24
Déc/14
1

Philippe Craig St-Louis et Sasha Lagarde au sein des équipes d’étoiles collégiales de « CBN »

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Traduction libre par Jacques Lanciault d’un texte de Bob Elliot publié sur le site Internet de Canadian Baseball Network

Philippe Craig St-Louis

Laval, Québec, le 24 décembre 2014 - Le site Internet de Canadian Baseball Network (CBN), une référence quant au baseball canadien, a dévoilé aujourd’hui l’identité des baseballeurs de chez-nous sélectionnés au sein de première et deuxième équipes d’étoiles du baseball collégial et universitaire américain pour la saison 2014 ». Les noms de deux Québécois s’y retrouvent soit Philippe Craig St-Louis comme joueur de deuxième but de la première équipe d’étoiles et Sasha Lagarde comme voltigeur de la deuxième équipe!

Qui plus est dans ce scrutin, Craig St-Louis est le joueur qui a reçu le plus de votes de première place, ce qui pourrait se comparer à remporter le trophée Heisman dans le football universitaire américain!

Photo ci-dessus : Philippe Craig St-Louis (Gatineau, QC) est le baseballeur canadien qui a obtenu le plus de vote de première place, 50 sur 59, lors du 15e scrutin annuel des équipes d’étoiles du baseball collégial et universitaire américain pour la saison 2014, un scrutin tenu par Canadian Baseball Network.

J’ai demandé à Stéphane Petronzio, un bonhomme qui a dirigé des équipes de baseball à Gatineau durant grosso modo 35 ans, qui était le meilleur joueur qu’il avait dirigé.

« Évidemment, a répondu Petronzio, c’est Phillippe Aumont, lui qui a été sélectionné en première ronde lors du repêchage annuel des joueurs amateurs par les équipes du baseball majeur de 2007, lui qui en 2009 a été une des étoiles de la Classique mondiale de baseball et qui évolue maintenant comme releveur au sein de l’organisation des Phillies de Philadelphie. »

Mais, qui est le suivant sur la liste de « coach » Petronzio?

Celui-ci n’hésite pas : « Le deuxième meilleur est certainement le joueur de champ intérieur Philippe Craig St-Louis. »

Et ce, c’était avant que Craig St-Louis deviennent le joueur qui a reçu le plus de votes de première place, 50 sur 59, lors du 15e scrutin annuel des équipes d’étoiles du baseball collégial et universitaire américain pour la saison 2014, un scrutin tenu par Canadian Baseball Network, un site Internet créé pour parler du baseball canadien par le journaliste sportif du Toronto Sun, Bob Elliott.

C’est un véritable exploit qu’a réalisé l’athlète de Gatineau, lui qui se mesurait aux 802 autres athlètes canadiens qui ont évolué en 2014 dans le réseau du baseball collégial et universitaire américain. À ce chapitre, il a devancé le lanceur de l’année dans le baseball collégial et universitaire américain Ryan Kellogg, un artilleur qui a brillé avec les Sun Devils d’Arizona State.

En 2014, Craig St-Louis, qui au Québec porte les couleurs du Hull-Volant de Gatineau de la Ligue de baseball junior élite du Québec, a été spectaculaire avec les Trojans du Seminole State College. Il a terminé la saison fort d’une moyenne à la frappe de 0,352 avec 15 doubles, 3 triples et 10 circuits, produisant pas moins de 49 points en 57 matchs. L’athlète de 20 ans affiche une moyenne de présences sur les buts de 0,985!

En raflant le titre du joueur ayant reçu le plus de votes de première place, Craig St-Louis rejoint un groupe de joueurs de baseball canadien pour le moins impressionnant :

2014 – Philippe Craig St-Louis, (Gatineau, QC)
2013 - Ryan Kellogg (Whitby, ON.)
2012 - Maxx Tissenbaum (Toronto, ON)
2011 - Chase Larsson (Vancouver, C.-B.)
2010 - Marcus Knecht (North York, ON)
2009 - Jesse Sawyer (Calgary, AB)
2008 - Mike Gosse (Pitt Meadows, C.-B.)
2007 - Kevin Atkinson (Surrey, C.-B.)
2006 - Jon Baksh (Mississauga, ON)
2005 - Karl Amonite (Woodslee, ON)
2004 - Charlie MacFarlane (Lantzville, C.-B.)
2003 - Aaron McRae (Delta, C.-B.)
2002 - Ryan Kenning (North Vancouver, C.-B.)
2002 - Jesse Crain (Toronto, ON)
2001 - Jeff Francis (North Delta, C.-B.)
2000 - Benoît Émond (Farnham, QC)

Un puissant frappeur
« Au bâton, Craig St-Louis est un frappeur très agressif », précise Stéphane Petronzio. « Il compte sur une extraordinaire coordination mains-yeux. De plus, il possède un bras très puissant en défensive. Personnellement, je pense qu’il pourrait connaître de beaux succès comme voltigeur de gauche. »

• Lorsque l’on parle de la puissance au bâton de Craig St-Louis, Stéphane Petronzio se souvient très bien de quelques « bombes » qu’a claquées le jeune homme, notamment :

• Lors d’un match du réseau de développement midget AAA de Baseball Québec disputé au stade Montmorency de Laval où Philippe, qui portait les couleurs de l’Attak de Gatineau, avait frappé une balle directement dans la cage des frappeurs située tout au fond du champ droit du stade;

• Puis, lors d’une visite de l’Attak au stade des Lynx à Ottawa. Philippe avait alors claqué un coup de circuit par-dessus la clôture dans l’allée de droite… dans un stade où, rappelons-le, quelques années auparavant des équipes de la Ligue internationale, des formations de classe AAA, s’affrontaient!

• Et que dire des longs coups de quatre buts qu’il a frappés alors qu’il évoluait sous la direction de Joël Landry avec les Ailes du Québec.

Cette année à Seminole, Philippe a joué sous les ordres de Lloyd Simmons, l’entraîneur-chef qui a remporté le plus de victoires à la barre de l’équipe collégiale de son histoire. Simmons en était à sa 27e saison comme head coach avec cette équipe. Après avoir travaillé durant six ans dans l’organisation des Royals de Kansas City, Simmons est de retour à Seminole depuis 2011.

« Phil a beaucoup de puissance », mentionne Simmons. « Il a frappé solidement partout dans notre région, une région qui compte sur des équipes très fortes. Je me souviens qu’il a frappé plusieurs balles sur les poteaux des réflecteurs dans notre stade. Il est une menace pour les lanceurs adverses à chacune de ses présences au bâton. »

Simmons se souvient notamment d’un match disputé le printemps dernier en Arizona face à une équipe de recrues de l’organisation des Royals de Kansas City. Philippe avait brillé et il nous avait permis, à la surprise générale, de remporter la victoire.

« Le problème avec Craig St-Louis, mentionne Lloyd, est de lui trouver une position en défensive. En 2013, il était un voltigeur, puis l’an dernier il a joué au deuxième but, lorsque nous avons perdu notre joueur de deuxième but régulier. »

Mais, tout comme Petronzio, Simmons voit Craig St-Louis comme voltigeur.

L’athlète québécois n’était pas le premier joueur canadien que Simmons dirigeait. En effet, au fil des ans, ce dernier a accueilli, entre autres, des joueurs comme Éric Gagné (Mascouche, QC), Éric Cyr (Montréal, QC), Danny Prata (Repentigny, QC), Rob Findlay (Etobicoke, ON), Jeff Guiel (Langley, C.-B.) et Brendon Stafford (Ottawa, ON).

D’ailleurs, en 2015, Simmons compte sur trois Québécois au sein de son alignement : Christopher Sauvé-Gebhardt (Mascouche, QC), Philippe Berthiaume (Lac St-Charles, QC) et Tristan Legault (Repentigny QC)

« J’aime les athlètes canadiens-français, j’aime les joueurs canadiens », ajoute Simmons. « Pourquoi je les aime? Parce que ce sont des joueurs qui n’abandonnent jamais. »

Après sa saison phénoménale à Seminole et une saison estivale au Québec, Craig St-Louis a pris la direction de l’Université d’Oregon cet automne, une institution, qui n’a jamais, par le passé, accueilli beaucoup de Québécois.

Stéphane Petronzio prédit que si Craig St-Louis connaît une bonne saison en Oregon, il sera certainement repêché très tôt. C’est un joueur de la trempe de Brett Lawrie… sans l’humeur de ce dernier toutefois!

Le collège électoral
Le groupe d’électeurs de Canadian Baseball Network compte sur :

18 entraîneurs des programmes élite dans des collèges situés des deux côtés de la frontière;
17 journalistes sportifs dont 9 de Canadian Baseball Network et 8 autres qui écrivent sur le baseball collégial et universitaire;
11 recruteurs représentant 9 équipes;
3 anciens joueurs;
1 agent de joueur!

Pour le scrutin 2014, les électeurs provenaient de huit provinces canadiennes différentes et de sept États américains.

Première équipe d’étoiles

Lanceur gaucher - Ryan Kellogg (Whitby, ON) Arizona State Sun Devils.
Lanceur droitier - Cal Quantrill (Port Hope, ON) Stanford Cardinal
Releveur : Jordan Romano (Markham, ON) Oral Roberts Golden Eagles.
Receveur - Chris Shaw (Winnipeg, MB) Midland Chapparals
Premier but - Casey Power (Belle River, ON) Wisconsin-Whitewater Warhawks
Deuxième but —Craig St-Louis (Gatineau, QC) Seminole State College
Troisième but - Connor Panas (Toronto ON) Canisius Golden Griffins
Arrêt-court - Chris Beer (Burlington, ON) Niagara County
Voltigeur - Chris Thibideau (Dartmouth, N.-É.) Midland Chaparrals
Voltigeur - Julian Service (Sarnia, ON) Howard Hawks
Voltigeur - Cole Bauml (Muenster, SK) Northern Kentucky Norse
Frappeur de choix - Mitch Holgate (Windsor, ON) West Alabama Tigers.

Deuxième équipe d’étoiles

Lanceur gaucher - Connor Lillis-White (Toronto, ON)
Lanceur droitier - Brock Dykxhoorn (Goderich, ON) Central Arizona Vaqueros
Releveur - Tim Black (Mount Hope, ON) Central Michigan Chippewas
Receveur - Jordan Procyshen (Okotoks, AB) Northern Kentucky Norse
Premier but - Simon Clarke (Kitchener, ON) Odessa Wranglers
Deuxième but - Jose Torrelba (Mississauga, ON) Canisius Golden Griffins
Troisième but - Justin Clarkson (Nanaimo, C.-B.) Midland Chapparals
Arrêt-court - Daniel Pinero (Toronto, ON) Virginia Cavileers
Voltigeur - Sasha LaGarde (Pierrefonds, QC) Mercer Bears;
Voltigeur - Brett Siddall (Windsor, ON) Canisius Golden Griffins;
Voltigeur - Tom Muhlethaler(Edmonton, AB) Jarvis Christian Bulldogs.
Frappeur de choix - Cooper Langley (Edmonton, AB) Fort Hays State Tigers

La troisième équipe d’étoiles et les mentions honorables seront publiées ultérieurement.

Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. suivre son rêve…impossible de ne pas tout donner pour le réaliser!!!

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant