7
Oct/15
1

Cologne : sa cathédrale, ses berges superbement aménagées sur le Rhin et ses belles maisons !

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 2e d’une longue série de reportages relatifs à un fascinant voyage en Allemagne que nous avons réalisé avec Voyages Lambert à l’automne 2015!

Cathédrale de Berlin, Cologne, Allemagne Cologne, Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Allemagne, mercredi 7 octobre 2015 – À peine arrivés en Allemagne, au terme d’une nuit à traverser l’Atlantique sans dormir ou presque, nous voilà à visiter Cologne, une ville qui s’est refait une beauté après avoir été une des principales cibles des bombardements alliés pendant la Seconde Guerre mondiale !

Nous y découvrons sa superbe cathédrale gothique datant du XIIIe siècle, nous marchons sur les berges de son fleuve, le Rhin, une promenade magnifiquement aménagée et réalisons une belle incursion dans son quartier historique… avant de reprendre la route en direction d’Aix-la-Chapelle où nous nous installerons à l’hôtel pour une nuit, histoire de tenter de récupérer du voyage en avion et de nous adapter au décalage horaire !

Photo ci-dessus : Inscrite à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1996, la cathédrale de Cologne, la « Kölner Dom » en allemand, dont la construction s’est étalée sur six siècles, est un chef d’œuvre de l’art gothique... en plus d’abriter les reliques des Rois Mages !

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Dès notre arrivée dans le centre historique de Cologne, notre accompagnatrice de Voyages Lambert, Krystyna Wozniak, libère le groupe pour un dîner libre. N’étant pas vraiment en appétit, nous nous contentons de grignoter un croissant et de boire un café et optons pour une petite balade tout autour de la cathédrale.

Mais, comme requis par Krystyna, à 14 h 45 nous sommes de retour devant la géante église gothique, là où nous attend notre guide local à Cologne, Stefan.

Après avoir branché nos « bidules », nous entendons Stefan nous souhaiter la bienvenue à Cologne, « une ville, dit-il, reconnue pour sa magnifique cathédrale ». Et il ajoute : « D’ailleurs ici, tout le riche patrimoine de la ville entoure la cathédrale, comme si cette dernière avait été érigée en gigantesque gardienne de la ville. »

Guide local, Cologne, Allemagne

Photo ci-dessus : Notre guide local à Cologne, Stefan, nous présentant sa ville à l’aide d’un panneau affichant une carte de la cité.

D’entrée de jeu, notre guide nous informe que Cologne a été fondée par les Romains. « Eh oui, même si Cologne est loin de Rome, elle était une colonie romaine. Sa situation géographique sur le Rhin lui conférait une importance stratégique de premier plan pour l’Empire romain. Nous verrons d’ailleurs au cours de notre visite quelques vestiges romains.»

Des remparts médiévaux
« Au XIIIe siècle, Cologne a été fortifiée. Les remparts ont depuis été remplacés par la rue des grands boulevards. Mais, il en reste encore des vestiges. »

Stefan nous demande de le suivre. Nous descendons dans un stationnement souterrain où prennent place des restes des remparts du Moyen-Âge.

Vestiges des remparts, Cologne, Allemagne

Photo ci-dessus : Des vestiges des remparts de la ville de Cologne sont conservés dans un stationnement souterrain situé tout près de la cathédrale !

Nous remontons et après avoir fait quelques pas nous passons sous une arche… qui permet d’accéder à la place de la cathédrale.

 Cologne, Allemagne

Photo ci-dessus : Autre vestige de l’époque romaine. Cette arche.nous permet d’accéder à la place de la cathédrale.

La cathédrale de Cologne
Nous voici de nouveau devant la cathédrale. Notre guide nous indique que la construction de cet imposant édifice a commencé en 1280 et ne s’est terminée qu’en 1880, et ce, parce que les travaux ont été stoppés en 1560, entre autres en raison du manque d’argent. « Les travaux ne reprendront qu’en 1842 à l’instigation de Frédéric-Guillaume IV de Prusse », ajoute notre guide.

Elle ressemble à la cathédrale de Strasbourg.

« C’est la troisième plus grande cathédrale d’architecture gothique au monde. Seules les cathédrales de Séville et de Milan sont plus grandes qu’elle. »

« Saint-Pierre en est le saint patron ! Son nom officiel est « Haute Église Cathédrale Saint-Pierre et Sainte-Marie ».»

Avant de franchir le portail central, Stefan souligne que certains vitraux que nous allons voir à l’intérieur sont originaux. Il ajoute toutefois que ceux qui sont plus élevés dans l’église ont été refaits dans les années 1960, car ils avaient été détruits durant la Deuxième Guerre mondiale.

« Au total, ce sont 14 bombes qui sont tombées sur la cathédrale ! Mais, malgré cela la partie Est, où sont situés les vitraux originaux du XIIIe siècle, est demeurée intacte. »

L’encyclopédie libre « Wikipédia » nous apprend d’ailleurs « qu’en 1945, la cathédrale est un des seuls édifices à être restés debout après les bombardements incessants qu’a vécus la ville de Cologne durant la Seconde Guerre mondiale. La raison serait que son architecture atypique lui permettait d'être reconnue facilement par les pilotes alliés, et servait donc de point de repère. Elle n'est quand même pas épargnée par les dégâts, sa voûte est détruite, mais l'ensemble est restauré en 1950. »

Nous entrons. L’intérieur est immense et nous comprenons qu’il s’agisse d'une des plus vastes au monde. En fait, elle mesure 144 mètres de long et fait 43 mètres de hauteur, à l'intérieur.

Cathédrale de Cologne, Cologne, Allemagne

Cathédrale de Cologne, Cologne, Allemagne

Photos ci-dessus : L’impressionnante nef principale de la cathédrale de Cologne bordée d’imposants piliers à 12 colonnettes.

« Le bâtiment est très rigidement uniforme, précise Stefan. Les plans originaux ont été respectés tout au long de la construction, même si celle-ci a été arrêtée durant quelques siècles. »

Cathédrale de Cologne, Cologne, Allemagne

Cathédrale de Cologne, Cologne, Allemagne

Photos ci-dessus : Nous voyons de beaux vitraux.

Notre guide mentionne que dans les années 2000 des vitraux modernes formés de multiples petits carrés multicolores ont été installés. « Ceux-ci toutefois, une œuvre du peintre allemand contemporain Gerhard Richter, ne font pas l’unanimité au sein de la population locale ».

Cathédrale de Cologne, Cologne, Allemagne

Photo ci-dessus : Vitraux modernes installés en 2007. Ils sont composés de 11 500 carrés en verre soufflé et comportent 72 couleurs différentes.

Nous voyons un retable composé d’un triptyque qui affiche dans son tableau central, Notre-Dame vue de face sur son trône. Stefan précise : « Sur le tableau de gauche, il s’agit de Sainte-Ursule, tandis qu’à droite nous pouvons voir un soldat martyr. L’auteur de cette œuvre du XVe siècle intitulée « Le Retable des saints patrons » n’est pas connu ».

Notre guide attire également notre attention sur la présence des Rois mages parmi les personnages du tableau. Ceux-ci n’ont pas d’auréole, c’est étrange.

Cathédrale de Cologne, Cologne, Allemagne

Photo ci-dessus : Le fameux retable des saints patrons ».

Les reliques des Rois Mages !
« La cathédrale était une création idéale, voire parfaite, pour attirer les pèlerins, car elle est considérée comme un grand reliquaire contenant le petit reliquaire, celui des Rois Mages », lance notre guide.

« Ces reliques des Rois Mages ont été rapportées de Milan par Frédéric Barberousse, poursuit-il. »

« Ce reliquaire des Rois Mages date du XIIe siècle et est de style roman, en métal serti de pierres précieuses. »

« Toutefois, il n’y a aucun moyen, pour le moment du moins, de préciser la date des ossements qu’il renferme, car il n’y a pas d’élément de comparaison qui existe quant à l’ADN des Rois Mages. »

Cathédrale de Cologne, Cologne, Allemagne

Photo ci-dessus : Le reliquaire des Rois Mages est confiné derrière des grilles et est très difficile à voir, encore plus à photographier. C’est dommage.

Cathédrale de Cologne, Cologne, Allemagne

Photo ci-dessus : La cathédrale de Cologne est dotée de deux grands orgues.

Cathédrale de Cologne, Cologne, Allemagne

Photo ci-dessus : Une superbe statue datant du Moyen-Âge et représentant Saint-Christophe, le patron des voyageurs.

Cathédrale de Cologne, Cologne, Allemagne

Photo ci-dessus : Dans une des chapelles, il y a ce magnifique plancher.

Nous sortons à 15 h 50 et marchons autour de la cathédrale où nous pouvons admirer un bronze représentant les papes Jean-Paul II et Benoît XVI.

Cathédrale de Cologne, Cologne, Allemagne

Photo ci-dessus : À l’extérieur de la cathédrale, un bronze montre Jean-Paul II passant la crosse des « Journées mondiales de la jeunesse » à son successeur Benoît XVI. Ce dernier était d’ailleurs présent aux célébrations de cette journée qui ont été tenues à Cologne en 2005.

Une grande mosaïque romaine
Stefan se dirige maintenant vers la façade du « Römisch-Germanisches Museum », situé tout juste à côté de la cathédrale, une bâtisse que nous avons admirée, Céline et moi, durant notre pause repas.

Notre guide attire notre attention sur une immense mosaïque romaine sur le sol d’un musée. Nous l’apercevons à travers une fenêtre. Elle est beaucoup plus basse que nous. « Le niveau du sol où est installée la mosaïque était le niveau du sol de la ville romaine », avance Stefan.

Römisch-Germanisches Museum, Cologne, Allemagne

Photo ci-dessus : Grande mosaïque romaine du « Römisch-Germanisches Museum ».

Promenade sur les berges du Rhin
Nous reprenons notre balade, sous un ciel des plus menaçant. Nous nous dirigeons vers le Rhin.

Nous apercevons une grande statue équestre. C’est l’empereur Guillaume II, le « kaiser Wilhelm II » en allemand, qui y est représenté sur son cheval.

Statue équestre de Guillaume II, Cologne, Allemagne

Photo ci-dessus : Statue équestre de Guillaume II, le troisième et dernier empereur allemand, le neuvième et dernier roi de Prusse.

Les rives du Rhin sont bien aménagées, et ce, des deux côtés du fleuve.

Nous voyons des ponts, dont le plus près de nous est très imposant et tout en métal. Il s’agit du « Hohenzollernbrücke ». Notre guide nous indique qu’il y a également un tunnel qui relie des deux rives.

N.B. Au fil des prochains jours, nous apprendrons que « brücke » en allemand signifie justement « pont ».

Statue équestre de Guillaume II, Cologne, Allemagne

Pont Hohenzollern, Cologne, Allemagne

Photos ci-dessus : Derrière la statue de Guillaume II nous apercevons l’imposante structure métallique du pont Hohenzollern qui a été construit entre 1907 et 1911. L’encyclopédie « Wikipédia » nous apprend que ce pont était à l'origine aussi bien routier que ferroviaire, mais qu’après sa destruction en 1945 par les troupes allemandes battant en retraite, il devint seulement accessible aux trains et aux piétons après sa reconstruction.

Nous arrivons sur une petite place où il y a une belle fontaine.

Berges du Rhin, Cologne, Allemagne

Photo ci-dessus : Une belle fontaine dans un parc sur les berges du Rhin à Cologne.

De l’autre côté du Rhin, nous apercevons un bâtiment en forme de silo qui semble tout en verre. Malheureusement, notre guide ne nous en parle pas et il nous a été particulièrement difficile de l’identifier, mais nous y sommes parvenus.

Köln Triangle, Cologne, Allemagne

Köln Triangle, Cologne, Allemagne

Photos ci-dessus : Cet édifice est une tour à bureaux, désormais l’emblème urbain de la rive droite de Cologne. Il se nomme le « Köln Triangle » et sa construction s’est achevée en 2005. La tour culmine à plus de 100 mètres (103,2m) et se dresse sur les bords du fleuve faisant face à la cathédrale. Aujourd’hui, c’est du sommet du KölnTriangle que l’on a la plus belle vue sur la cathédrale de Cologne.

Cologne, Allemagne

Cologne, Allemagne

Photos ci-dessus : Sur notre droite il y a quelques maisons colorées, étroites et collées les unes sur les autres. Derrière nous apercevons la partie supérieure d’une église romane, « il s’agit de Saint-Martin-la-Grande, nous indique Stefan, une basilique consacrée en 1172, qui fut entièrement détruite durant la guerre et reconstruite depuis. Elle est dédiée à Saint-Martin de Tours ».

Nous marchons dans de petites rues étroites en pavés. Nous croisons une belle fontaine en pierre et deux belles sculptures devant une maison d’une couleur on ne peut plus joyeuse !

Cologne, Allemagne

Photo ci-dessus : Une belle fontaine de pierre.

Cologne, Allemagne

Cologne, Allemagne

Photos ci-dessus : Deux belles sculptures de bronze devant une maison à la devanture couleur saumon !

Cologne, Allemagne

Photo ci-dessus : Durant tout notre voyage en Allemagne nous constaterons que ce pays n’est pas celui des « néons »… les affiches annonçant les commerces sont superbes !

Notre guide fait remarquer que le centre-ville a été détruit à 90% durant la guerre.

Nous arrivons à la place des festivals. Nous voyons le beffroi de l’Hôtel de ville en forme d’église. « Il est unique en Allemagne, affirme notre guide. Il a été érigé ainsi pour faire concurrence à l’église. »

« L'ancien hôtel de ville (Altes Rathaus) a une forme irrégulière, ce qui s'explique par sa construction en étapes. La partie la plus ancienne, de style gothique, date de 1330 environ. Elle est ornée de statues de héros et de prophètes. »

La façade de l’Hôtel de ville, « Kölner Rathaus » en allemand, est spéciale avec ses colonnes corinthiennes, des sculptures et des balcons à l’étage pour s’adresser au peuple. « De Gaulle est venu ici pour prononcer un discours, lance Stefan ».

Hôtel de Ville, Cologne, Allemagne

Photo ci-dessus : Lors de notre passage à Cologne, une partie de l’Hôtel de Ville était en restauration.

Hôtel de Ville, Cologne, Allemagne

Hôtel de Ville, Cologne, Allemagne

Hôtel de Ville, Cologne, Allemagne

Photo ci-dessus : L’Hôtel de Ville de Cologne est riche en sculptures !

Notre guide nous fait entrer dans un magasin… le Tina Farina l’endroit où a été créée en 1709 l’eau de Cologne… encore vendue aujourd’hui, toujours fabriquée avec la même recette. Il nous en asperge l’un après l’autre.

En sortant, Stefan nous montre son salon de thé favori… qui affiche de jolies pâtisseries en vitrine.

Puis tranquillement, nous revenons à la cathédrale où la visite se termine à 16 h 45. Krystyna remercie notre guide et nous prenons la direction de l’autocar.

Lorsque nous remontons dans celui-ci, une quinzaine de minutes plus tard… il commence à pleuvoir !

En route pour Aix-la-Chapelle
Notre chauffeur, Gabor, met son véhicule en marche et il prend la route en direction d’Aix-la-Chapelle, sise à 76 km de Cologne.

Le ciel a été très sombre durant tout l’après-midi, nous sommes bénis des dieux qu’il ne soit pas tombé une seule goutte de pluie durant la visite !

Sortir de Cologne est laborieux, il y a un véritable embouteillage. Mais dès que nous atteignons l’autoroute, l’autocar peut prendre une vitesse de croisière beaucoup plus rapide… sur ces autoroutes allemandes où sur certains tronçons aucune limite de vitesse n’est prescrite !

Nous attachons nos ceintures de sécurité, car notre accompagnatrice nous indique que son port est obligatoire dans les autocars en Allemagne.

Krystyna profite du trajet pour nous remettre de la documentation sur l’eau de Cologne et sur la gastronomie allemande.

Elle nous informe que nous quitterons l’hôtel demain matin à 10 heures pour entreprendre une promenade dans les rues d’Aix-la-Chapelle en compagnie de Rosie, notre guide locale.

Nous arrivons à l’hôtel Aquis Grana City d’Aix-la-Chapelle peu après 18 heures. Notre chambre est une suite au sixième étage… dont la fenêtre donne directement sur la cathédrale d’Aix-la-Chapelle.

 Hôtel Aquis Grana City, Aix-la-Chapelle, Allemagne

Photo ci-dessus : Notre immense chambre à l’Hôtel Aquis Grana City d’Aix-la-Chapelle.

 Hôtel Aquis Grana City, Aix-la-Chapelle, Allemagne

Photo ci-dessus : Vue sur l'Hôtel de Ville d’Aix-la-Chapelle, un édifice datant du XIVe siècle, de notre chambre d’hôtel !

Après nous être rafraîchis, nous descendons à 19 heures pour le cocktail de bienvenue. Au menu, kir royal… avec champagne allemand.

Puis vers 19 h 25 nous sortons et nous nous rendons tous ensemble dans un resto bondé, le « Elisenbrunnen », du nom d’une fontaine emblématique de la ville.

Potage aux carottes pour commencer suivi d’une assiette de saumon ! Céline reçoit une assiette différente des nôtres… cubes de veau dans une sauce aux champignons accompagnés de pommes de terre et d’épinard. Tout le monde est heureux… surtout que le dessert est un délicieux tiramisu.

Pour boire, Céline se contente d’une eau minérale, tandis que je m’offre une première bière allemande ! Excellente… le pour pour un tout petit 6€.

Nous revenons à la chambre à 21 h 15, évidemment épuisés…

Méli-Mélo
La population de la ville de Cologne s'établit à quelque 1 060 000 habitants répartie sur les deux rives du Rhin.

Ses habitants sont des Colonais et des Colonaises.

Cette ville du land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie est au chapitre de la population la quatrième ville d’Allemagne après Berlin, Hambourg et Munich.

Cologne, une cité jadis dominée par les industries métallurgiques, chimiques, pétrochimiques et pharmaceutiques, s’est depuis peu tournée vers les secteurs des nouvelles technologies, de la communication, du commerce, des médias et de la culture.

Catholique, Cologne devient dès le XIVe siècle un important centre culturel grâce à son université - aujourd'hui parmi les plus anciennes au monde.

À suivre…
Promenade dans les rues d’Aix-la-Chapelle… la ville de résidence de Charlemagne !

Fontaine du cycle de l’argent, Aix-la-Chapelle, Allemagne

Photo ci-dessus : La fontaine du « Cycle de l’argent », un don de la banque Sparkasse, illustre en son milieu les remous de la finance. Les personnages tout autour sont reliés par le thème de l'argent : la femme symbolise l'avarice, car elle tient étroitement ses richesses dans le baluchon sous son bras ; les deux hommes à côté d'elle agissent dans l'ombre pour faire circuler la monnaie, l'homme en face symbolise la cupidité. Un peu sur le côté, un père donne son argent de poche à son fils. Le mouvement de l’eau dans le bassin symbolise justement la circulation de l’argent !

Textes précédents :
Vous pouvez lire les textes précédents de nos reportages sur l'Allemagne en cliquant sur les liens ci-dessous ou en accédant directement à l'onglet "Allemagne" de la rubrique «Voyages» de la barre de menu.

Notre voyage en Allemagne : Trajet proposé par "Voyages Lambert"

1er texte : Willkommen in Köln… Bienvenue à Cologne, sur les berges du Rhin!

Bibliographie
Allemagne, faits et réalités,, Societäts Verlag, 2010, 192 pages;

L’Allemagne, des villes vivantes, Office national allemand du tourisme, 2010, 198 pages;

Atlas en fiches, Allemagne, Bavière, Rhénanie-Palatinat, Ruhr, Saxe, Berlin, Cologne, Munich, Main, Neckar, etc., Éditions Atlas, 2008;

Encyclopédie libre Wikipédia Allemagne, Cologne et plusieurs autres pages;

Le Patrimoine mondial de l'UNESCO, Éditions UNESCO, 2009, 832 pages;

LonelyPlanet - Berlin , Publication LonelyPlanet, 2013, 352 pages;

Cartoville - Berlin, Guides Gallimard, 12e édition.

Remplis sous: Allemagne, Voyages Mots clés: ,
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Oui, les amis dans ces pays au climats froids les maisons sont colorées et d’aspects chaleureux… S’il pouvait en être de même chez nous, mon goût du rose ne serait pas ridicule…

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant