10
Oct/15
2

Coblence… de passage seulement et c’est dommage !

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 11e d’une longue série de reportages relatifs à un fascinant voyage en Allemagne que nous avons réalisé avec Voyages Lambert à l’automne 2015!

Coblence, Allemagne

Coblence, Rhénanie-Palatinat, Allemagne, samedi 10 octobre 2015 – Coblence possède un centre-ville historique très attirant et un téléphérique spectaculaire qui surplombe le Rhin conduisant les touristes de Coblence à la forteresse d'Ehrenbreitstein sur l’autre rive, mais cette cité au confluent de la Moselle et du Rhin est également un point de départ idéal pour les croisières sur le Rhin, et c’est pour cette raison que nous nous y arrêtons en fin de journée !

Malgré notre très court arrêt dans cet ancien camp romain, une soirée et une nuit, nous aurons tout de même l’occasion de voir les eaux de la Moselle se jeter dans celles du Rhin à la Deutsches Eck, d’admirer un gigantesque monument de 37 mètres de hauteur édifié en 1891 en hommage à Guillaume 1er et de nous balader sur une belle promenade aménagée en bordure du Rhin.

Photo ci-dessus : Devant nous, les eaux de la Moselle fusionnent avec celles du Rhin !

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Nous quittons Cochem, où nous avons dîné et découvert l’église Saint-Martin décorée de vitraux magnifiques, un peu passé 14 h 30. Nous filons maintenant vers Coblence, située à une cinquantaine de kilomètres.

Notre accompagnatrice de Voyages Lambert, Krystyna Wozniak, profite du trajet pour nous donner les grandes lignes d’un des moments forts de notre périple en Allemagne, la croisière sur le Rhin prévue pour demain !

« Nous allons quitter l’hôtel à 8 h 30 demain matin », nous indique-t-elle. « Gabor, notre chauffeur, nous conduira en car au quai d’embarquement, ce qui devrait prendre tout au plus une dizaine de minutes. De là nous grimperons sur le bateau qui nous mènera tranquillement jusqu’à Bacharach où nous arriverons vers 14 heures 30, au terme d’une balade d’un peu plus de quatre heures sur le fleuve. »

« Initialement, ajoute Krystyna, nous devions nous arrêter à Spire et y visiter la cathédrale datant du XIe siècle, mais un événement spécial s’y tient demain et nous ne pourrions pas y entrer. C’est pourquoi nous nous arrêterons plutôt à Bacharach, une ville que je découvrirai en même temps que vous. »

Elle nous recommande par ailleurs de nous habiller chaudement pour la croisière, « car, nous dit-elle, nous nous installerons tôt sur le pont, nous réservant ainsi les meilleures places, et ce, parce que nous sommes les premiers à embarquer, Coblence étant le point de départ de la croisière. »

Le panorama sur la rivière Moselle est superbe. Normalement, je ne suis pas un aficionado des photographies prises de l’autocar, mais le paysage est tellement beau que je m’y laisse tenter… avec un résultat surprenant !

Vallée de la Moselle, Allemagne

Vallée de la Moselle, Allemagne

Vallée de la Moselle, Allemagne

Vallée de la Moselle, Allemagne

Vallée de la Moselle, Allemagne

Photos ci-dessus : C’est impressionnant de voir ces rangées de vignes si droites !

À Cochem, Krystyna a acheté quelques bouteilles de Riesling 2012… un vin qui a gagné un prix. Elle fait le service à bord du car et nous le dégustons ! C’est un vin semi-sec délicieux, et, malgré sa préférence pour les vins secs, Céline le qualifie d’excellent !

Nous arrivons finalement à Coblence et y descendons sous un beau soleil à 15 h 30.

Nous nous rendons à pied au bord de la Moselle… et marchons sur une belle promenade aménagée sur les berges de la rivière jusqu’au point de confluence avec le Rhin.

Tout en marchant, Krystyna nous donne quelques informations historiques sur Coblence.

« En l’an 9 avant Jésus-Christ, un camp romain a été construit ici pour sécuriser la voie fluviale. Quelques années plus tard, en l’an 45 après J.-C., ces mêmes Romains construisirent un pont sur pilotis de 350 mètres de long… utilisant à cette fin quelque 600 pieux en bois avec des pointes en fer. »

« Par la suite, la ville a été sous la férule des Francs à partir du Ve siècle, puis est intégrée à l'État princier de Trèves en 1018. Après avoir été française… Coblence devient prussienne en 1814, redevient française après la Première Guerre mondiale avant de faire partie de l’Allemagne en 1929. »

« Coblence a été bombardée et en grande partie détruite par les Alliés en 1944, la ville est occupée par les Américains en 1945, qui cèdent le pas aux Français à compter de 1946… avant la création du Land allemand de Rhénanie-Palatinat ! »

Et notre accompagnatrice ajoute que l’ancien président de la France, Valéry Giscard d’Estaing, est né ici à Coblence, en 1929, alors que la ville appartenait à la France.

Nous arrivons à la confluence des deux cours d’eau, le Deutsches Eck en allemand, ce qui signifie la pointe. Ici, la Moselle se jette dans le Rhin.

Coblence, Allemagne

Photo ci-dessus : La nature est vraiment belle !

C’est à cet endroit que nous pouvons admirer une immense statue de Guillaume 1er, un hommage que lui a rendu son petit-fils Guillaume II en 1897. Rappelons ici que Guillaume 1er est celui qui a unifié l'Empire allemand.

L’immense monument a été très abimé lors des bombardements de la Deuxième Guerre mondiale et peu après la fin du conflit la statue de Guillaume 1er a été démontée et remplacée en 1953 par un mémorial à l'unité allemande affichant justement un drapeau allemand. Mais, en 1993, un généreux couple de Coblence a commandité la reconstitution de la statue de Guillaume 1er, celle qui aujourd’hui domine le Rhin et la Moselle.

Guillaume 1er, Coblence, Allemagne

Guillaume 1er, Coblence, Allemagne

Guillaume 1er, Coblence, Allemagne

Photos ci-dessus : L’immense statue de Guillaume 1er sur son cheval, sur un gigantesque piédestal de 37 mètres de hauteur. (La 1re photo ci-dessus, qui donne une vue globale du monument, provient du site Internet Europevideoproduction.com)

Nous nous rendons jusqu’à la pointe où nous apercevons dans les airs le téléphérique menant à l’autre rive du Rhin, là où se trouve une forteresse, celle d'Ehrenbreitstein à 120 mètres de hauteur. Il était de notre intention de nous y rendre durant notre temps libre, mais en raison de l’heure de notre arrivée à l’hôtel, tombée du jour oblige, nous avons renoncé à notre projet.

Nous rebroussons chemin pour revenir vers l’autocar.

En cours de trajet, nous apercevons un monument assez curieux. Il se nomme le monument Peter Altmeier. Pourtant il ne représente pas un personnage, même si Peter Altmeier est un ancien ministre du land de Rhénanie-Palatinat.

Guillaume 1er, Coblence, Allemagne

Photo ci-dessus : Le monument « Peter Altmeier » a été inauguré en 1981. À l’époque, il était le seul monument en Allemagne dédié à un homme politique ayant exercé après 1945. La conception du monument est de l'artiste Kuseler Horst Schwab et il a été réalisé par le sculpteur Theo Rörig.

Nous remontons dans l’autocar à 16 heures. Notre petite promenade au soleil fut très agréable.

Dix minutes plus tard, nous arrivons à l’Hôtel Mercure, un hôtel « quatre étoiles », où nous dormirons cette nuit.

Krystyna procède à la distribution des clés. Nous avons la chambre 215… et Céline jubile, il y a un bain !

Hôtel Mercure, Coblence, Allemagne

Hôtel Mercure, Coblence, Allemagne

Photos ci-dessus : Nous avons une belle chambre à l’Hôtel Mercure de Coblence.

Après avoir laissé notre bagage à main dans la chambre, nous partons, dès 16 h 30, à l’exploration des alentours de l’hôtel…, et ce, avant même que nos valises ne nous soient livrées !

Derrière l’hôtel, il y a un très bel édifice, le Rhein-Mosel-Halle. Nos lectures en vue de la rédaction de ce texte nous ont permis d’apprendre qu’il s’agit du centre des congrès de Coblence. Merci Wikipédia !

L’édifice original a été construit en 1901… mais totalement détruit lors de la guerre. Il a été reconstruit entre 1959 et 1962 et a été entièrement rénové au début des années 2000 et il n’est rouvert que depuis 2012.

Rhein-Mosel-Halle, Coblence, Allemagne

Photo ci-dessus : Le centre des congrès de Coblence, le Rhein-Mosel-Halle.

Nous arrivons au bord du Rhin et nous amorçons une balade sur une belle promenade aménagée au bord de l’eau. Il y a quelques piétons et à l’occasion des cyclistes, mais c’est très tranquille.

De belles maisons font face au Rhin. La verdure, notamment des arbres matures, est omniprésente.

Nous croisons une fontaine illustrant le transport de raisins !

Weinbrunnen, Coblence, Allemagne

Weinbrunnen, Coblence, Allemagne

Photos ci-dessus : La fontaine du vin, « Der Weinbrunnen » en allemand. Initialement, l’original de ce monument a été érigé en 1928… Détruit, il a été reconstruit et installé face au Rhin en 2013.

Coblence, Allemagne

Photo ci-dessus : La vue sur l’autre rive du Rhin est superbe.

Coblence, Allemagne

Photo ci-dessus : De longs bateaux comme celui-ci file sur le fleuve.

Coblence, Allemagne

Photo ci-dessus : Les maisons qui font face au Rhin sont superbes.

Nous nous promenons ainsi durant pratiquement une heure, puis nous revenons à la chambre.

Nous nous rafraîchissons et descendons à 18 h 30 prendre l'apéro au bar de l’hôtel, bière locale pour moi et Riesling pour Céline. Nous rejoignons le groupe trente minutes plus tard pour le souper… qui ce soir est de style « buffet » !

Après le repas, nous repartons pour une balade romantique en bordure du Rhin, cette fois-ci en direction du confluent des deux cours d’eau !

Mais c’est si sombre qu’il y a très peu de marcheurs… Nous rentrons.

Méli-Mélo
La population de Coblence atteint tout près de 110,000 âmes !

À Coblence, nous sommes encore dans le land de Rhénanie-Palatinat.

Le nom de Coblence vient du latin Confluentes qui signifie confluent.

Les habitants de Coblence sont des Coblençais et des Coblençaises !

À suivre…
Croisière fluviale sur le Rhin… sous un ciel sans nuages !

MS Asbach, Coblence, Allemagne

Photo ci-dessus : Le MS Asbach de la « Köln Düsseldorfer Deutsche Rheinschiffahrt AG », un bateau long de 68 mètres construit en 1993 et pouvant accueillir pas moins de 600 passagers, nous mènera tout au long du Rhin de Coblence à Bacharach.

Textes précédents :
Vous pouvez lire les textes précédents de nos reportages sur l'Allemagne en cliquant sur les liens ci-dessous ou en accédant directement à l'onglet "Allemagne" de la rubrique « Voyages » de la barre de menu.

Notre voyage en Allemagne : Trajet proposé par "Voyages Lambert"

1er texte : Willkommen in Köln… Bienvenue à Cologne, sur les berges du Rhin!

2e texte : Cologne: sa cathédrale, ses berges sur le Rhin et ses belles maisons !

3e texte : À Aix-la-Chapelle… sur les traces de Charlemagne!

4e texte : La cathédrale d’Aix-la-Chapelle ou Charlemagne en pièces détachées!

5e texte : La Porta Nigra et le Haupmarkt, la place du Marché!

6e texte : L’imposante cathédrale de Trèves et son cloître!

7e texte : Trèves : l’ancien palais du prince-électeur… et la basilique romaine de Constantin!

8e texte : Trèves, métropole romaine... dont le cœur bat toujours… au Musée de Rhénanie!

9e texte : Bernkastel-Kues… ville aux bellissimes maisons médiévales à colombages !

10e texte : Cochem : fontaines, église aux magnifiques vitraux, une mosaïque, etc.!

Bibliographie
Aachen, Aix-la-Chapelle, guide de la ville et de la cathédrale,, Édition Michael Imhof Verlag, 2011, 31 pages;

Allemagne, Guide Vert, Michelin guides touristiques, 2015, 690 pages;

Allemagne, faits et réalités,, Societäts Verlag, 2010, 192 pages;

Allemagne, des villes vivantes, Office national allemand du tourisme, 2010, 198 pages;

Atlas en fiches,, Éditions Atlas, 2008;

Cartoville - Berlin, Guides Gallimard, 12e édition ;

Encyclopédie libre Wikipédia Allemagne, Cologne, Aix-la-Chapelle, Trèves et plusieurs autres pages;

LonelyPlanet - Berlin , Publication LonelyPlanet, 2013, 352 pages;

Patrimoine mondial de l'UNESCO, Éditions UNESCO, 2009, 832 pages;

Trèves, à la découverte de la plus vieille ville d’Allemagne,, Rahmel-Verlag, 48 pages.

 

Remplis sous: Allemagne, Voyages Mots clés: ,
Commentaires (2) Trackbacks (0)
  1. Bonsoir Céline et Jacques,
    Grand voyageur également (117 pays dans ma vie, mais il est vrai que j’ai été autrefois reporter) je voyage encore beaucoup, et connais bien l’Allemagne parce que c’est un pays limitrophe de la France, et que j’ai eu longtemps de la famille à Munich.
    C’est pourquoi je peux me permettre de vous complimenter pour cette série de reportages sur vos voyages. J’ai pris beaucoup de plaisir à faire ce voyage virtuel en votre compagnie. Bravo pour les informations, la qualité de l’écriture, et la pertinence des photos. Je vous souhaite de faire encore bien des voyages comme celui là… Avec toute ma sympathie
    Pierre

  2. Oui, COBLENCE…. Un passage en bateau seulement. Le matin la croisière naviguait et dans le froid d’avril (d’hiver pour les marseillais) j’étais la seule sur le pont à voir défiler les villes et les villages de RHENANIE, les lourds chalands chargés de charbon et de conteners… Vraiment un fleuve grandiose sous les nuages lourds…

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant