre de menu.

Notre voyage en Allemagne : Trajet proposé par "Voyages Lambert"

1er texte : Willkommen in Köln… Bienvenue à Cologne, sur les berges du Rhin!

2e texte : Cologne: sa cathédrale, ses berges sur le Rhin et ses belles maisons !

3e texte : À Aix-la-Chapelle… sur les traces de Charlemagne!

4e texte : La cathédrale d’Aix-la-Chapelle ou Charlemagne en pièces détachées!

5e texte : La Porta Nigra et le Haupmarkt, la place du Marché!

6e texte : L’imposante cathédrale de Trèves et son cloître!

7e texte : Trèves : l’ancien palais du prince-électeur… et la basilique romaine de Constantin!

8e texte : Trèves, métropole romaine... dont le cœur bat toujours… au Musée de Rhénanie!

9e texte : Bernkastel-Kues… ville aux bellissimes maisons médiévales à colombages !

10e texte : Cochem : fontaines, église aux magnifiques vitraux, une mosaïque, etc.!

11e texte : Coblence… de passage seulement et c’est dommage !

12e texte : De Coblence à Bacharach… au fil du Rhin romantique!

Bibliographie
Aachen, Aix-la-Chapelle, guide de la ville et de la cathédrale,, Édition Michael Imhof Verlag, 2011, 31 pages;

Allemagne, Guide Vert, Michelin guides touristiques, 2015, 690 pages;

Allemagne, faits et réalités,, Societäts Verlag, 2010, 192 pages;

Allemagne, des villes vivantes, Office national allemand du tourisme, 2010, 198 pages;

Atlas en fiches,, Éditions Atlas, 2008;

Cartoville - Berlin, Guides Gallimard, 12e édition ;

Encyclopédie libre Wikipédia Allemagne, Cologne, Aix-la-Chapelle, Trèves et plusieurs autres pages;

LonelyPlanet - Berlin , Publication LonelyPlanet, 2013, 352 pages;

Patrimoine mondial de l'UNESCO, Éditions UNESCO, 2009, 832 pages;

Trèves, à la découverte de la plus vieille ville d’Allemagne,, Rahmel-Verlag, 48 pages.

Remplis sous: Allemagne, Voyages Mots clés: ,
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. En passant BACHARACH lors de ma croisière STRASBOURG-AMSTERDAM de avril 2017 mon instinct me disait que j’avais perdu quelque chose à ne pas pouvoir la visiter. Je ne savais pas à quel point. Une merveille à vivre…

    OUI, vraiment j’ai manqué quelque chose. Nous sommes par contre allés nous em… à RUDYSHEIM qui ne casse rien, à COLOGNE ou il n’y a que la cathédrale et encore bien noircie par les siècles…

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant