30
Mai/15
0

Le quartier Northern Liberties, ses murales, une superbe église, des tramways et une piazza à l’italienne!

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 19e d’une série de reportages relatifs à un beau périple de dix jours à Philadelphie au printemps 2015!

 Public Library, succursale Ramonita G. de Rodriguez, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Philadelphie, Pennsylvanie, États-Unis, samedi 30 mai 2015 - Ce matin, notre programme prévoit une promenade dans les rues du quartier de Northern Liberties, un secteur de Philadelphie situé au nord-est du centre-ville, où nous allions à la recherche de murales, et ce, puisque selon nos informations ce secteur de la ville de « l’Amour fraternel » en abritait une multitude. Nous en trouverons quelques-unes, dont une formant une fresque tout autour d’une bibliothèque, mais beaucoup moins que nous ne l’espérions. Toutefois, nous découvrirons une magnifique église, qui elle n’était pas à notre programme de visite, St Peter the Apostle Church, et une superbe piazza à l’italienne, la Piazza Schmidts.

Photo ci-dessus : La bibliothèque Ramonita G. de Rodriguez sur la rue Girard est une bibliothèque publique entièrement recouverte de mosaïques… représentant, en plusieurs tableaux, le système de classement de Dewey… une fresque nommée à juste titre « Dewey's World »!.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Comme pratiquement tous les jours depuis notre arrivée à Philadelphie, nous quittons notre appartement dans le quartier très animé de Queen Village, après notre petit-déjeuner, soit vers 8 h 30.

Dans nos précédents textes, lorsque nous écrivions « très animé », c’est que nous avions constaté qu’en soirée, entre 17 et 21 heures notamment, les nombreux restaurants et les bars du quartier étaient tous bondés, tout comme les nombreux commerces de la rue South sise tout près. Aujourd’hui nous l’écrivons, parce que durant presque toute la nuit les gens ont festoyé sur la rue devant notre appartement…

Ce matin, nous filons vers le quartier Northern Liberties, un secteur de la ville qui, selon nos informations, regorge de superbes murales.

Pour nous y rendre, nous prenons l’autobus 57 qui circule sur la 3e rue… L’arrêt est situé à un jet de pierre de notre appartement.

Le trajet est court, surtout qu’il y a très peu de circulation ce matin dans les rues de Philadelphie, le véhicule de transport public filant alors à bonne vitesse. Nous descendons à l’angle de la 3e rue et de la rue Girard, à peine 10 minutes après avoir grimpé dans le bus.

Germantown, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photo ci-dessus : Malgré que nous croisions la rue Germantown, nous sommes bien dans le quartier « Northern Liberties ». Germantown est, quant à lui, situé plus à l’ouest!

Nous marchons au nord du boulevard Girard! À dire vrai, il n’y a pas grand-chose à voir. Pour le moment, nous errons dans les rues d’un quartier majoritairement résidentiel.

 Northern Liberties , Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

 Northern Liberties , Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photos ci-dessus : Nous croisons tout de même ces deux belles murales.

Nous décidons de revenir sur nos pas et de plutôt marcher vers l’ouest sur la rue Girard.

Nous passons devant une imposante église. Il s’agit de la St Peter the Apostle Church and Shine of St John Neumann.

St Peter the Apostle Church, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photo ci-dessus : L’église « St Peter the Apostle » est particulièrement grande.

Une affiche placée devant l’édifice religieux nous apprend que St John Neumann, à qui l’église est dédiée, a été le quatrième évêque de l’histoire du diocèse de Philadelphie. Mais surtout, il a été le premier Américain canonisé. C’est le pape Paul VI qui l’a élevé au rang de saint en 1977.

John Neumann est né en 1811 en Bohême, alors région de l’Empire d’Autriche (aujourd’hui, la Bohême est partie intégrante de la République tchèque). Il a immigré aux États-Unis en 1836 et est devenu évêque de Philadelphie en mars 1852. À ce titre, il organisa le premier système d'écoles catholiques, augmentant le nombre d'étudiants dans le diocèse de 500 à 9 000!

St Peter the Apostle Church, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photo ci-dessus : Une sculpture de St Peter Neumann accompagné d’enfants, probablement parce qu’il a beaucoup œuvré pour eux.

L’église est malheureusement fermée.

Nous continuons notre promenade vers l’ouest.

Une bibliothèque à l’architecture particulière
Nous arrivons à l’angle de la rue Girard et de la 6e avenue où il y a un édifice entièrement recouvert de murales en mosaïque! Il s’agit de la succursale Ramonita G. de Rodriguez de la Free Library of Philadelphia.

Les murales sont en fait une grande fresque illustrant chacune des dix catégories du système de classement utilisé dans les bibliothèques, le «Système de classification décimale de Dewey »! D’ailleurs, la fresque est titrée Dewey's World.

 Public Library, succursale Ramonita G. de Rodriguez, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

 Public Library, succursale Ramonita G. de Rodriguez, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

 Public Library, succursale Ramonita G. de Rodriguez, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

 Public Library, succursale Ramonita G. de Rodriguez, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

 Public Library, succursale Ramonita G. de Rodriguez, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

 Public Library, succursale Ramonita G. de Rodriguez, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

 Public Library, succursale Ramonita G. de Rodriguez, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

 Public Library, succursale Ramonita G. de Rodriguez, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

 Public Library, succursale Ramonita G. de Rodriguez, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

 Public Library, succursale Ramonita G. de Rodriguez, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photos ci-dessus : Les murales de la succursale Ramonita G. de Rodriguez de la « Public Library of Philadelphie » illustrent chacune des catégories du système de classification décimale de Dewey, qui, nous précise l’encyclopédie libre « Wikipédia », est un système visant à classer l’ensemble du fonds documentaire d’une bibliothèque. Il a été développé en 1876 par Melvil Dewey, un bibliographe américain.

Voici la liste des catégories :
000 - Informatique, information, ouvrages généraux
100 - Philosophie, parapsychologie et occultisme, psychologie
200 - Religion
300 - Sciences sociales
400 - Langues
500 - Sciences de la nature et mathématiques
600 - Technologie (sciences appliquées)
700 - Arts, loisirs et sports
800 - Littérature (belles-lettres) et techniques d’écriture
900 - Géographie, histoire et disciplines auxiliaires

La bibliothèque Ramonita G. de Rodriguez a ouvert ses portes le 16 décembre 1968. Toutefois, ce n’est que depuis 1977 qu’elle a été baptisée du nom qu’elle porte aujourd’hui, et ce, afin d’honorer la mémoire de Ramonita G. de Rodriguez, une éducatrice, membre très impliquée de la communauté porto-ricaine.

C’est lors des rénovations qui ont été apportées à l’édifice en 1996 que la fresque colorée a été créée, et ce, dans le cadre du Mural Arts Program de Philadelphie. Elle a été réalisée par les étudiants du James R. Ludlow School.

Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photo ci-dessus : En face de la bibliothèque, il y a une pharmacie où, sur un des murs, une grande murale représentant les accessoires du pharmacien a été dessinée.

D’antiques wagons de tramway
Sur la rue Girard, nous voyons passer un tramway… qui ne nous semble pas des plus modernes!

Tramway ligne 15, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photo ci-dessus : Un des superbes antiques wagons de tramway de la ligne 15.

Et effectivement, il ne l’est pas, comme nous l’apprend l’encyclopédie libre Wikipédia lors de nos recherches en vue de la rédaction de ce texte :

« Les tramways de la « ligne 15 » roulent sur une distance de 13,7 kilomètres, de la 63e rue jusqu’à l’avenue Girard, traversant la ville d’est en ouest. Il s’agit de la seule ligne de tramway du réseau qui est exploitée exclusivement avec des véhicules historiques.

L’origine de la ligne remonte à 1859 lorsque son premier tronçon fut assuré par des trams à traction par chevaux… opérés par la Richmond & Schuylkill River Railway Passengers. La ligne a été et électrifiée en 1895 et a continué sous la même configuration jusqu’en 1992, année où elle a été interrompue. Mais, elle a été remise en service en 2005 », ce qui nous donne la chance aujourd’hui d’en admirer les beaux wagons.

St Peter the Apostle Church… prise 2
Nous repassons devant l’église St Peter the Apostle… qui est maintenant ouverte.

Nous y entrons, alors que des funérailles s’y préparent.

Elle est magnifique et très vaste. En fait, elle paraît plus vaste qu’elle ne l’est réellement, car il n’y a aucune colonne. Des vitraux prennent place tout le tour de l’église, permettant à la lumière du jour d’illuminer les lieux. Il y a un beau chemin de croix.

St Peter the Apostle Church, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photo ci-dessus : Aucune colonne ne supporte le plafond dans l’église St Peter Neumann.

Le maître-autel est très bien décoré situé entre deux anges de pierre. Des colonnes de marbre prennent place de chaque côté du Christ en croix.

De chacun des côtés du maître-autel, il y a de plus petits autels.

St Peter the Apostle Church, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photo ci-dessus : Dans une alcôve, il y a une petite chapelle latérale avec sept rangées de bancs et dont l’autel est décoré de plusieurs bouquets de fleurs coupées disposées dans des vases.

St Peter the Apostle Church, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

St Peter the Apostle Church, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photos ci-dessus : Dans l’église, il y a plusieurs statues de grandeur nature.

St Peter the Apostle Church, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photo ci-dessus : Les plafonds sont très bien décorés arborant des peintures en bois sculptés, le tout dans de belles couleurs douces.

St Peter the Apostle Church, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photo ci-dessus : Il y a un grand orgue à l’arrière de l’église et, au moment de notre passage, une musicienne est à l’œuvre.

En 1841, un petit groupe de personnes de la communauté catholique allemande de Philadelphie, se trouvant alors un peu à l'étroit dans sa petite église de la paroisse « Saint-Pierre Apôtre », demande à leur évêque la construction d’une église. Ce dernier consentira et la construction se mettra en branle en 1843.

L’église que nous venons de visiter est celle-là et elle a été consacrée en 1847!

St Peter the Apostle Church, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photo ci-dessus : Nous n’étions pas les seuls touristes sur les lieux. Un groupe de femme nous a demandé de les immortaliser sur leur téléphone! J’en ai profité pour prendre une photo également.

La Piazza Schmidts
Nous poursuivons notre promenade vers l’Est à la recherche de la Piazza Schmidts, une petite place que notre guide de voyage Ulysse, « Escale à Philadelphie », décrivait comme « une place inspirée des anciennes piazzas italiennes ».

 Northern Liberties , Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photo ci-dessus : En cours de route, à l’angle des rues Girard et Orianna, il y a une murale intéressante.

 Northern Liberties , Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

 Northern Liberties , Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photos ci-dessus : Et il y en a une autre à l’angle de la 2e rue, celle-ci titrée « Bell Floor Covering », une réalisation de Frank Hyder. Elle décore cette bâtisse depuis 2009.

Puis, nous arrivons à la Piazza Schmidts. Un coin de verdure superbement aménagé. Tables, parasols, boutiques, restaurants et appartements.

À l'époque où William Penn a conçu la ville de Philadelphie, il la dota de cinq « squares » très prisés par la population pour se reposer et se détendre à l'extérieur.

Depuis quelques années, le quartier Northern Liberties possède lui aussi son lieu de détente et de rassemblement au grand air. Il s’agit de la Piazza Schmidts, un endroit de 80,000 pieds carrés magnifiquement paysagé, où se tient annuellement une foule d’événements gratuits… dont la présentation de matchs de baseball ou de football sur écran géant.

Piazza Schmidts, Northern Liberties , Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Piazza Schmidts, Northern Liberties , Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Piazza Schmidts, Northern Liberties , Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photos ci-dessus : La vaste place, nommée en l’honneur d’une piazza romaine, « Piazza Schmidts », est entourée de trois bâtiments abritant des appartements, des studios d’artistes, des boutiques et depuis peu quatre tout nouveaux restaurants.

Nous entrons dans un petit café, le « Euphoria Café » pour une pause bien méritée. Céline y déguste un cappuccino, tandis que je savoure un muffin aux bleuets et un café.

Nous repartons vers 11 heures et prenons la Liberties Walk, une rue piétonne qui s’étend sur à peine quatre rues, mais où il y a une multitude de terrasses de restaurants.

Liberties Walk, Northern Liberties , Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photos ci-dessus : Une superbe rue piétonne pour flâner dans une toute petite partie du quartier « Northern Liberties », un quartier que les autorités de Philadelphie sont à revamper!

À suivre…
Promenade dans le Penn Treaty Park et dégustation de bières à la Yards Brewing Company.

Penn Treaty Park, Philadelphie, Pennsylvanie, É.-U.

Photo ci-dessus : Le magnifique « Benjamin Franklin Bridge » vue du « Penn Treaty Park ».

Bibliographie
Escale à Philadelphie, Guide de voyage Ulysse, 2015, 160 pages;

Historic Philadelphia, Beckon Books, 2013, 168 pages;

Encyclopédie libre WikipédiaPhiladelphie, Pennsylvanie et plusieurs autres pages.

Remplis sous: É.-U. - Philadelphie, Voyages Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant