11
Sep/14
2

Le Canada qualifié pour la Coupe du monde junior!

L’équipe nationale junior au tournoi de qualification des Amériques

Texte d’Adam Morissette et de Jacques Lanciault

Louis-Philippe Pelletier

LA PAZ, Mexique, le 11 septembre 2014 – L’équipe nationale junior a disputé aujourd’hui son meilleur match du « Tournoi panaméricain des baseballeurs de 18 ans et moins »! Une prestation qui ne pouvait venir à un meilleur moment.

Photo ci-dessus : Autre fort match pour Louis-Philippe Pelletier, qui outre de briller en défensive a compté le premier point du Canada et en a produit un autre plus tard dans le match avec un double.

Les nôtres ont signé une convaincante victoire au compte de 8-2 aux dépens des représentants du Panama. Ce gain assure à la troupe du gérant Greg Hamilton une place au sein du groupe des quatre premières équipes du classement de la présente compétition… et surtout elle procure à l’équipe canadienne son laissez-passer pour la Coupe du monde des baseballeurs de 18 ans et moins de 2015, un tournoi qui sera disputé au Japon!

« Nous sommes venus ici avec comme but de nous qualifier pour la Coupe du monde de 2015. Voilà, c’est fait et c’est une très bonne nouvelle pour le programme », a lancé fièrement l’entraîneur-chef de l’équipe nationale junior, Greg Hamilton, lui qui est également le directeur du programme des équipes nationales à Baseball Canada.

« Notre victoire d’aujourd’hui est une belle victoire d’équipe : nos lanceurs ont été excellents, nos frappeurs ont cogné aux moments opportuns et nous avons réalisé de superbes jeux en défensive. »

Avec cette victoire, la troupe junior canadienne est assurée de jouer un des deux matchs où les médailles seront à l’enjeu dimanche prochain, le 14 septembre. Pour l’heure, le Canada a deux autres rencontres à disputer dans la ronde préliminaire, une première demain face au Mexique, tandis que samedi les nôtres se coltineront aux Cubains!

« Nous allons leur offrir la meilleure compétition qui soit! », a affirmé Hamilton. « Nous croyons que nous avons une bonne équipe de baseball et qu’il se joue du très bon baseball au pays et c’est pourquoi nous participons à ce genre de tournoi. »

« Nos victoires vont nous permettre de jouer ces deux rencontres sans avoir une épée de Damoclès nous pendant au-dessus de la tête! »

L’atmosphère était fantastique dans l’abri aujourd’hui, tous les joueurs s’encourageant dès le début de la rencontre, surtout que les nôtres ont pris les devants 2-0 dès leur premier tour au bâton.

Après deux buts sur balles, Gareth Morgan (Toronto, ON) a claqué un double à la clôture du champ centre, une frappe qui permettait à Louis-Philippe Pelletier (Montréal, QC) de croiser le marbre facilement en provenance du deuxième but, et ce, pendant que Luke Horanski (Dugald, MB) était retiré au marbre… tentant de marquer du premier sac!

Morgan s’est par la suite rendu au troisième but suite à un mauvais lancer… et les Panaméens ont changé de lanceur! Josh Naylor (Mississauga, ON) a accueilli leur nouvel artilleur avec un simple dans la droite permettant ainsi aux siens de prendre l’avance 2-0.

Morgan et Naylor ont remis cela en quatrième manche. Morgan a amorcé la manche avec un simple et a avancé de 90 pieds sur un mauvais lancer. Il a par la suite croisé le marbre sur un double de Naylor sur la ligne du champ droit! Le voltigeur ayant mal joué la balle, Naylor s’est retrouvé au troisième but, d’où il a compté le deuxième point des siens dans la manche… sur un mauvais lancer.

Morgan a terminé la rencontre avec un dossier de 4-en-5 avec un point produit et trois points comptés, tandis que Naylor ramenait une fiche de 3-en-4 avec deux points produits et autant de points comptés.

Le lanceur partant des juniors canadiens, Mike Soroka (Calgary, AB) n’a pas permis de coup sûr avant la troisième manche. Puis après en avoir cédé un, il a alloué un but sur balles avec deux retraits au tableau… mais les nôtres ont retraité dans leur abri laissant les deux Panaméens sur les buts après que Louis-Philippe Pelletier ait spectaculairement capté une balle à sa position de deuxième but pour le dernier retrait de la manche. Si cette balle se retrouvait au champ droit, un point aurait certainement marqué.

Et les nôtres ont continué à briller en défensive en quatrième manche quand Mitch Bigras (Sarnia, ON), pour la deuxième fois de la rencontre, réussissait à capter une balle en plongeant au champ gauche, sauvant ainsi un coup sûr de plus d’un but. Deux ballons plus tard, Soroka mettait fin à la manche après avoir alloué deux simples de suite.

Avec les frappeurs du Panama qui menaçaient en cinquième manche, le jeu clé du match est alors survenu, tout juste après que les Panaméens aient réussi à compter leur premier point suite à un simple avec les buts remplis et alors qu’il n’y avait aucun retrait dans la manche.

Le gérant de la troupe canadienne a alors amené Colton Wood (Victoria, C.-B.) au monticule. Ce dernier a obligé le premier frappeur qu’il a affronté a soulevé un ballon au champ droit, ballon que Demi Orimoloye (Orleans, ON) a capté…

« Je n’ai pas eu à me déplacer beaucoup pour attraper la balle et je savais que j’avais de très bonnes chances de retirer le coureur au marbre si j’y allais avec un relais puissant et précis. Je me suis donc placé en position pour relayer la balle le plus rapidement possible », a expliqué Orimoloye.

Et la balle est arrivée comme un boulet de canon dans le gant du receveur Luke Horanski, lui qui a eu amplement le temps d’appliquer sa mitaine sur le coureur adverse qui glissait au marbre pour le retirer.

Par la suite, Wood a retiré l’autre frappeur sur des prises pour mettre fin à la manche et à la menace… permettant un seul point à leurs rivaux dans cette manche!

« La suite de la rencontre aurait pu être totalement différente si nous n’avions pas limité les dommages à un seul petit point dans cette manche », a analysé Hamilton.

« Ce fut un très gros jeu! Cette manche aurait pu changer complètement la suite des événements! »

Le Canada est revenu à la charge en septième manche, alors que Louis-Philippe Pelletier a claqué un double bon pour un point après deux retraits. Puis en huitième également, avec trois points, un résultant d’un simple de Demi Orimoloye et deux provenant du bâton du frappeur d’urgence Robert Byckowski (Georgetown, ON).

Colton Wood a été admirable après s’être amené dans le match dans une situation des plus difficiles en cinquième manche. Finalement, il a travaillé durant cinq manches, cédant seulement un coup sûr et un but sur balles, passant six frappeurs dans la mitaine.

Il devrait y avoir pas mal d’ambiance dans le stade Arturo C. Nahl de La Paz demain, alors que les Canadiens affronteront la troupe locale, le Mexique!

« Ça va être amusant », a avoué Hamilton. « Nous avons investi beaucoup de temps et d’efforts dans la préparation de notre équipe et d’avoir la chance de représenter notre pays dans une atmosphère comme celle qu’il y aura demain soir va être vraiment quelque chose de spécial pour chacun des membres de notre équipe. »

« Je ne pense pas que nos gars seront nerveux. C’est une occasion de jouer un bon match et de se régaler en réduisant la foule au silence ».

Méli-mélo
Le match de demain entre le Mexique et le Canada prendra son envol à 20 heures, heure locale, soit 22 heures heure de l’Est!) et sera disputé au stade Arturo C. Nahl de La Paz… qui devrait être plein à craquer.

Le lanceur gaucher JP Stevenson (Hunter River, Î.-P.-É.) devrait être le lanceur partant de la troupe de Greg Hamilton.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (2) Trackbacks (0)
  1. Genial l’acticle merci

  2. Certaines personnes nous disaient qu’il n’y a pas de talent parmi les baseballeurs québécois, j’ai toujours cru le contraire. Si tu donnes la chance à nos joueurs comme le démontre les 3 québécois sur l’équipe nationale, nous voyons le résultat. Bravo les boys, vous donnez l’exemple aux autres.

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant