1
Déc/13
3

La locution du jour : passer sous les fourches caudines

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures...

Dimanche 1er décembre 2013

divers-furculae-caudinae-bigSource de la recherche :
Le paragraphe suivant, tiré d’un texte de Josée Blanchette, publié dans le quotidien Le Devoir du 22 novembre 2013 :

«Ça faisait un bail, lui et moi. Ma douce moitié littéraire venait de me faire «passer sous les fourches caudines » (subir des conditions dures ou humiliantes); j’ai ouvert mon Petit Robert pour en avoir le cœur net et j’ai non seulement retrouvé l’explication historique (321 av. J.-C. à Caudium), mais j’ai glané ici et là d’autres mots, comme je le faisais autrefois, avant que mes dicos ne soient numérisés. Avec eux, je sais ce que je cherche et je ne trouve que ce que je crois devoir savoir.»

Définition :
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit la locution passer sous les fourches caudines comme suit : «Subir une situation très humiliante.»

Quant au Grand Robert de la langue française il propose la définition suivante pour cette locution : «subir des conditions déshonorantes, honteuses».

Le dictionnaire Expressio, les expressions françaises décortiquées nous offrent, en plus de la définition de l’expression, des précisions quant à l’origine de celle-ci :

Définition :
Lorsqu'on est vaincu, être contraint d'accepter des conditions humiliantes ou ruineuses. Plus généralement : Subir une cuisante humiliation.

Origine :
Cette expression fait allusion à l'armée romaine qui, en 321 avant J.-C, fut cernée dans un défilé appelé les « Fourches Caudines » ou « Furcae Caudinae » (par l'armée samnite dont le chef obligea les soldats romains à passer, courbés et les mains liées dans le dos, sous un joug formé de fourches et lances dressées par le vainqueur).

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
Commentaires (3) Trackbacks (0)
  1. Merci pour la définition et surtout l origine de l expression ! Je l ai découverte dans le roman que je lis Victor Hugo 93..edition livre de poche p. 453 note 1.. Mais ce n est pas une référence faite par VH mais par l éditeur.

  2. Merci pour ces explications simples certes mais très claires pour le commun des mortels que je suis

  3. Encore une fois je constate que l’on s’attache à une traduction littérale mais en allant plus loin nous faisons aussi vivre un autre sens à cette expression très peu utilisée : qui crierait sur tous les toits qu’il a subit une humiliation ? Donc passer sous les fourche Caudines est aussi exprimer l’intention de ne pas faire mention de quelque-chose de honteux. En sachant bien entendu que Rome a finalement fait payer cher cette humiliation en faisant passer sous les fourches caudines sa déshonorante défaite.

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant