10
Déc/13
1

Simon Gravel à l’école des Red Sox!

Les nôtres dans le baseball professionnel affilié aux équipes des ligues majeures

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Simon Gravel Laval, le 10 décembre 2013 - Le Québécois Simon Gravel a frappé son premier coup sûr dans un match de baseball professionnel…, et ce, à sa première présence officielle dans le rectangle du frappeur, un solide simple frappé dans l’allée au champ droit lors d’un match de l’Académie de baseball des Red Sox de Boston disputée à Boca Chica en République dominicaine il y a quelques semaines!

Photo ci-dessus : Simon Gravel dans son uniforme des champions 2013 du baseball majeur.

Gravel, un athlète de 19 ans de Terrebonne qui a été mis sous contrat l’été dernier par l’organisation des Red Sox de Boston en vue de la saison 2014, était un des sept joueurs de l’organisation championne de la dernière série mondiale invités à participer aux activités automnales de l’Académie dominicaine des Red Sox du 27 octobre au 16 novembre dernier.

Toutefois de ces sept baseballeurs, le Québécois était le seul à ne jamais avoir disputé un match dans le baseball professionnel, les six autres ayant tous évolué dans la ligue des recrues de la Floride l’été dernier avec l’équipe des Red Sox à Fort Myers. D’ailleurs, les noms de ces six athlètes sont actuellement sur la liste des joueurs de l’équipe de classe A des Red Sox qui évolue à Lowell au sein de la Ligue New York-Penn, une indication assez claire de l’intérêt de l’équipe de Boston pour l’ancien du Royal de Repentigny de la Ligue de baseball junior élite du Québec.

Malheureusement pour Gravel son camp a été écourté, alors qu’il s’est foulé le pouce durant la dernière semaine du camp.

Les entraîneurs de l’organisation des Red Sox étant convaincus des talents de frappeur de Gravel, c’est donc surtout son jeu défensif derrière le marbre qu’ils souhaitaient travaillé avec leurs meilleurs espoirs sous les chauds rayons du soleil de l’île d’Hispaniola.

Ils se sont ainsi affairés à corriger plusieurs points techniques, entre autres son jeu de pieds lors de ses relais sur les buts et le moment où Gravel relâchait son tir. En fait, ces spécialistes du jeu de balle national des Américains avaient constaté que le jeune Québécois n’allait pas chercher la balle dans son gant avant de lancer, mais qu’il saisissait plutôt la balle suite au rebond de celle-ci dans sa mitaine, ce qui l’empêchait d’avoir une bonne prise sur l’objet qu’il voulait expédier à un de ses coéquipiers.

Évidemment, Gravel a dû bloquer, encore et encore, des balles expédiées au sol par les artilleurs… ou par ses entraîneurs. Ces derniers sont d’ailleurs fiers de ces compétences dans ce domaine, tout comme de la façon dont il ramène les tirs dans la zone des prises (framing).

C’est d’ailleurs, en tentant de ramener un mauvais tir dans la zone des prises qu’il s’est foulé le pouce, une blessure qui l’empêchera d’attraper et de frapper des balles de baseball pour un mois.

Dès janvier, Gravel devrait recommencer à lancer et à frapper, et ce, dans le but d’être fin prêt pour le camp d’entraînement printanier où il doit être présent dès le 15 février! Le Québécois compte toutefois s’amener en Floride avant cette date, et ce, pour parfaire sa condition physique au sein de l’organisation qui lui a permis de signer son premier contrat professionnel, celle des Bangers de Broward.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. « Joue comme tu l’as toujours fait Garnote : comme s’il n’y avait pas de lendemain. Garde ceci en tête : latitude 42,3462 longitude 71,0978. Si tu te le demandes, ce sont les coordonnées du marbre à Fenway. En y mettant toute ta détermination, ça deviendra ton adresse permanente dans quatre ou cinq ans. »

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant