15
Juin/13
2

Londres : Westminster Palace, Big Ben et l’abbaye de Westminster… pour commencer!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 54e d’une série de reportages relatifs à un long périple intitulé « Le grand tour des îles britanniques » que nous avons réalisé avec Voyages Lambert au printemps 2013 !

Big Ben, Londres, Wiltshire Angleterre, Royaume-Uni

Londres, Angleterre, Royaume-Uni, samedi 15 juin 2013 – Wow! Nous voici à Londres, capitale d'un empire sur lequel, jadis, le soleil ne se couchait pas! Nous n'avons que deux jours pour découvrir une ville qui a beaucoup, mais vraiment beaucoup à offrir.

Cette ville est en fait deux cités en une! La « Cité de Westminster », où se trouvent le palais et l'abbaye de Westminster, le Parlement et les magasins de luxe et la « Cité de Londres », la City, la plaque tournante des affaires et de la finance!

Nous n'avons pas de temps à perdre.

Donc, avant d'amorcer la journée de visites avec notre groupe de Voyages Lambert, nous partons seuls, Céline et moi, à la découverte des alentours de notre hôtel. C'est fabuleux, nous sortons du Park Plaza Westminster Bridge Hotel et nous nous retrouvons justement sur le pont de Westminster d'où nous avons une vue imprenable sur le Westminster Palace, sur Big Ben, sur la Tamise et sur London Eye, une immense grande roue installée pour les festivités de l'an 2000.

Puis, nous partons avec le groupe pour découvrir, dans un premier temps, l'abbaye de Westminster.

Photo ci-dessus : « Big Ben »… l'horloge de la tour de Big Ben culmine à 96 mètres du sol!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Après un excellent petit déjeuner à notre hôtel Park Plaza Westminster Bridge de Londres, nous sortons, dès 7 h 45, pour visiter les alentours. Le départ pour la visite avec notre groupe de voyageurs Lambert est prévu pour 8 h 30.

Park Plaza Westminster Bridge, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Le portier de notre hôtel Park Plaza Westminster Bridge de Londres. nous souhaite « bonne visite ».

C'est nuageux, venteux et particulièrement froid ce matin… pourtant, nous sommes à la mi-juin!

Nous marchons jusqu'au Westminster Bridge… un pont ouvert en 1862 qui enjambe la Tamise entre Westminster et Lambeth. Il est constitué de sept arches et il est le seul pont sur la Tamise à en afficher autant.

Westminster Bridge, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : À l’entrée du pont Westminster prend place le « South Bank Lion », aussi connu sous le nom de « Red Lion »… puisqu’il a été peint en rouge alors qu'il décorait la devanture de la « Red Lion Brewery » de 1951 à 1966. Il n’est situé à son emplacement actuel que depuis 1966.

Westminster Bridge, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Les lampadaires du pont Westminster sont superbes… et la vue sur le palais de Westminster imprenable.

Devant nous, de l'autre côté de la Tamise il y a le palais de Westminster et la magnifique tour Big Ben, un des emblèmes de Londres. Wow!

Palais de Westminster, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Palais de Westminster, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photos ci-dessus : Ce magnifique palais est le lieu où siègent la Chambre des communes (House of Commons) et la Chambre des lords (House of Lords) du Royaume-Uni.

La palais affiche plusieurs tours. Mais, la plus célèbre des tours du palais de Westminster est bien évidemment la tour de l’Horloge, anciennement nommée St. Stephen's Tower, rebaptisée Elizabeth Tower depuis le jubilé de la reine Élisabeth II en 2012… nous apprend l'encyclopédie libre Wikipédia.

Toutefois, tout le monde ou presque la connaît comme étant Big. Ben. Elle est haute de 96,3 mètres et affiche un cadran sur chacun de ses quatre côtés.

Tour Élisabeth !!, palais de Westminster, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Tour Élisabeth !!, palais de Westminster, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photos ci-dessus : La tour de l’Horloge contient également les cinq cloches du palais, qui sonnent tous les quarts d’heure. La plus grande et la plus célèbre de ces cloches, officiellement appelée la grande cloche de Westminster, est bien davantage connue sous son surnom de Big Ben. Il s’agit de la troisième cloche la plus lourde de tout le Royaume-Uni, avec un poids d’environ 13,8 tonnes.

Il paraît que j'ai l'air d'un petit enfant qui ne sait plus où donner de la tête à vouloir tout voir et tout photographier. C'est du moins ce qu'a écrit Céline dans son cahier de notes!

Il n'y a pratiquement personne sur le pont. Il faut dire que c'est samedi et qu'il est très tôt.

Palais de Westminster, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Nous avons également une vue magnifique sur la Tamise. Ce fleuve, nommé « Thames » en anglais traverse l'Angleterre d'est en ouest des Cotswold à la mer du Nord s'étirant sur 346 km.

Pont de Westminster, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Le premier autobus à deux étages que nous voyons!

London Eye, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Une grande roue de 135 mètres de hauteur! Érigée pour les festivités de l'arrivée du deuxième millénaire en 2000, elle compte 32 capsules pouvant accueillir 25 personnes chacune. Elle est toujours en mouvement et pour faire un tour complet, elle met 30 minutes!

À une des extrémités du pont Westminster, nous pouvons admirer un magnifique monument. Il s'agit de Boudicca et ses filles sur son char. Le monument commandé par le Prince Albert a été réalisé en 1905 par Thomas Thornycroft.

Boudicca était une reine du peuple britto romain des Iceni au 1er siècle après Jésus-Christ. Elle aurait été la chef de la révolte sanglante des Icenis britanniques contre la domination romaine en Angleterre!

Boudicca sur son char, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Boudicca sur son char, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photos ci-dessus : Un superbe monument, Boudicca et ses filles sur son char, une oeuvre réalisée en 1905 par le sculpteur anglais Thomas Thornycroft.

Boudicca sur son char, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : De l’autre côté du pont Westminster, il y a ce très bel édifice nommé « Porticulis House ». Il s’agit d’un édifice à bureaux inauguré en 2001. Il est le lieu de travail de 213 membres du parlement britannique et de leur personnel. L’édifice devient une annexe du palais de Westminster. (un grand merci à Marie-Claude Roux qui nous a permis d’identifier le bâtiment)

Boudicca sur son char, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Nous croisons notre premier taxi londonien.

En route pour le retour à l'hôtel, nous passons devant les jardins de l'hôpital St Thomas… où il y a une belle fontaine.

Fontaine de Torsion, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : La fontaine dite de « Torsion renouvelable » a été construite entre 1972 et 1973 par le sculpteur et architecte russe Naum Gabo (1890-1977). La fontaine a été restaurée en 1987… et quelque peu retravaillée depuis.

Tour de ville
Nous rentrons finalement à l'hôtel à 8 h 15 et partons avec le groupe à 8 h 30. Nous avons un nouveau chauffeur ce matin, James.

Notre accompagnateur de Voyages Lambert, Abel Rodrigue, nous indique que Londres est en effervescence ce matin. "Aujourd'hui, il y aura une cérémonie militaire au palais de Buckingham et un long défilé sur Whitehall pour souligner la fête de la Reine. Pour l'occasion, elle passera les troupes en revue! "

Même si elle est née en avril, l'anniversaire « public » de la souveraine est toujours célébré, en grande pompe, le deuxième ou le troisième samedi de juin! Ces festivités sont nommées Trooping the Colour!.

Nous passons devant la résidence de l'archevêque de Canterbury, puis devant l'église St Mary et prenons le pont de Lambeth.

Nous passons successivement devant : les jardins du parlement, le monument commémorant la fin de l'esclavage, le parlement de style néogothique, l'abbaye de Westminster, l'église Sainte Marguerite, White Hall, l'état major de Churchill, la résidence du premier ministre, le Trafalgar Square avec la colonne de Nelson et ses quatre gros lions… sans nous arrêter!

Finalement, nous descendons du car à 8 h 45 pour une petite promenade d'une trentaine de minutes, car nous devons nous rendre à l'Abbaye de Westminster où notre visite est prévue pour 9 h 30!

Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photos ci-dessus : Plusieurs policiers sont dans les rues, dont celui-ci. Ils s'apprêtent à interdire la circulation automobile en prévision de la cérémonie et du défilé « Trooping the Colour » qui aura lieu de 10 heures à midi!

Le « bidule » (1) de Marie-Claude ne fonctionne pas! Abel repart au pas de course pour l'hôtel en chercher un autre… indispensable pour notre visite de l'abbaye de Westminster!

(1) : Bidule est le nom que l’on donne chez « Voyages Lambert » à la petite boîte grise qui nous servira de récepteur pour entendre les propos de nos guides locaux tout au long du périple.

Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Une belle porte!

Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Et un autre autobus à deux étages!

Sur St James Park, nous croisons des gens habillés particulièrement chic. Ils filent en direction des cérémonies à Buckingham Palace que nous apercevons au loin.

L'abbaye de Westminster
Nous arrivons devant la magnifique abbaye de Westminster!

Abbaye de Westminster, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : L'Abbaye de Westminster popularisée dans le monde entier par le couronnement de la Reine Élisabeth II en 1953!

Marie-Claude nous indique que nous n'entrons jamais à l'abbaye de Westminster par la porte principale, mais plutôt par le cloître.

Abbaye de Westminster, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Le cloître de l'Abbaye de Westminster!

Notre guide nous demande de nous placer dans la file d'attente, pendant qu'elle va chercher les billets. Nous sommes le premier groupe dans la ligne des groupes.

Nous voyons de nombreux jeunes écoliers portant l'uniforme de leur école qui se dirigent vers le lieu de la cérémonie.

On nous distribue un bracelet. Puis, nous passons individuellement les contrôles de sécurité, un par un, avant d'entrer. C'est long et nous sommes dans les derniers à entrer… alors que Marie-Claude a déjà commencé ses explications. Cela me fout en rogne!

Abbaye de Westminster, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Nous voyons une plaque commémorant l'explorateur James Cook.

Abbaye de Westminster, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Abbaye de Westminster, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photos ci-dessus : Nous arrivons dans le cloître où il y a un beau jardin avec une fontaine au centre entourée de fleurs.

Nous entrons dans l’abbaye qui est de style roman…

Une affiche bien en vue nous indique que « L'Abbaye est avant tout une église active, un lieu de culte chrétien. Toutes les heures, nous nous arrêtons pour prier pendant environ une minute. Vous êtes bien entendu invités à vous joindre à nous, mais vous pouvez aussi simplement consacrer ce moment de calme à la réflexion. »

Évidemment, les photos sont interdites!

Lors de nos recherches en vue de la rédaction de ce texte, l’encyclopédie libre Wikipédia nous a appris que :

« C’est le roi anglo-saxon Édouard le Confesseur qui fit construire au XIe siècle un monastère ici. L’abbatiale est consacrée le 28 décembre 1065, peu avant la mort du souverain le 5 janvier 1066. Le roi est enterré dans l’église et neuf ans plus tard son épouse, Édith de Wessex l’y rejoint !

Au cours de la même année 1066, l’Angleterre est envahie par le duc de Normandie, Guillaume le Conquérant, et celui-ci se fait couronner roi d’Angleterre dans l’abbatiale le jour de Noël 1066.

Ce n’est toutefois qu’au XIIIe siècle que le roi Henri III (1207-1272) fait reconstruire l’église dans le style gothique. Il s’agit pour lui de donner un écrin splendide à la sépulture d’Édouard le Confesseur, dont le corps est exhumé et placé dans un nouveau tombeau en 1269.

Par la suite, de nombreuses modifications et ajouts ont été apportés aux lieux.

Depuis Guillaume le Conquérant, tous les rois d’Angleterre, puis du Royaume-Uni sont couronnés dans l’abbatiale, à l’exception d’Édouard V et d’Édouard VIII. »

Dans la chapelle d’Édouard le Confesseur, derrière une grille, nous apercevons la chaise en bois utilisée lors des couronnements des rois et reines.

Abbaye de Westminster, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : La « King Edward's Chair », aussi appelée le « Chaise du couronnement », sert à l'intronisation des souverains britanniques depuis Édouard Ier. (Photo provenant de Wikipédia)

« Jusqu'en 1996, mentionne notre guide, cette chaise était accompagnée de "la pierre de Scone", qui était placée sous le siège et servait autrefois lors du couronnement des rois d'Écosse. Cette dernière est toutefois, depuis cette date, exposée au château d'Édimbourg. »

Marie-Claude mentionne que « l'abbaye a été restaurée en profondeur lors du couronnement de la reine Élisabeth II en 1953… ce fut le premier couronnement télévisé. »

Abbaye de Westminster, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Une plaque commémorative honore la mémoire de Sir Winston Churchill… et ce, parce que son corps est enterré à au château de Blenheim. (Photo provenant d'Internet)

Nous arrivons devant la tombe du Soldat inconnu! Il s'agit d'une plaque de marbre noir installé en 1920. Il y a une belle gerbe de fleurs sur celle-ci.

« C'est votre premier ministre canadien, Stephen Harper, qui a déposé la gerbe de fleurs qui décore la tombe du Soldat inconnu. Monsieur Harper y était le 12 juin, c'est-à-dire il y a trois jours. »

La tombe est entourée de coquelicot et il y a des chandeliers de cristal de Waterford, des chandeliers offerts lors du 900e anniversaire de l'abbaye… en 1965.

Abbaye de Westminster, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Abbaye de Westminster, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photos ci-dessus : La tombe du Soldat inconnu qui a été inaugurée le 11 novembre 1920. (Photo provenant d'Internet)

Sir Isaac Newton est enterré ici et il a un beau monument honorant sa mémoire.

Il n'y a pas de crypte à l'abbaye de Westminster, les tombes sont dans le sol ou sur les murs!

Marie-Claude fait remarquer que « la princesse Margaret, la sœur cadette de la reine Élisabeth II, a été la première membre de famille royale à avoir été incinérée, et ce suite à son décès en 2002. »

Nous arrivons à la croisée du transept… à l'endroit où ont eu lieu les couronnements des rois et des reines.

Céline mentionne que lors de sa visite ici en 1989, la chaise de couronnement était à cet endroit et non derrière une grille.

Nous voyons les stalles où s'installent normalement les choristes lors des couronnements, mariages ou funérailles.

Il y a plusieurs petites chapelles. Nous entrons dans la chapelle Saint-Jean-Baptiste et nous voyons la tombe d'Édouard le Confesseur qui est en porphyre vert.

Il y a également la tombe d'Édouard 1er qui date du XIIIe siècle. C'est ce roi qui a rapporté la pierre de Scone d'Écosse.

Nous voyons la tombe de de Henri III, celui qui a fait reconstruire l'abbaye et qui a aussi fait ériger la salle capitulaire de la cathédrale de Salisbury que nous avons vue hier.

Nous entrons dans la chapelle où se trouvent les tombes d'Élisabeth 1re (fille d' Anne Boleyn et d'Henri VIII) et de Marie Tudor (fille de Catherine d'Aragon et d'Henri VIII). Elles étaient demi-soeurs.

Nous entrons dans la chapelle Henri VII, le fondateur de la dynastie Tudor. Elle est de style gothique perpendiculaire. Elle fut construite par Henri VII, le père d'Henri VIII, après la guerre des deux roses. Son épouse, Élisabeth d'York, et lui sont enterrés dans cette chapelle.

Il y a aussi la tombe d'Oliver Cromwell, le conquérant de l'Irlande et de l'Écosse, comme nous l'avons vu plus tôt au cours du périple.

Puis, nous voici dans la chapelle où se trouve la tombe de Marie Stuart. Elle est avec la mère d'Henri VII, Margueritte de Beaufort. Elles ont les mains liées ensemble.

Une seule des six femmes d'Henri VIII est enterrée ici, soit Anne de Clève, décédée en 1557.

Nous arrivons dans le coin des écrivains!

Il y a la tombe de Geoffrey Chaucer un écrivain et poète anglais né en 1340. On lui doit les fameux « Les Contes de Canterbury ».

Il y a plusieurs plaques sur le sol, dont celles de Lewis Carroll, Alfred Lord Tennysson, Robert Browning, etc.

Nous voyons un vitrail où sont inscrits d'autres noms d'auteurs!

Nous terminons la visite à 10 h 30.

Nous remontons dans l'autocar avec Abel… après que celui-ci eut cherché durant de longues minutes où notre chauffeur avait garé son véhicule.

Finalement, nous repartons à 11 h 05.

À suivre…
Poursuite de notre tour de ville de Londres!

Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Groupe statuaire représentant l'Asie qui prend place devant l'Albert Memorial, un monument érigé à la mémoire d'Albert de Saxe-Cobourg-Gotha (1819-1861), l'époux de la reine Victoria!

Bibliographie
À la découverte de l’Écosse, Luc Giard, 2005, 65 pages;

Atlas en fiches, Royaume-Uni, l’Angleterre, l’Écosse, régions d’Angleterre, Cambridge et Oxford, Édimbourg, Londres, la Tamise, l'Irlande du Nord, Londonderry, l'Irlande, Dublin, etc., Éditions Atlas, 2008;

Bleinheim Palace, Guide des lieux, 1988, 49 pages;

Encyclopédie libre Wikipédia Royaume-Uni, Angleterre, Oxford, la Tamise, Écosse, Édimbourg, Glasgow, Dublin, Cardiff, Salisbury, Bath, Londres et plusieurs autres pages;

Irlande, Édition Bonechi, 2012, 128 pages;

La Gloire de l’Écosse, JarroldColour Publications, 1989, 116 pages;

Le Patrimoine mondial de l'UNESCO, Éditions UNESCO, 2009, 832 pages;

Les plus belles légendes irlandaises, Eithne Massey, The O’Brien Press, 2013, 64 pages;

Londres (Guide Voir), Édition Libre Expression, 2011, 450 pages;

Londres (Guide de voyage Berlitz), MacMillan S.A., 1988-1989, 128 pages;

Londres, Éditions Thomas et Benacci Ltd., 1999, 192 pages;

LonelyPlanet - Écosse , Publication LonelyPlanet, 2011, version numérique;

L’Écosse, Jean-Louis Mathon, 1990, 125 pages.

Commentaires (2) Trackbacks (0)
  1. Le nom du bel édifice que vous cherchiez est le Portcullis house.

  2. Un très grand merci pour l’information. J’ai ajusté le texte.

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant