31
Mai/13
0

Balade sur la rive nord du loch Ness… où se dressent les châteaux d’Urquhart et d’Eilean Donan!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 17e d’une série de reportages relatifs à un long périple intitulé « Le grand tour des îles britanniques » que nous avons réalisé avec Voyages Lambert au printemps 2013!

Eilean Donan Castle, Écosse, Royaume-Uni

Inverness, Écosse, Royaume-Uni, vendredi 31 mai 2013 – Arrivés en fin de journée hier dans la capitale des Highlands, Inverness, nous en repartons très tôt ce matin, sans l’avoir vraiment visitée. Nous y allons d’une promenade en autocar sur la rive nord du loch Ness, un lent trajet qui nous mènera pratiquement à l’embouchure du lac, où nous bifurquerons vers l’ouest en direction de l’île de Skye, notre prochain arrêt!

Mais, notre balade matinale nous permettra d’admirer le magnifique panorama du loch Ness dans le brouillard et d’apercevoir les ruines de deux châteaux, celui d’Urquhart et celui d’Eilean Donan!

Photo ci-dessus : Le «Eilean Donan Castle », érigé au XIIIe siècle, mais détruit en 1719! Il a été reconstruit à l’identique en 1932… C’est le château où a été tourné, entre autres, le film « Highlander »!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Lorsque nous nous sommes couchés hier soir, un peu après 23 heures, il faisait clair! Ce matin, lorsque le réveil nous a sortis des bras de Morphée, à 5 h 45, il faisait encore clair! Les nuits sont vraiment courtes en cette période de l'année, ici à Inverness, dans le nord de l’Écosse.

Nous descendons pour prendre notre petit-déjeuner au restaurant de l’hôtel à 6 h 30. Mais, autre quiproquo : le restaurant n’ouvre pas avant 7 heures! Nous remontons à la chambre et redescendons trente minutes plus tard…

Nous partons en autocar à 8 h 00 et notre guide, Marie-Claude, nous indique que les météorologues anglais prévoient une température de 15 degrés Celsius pour aujourd’hui… avec de la pluie.

Courte visite d’Inverness
Puis, elle commence à nous parler plus en détail de la ville d’Inverness :

«Comme je vous l’ai mentionné hier, la ville d’Inverness a été fondée au XIXe siècle pour accueillir les travailleurs affectés à la construction du canal calédonien, lui qui a été construit entre 1804 et 1822. Depuis, la ville est devenue la capitale des Highlands.»

« Inverness est une ville agréable, comptant sur une population d’un peu plus de 60,000 habitants, qui attire sa part de touristes, car d’ici plusieurs excursions lèvent l’ancre pour une balade sur le mythique loch Ness. Elle s’est particulièrement développée depuis quelques années grâce à l’arrivée de quelques sièges sociaux de l’Union européenne. On y a même construit un aéroport. »

« Au nord d’Inverness toutefois, c’est une région très sauvage qui borde la mer du Nord et où peu d’habitants occupent le territoire. »

Nous amorçons un rapide tour d’Inverness bien au chaud dans notre autocar.

Marie-Claude nous souligne que les maisons datent surtout du XIXe siècle. « Il y a quelques églises dans la ville, dont la cathédrale St Andrew et la Church of Scotland. »

Nous arrivons devant le château d’Inverness et le car s’y immobilise à 8 h 10. Nous descendons.

Château d’Inverness, Inverness, Écosse, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Le château d’Inverness, en grès rose, a été construit au XIXe siècle à l’endroit même où un château médiéval prenait place jusqu’à sa destruction en 1746. Aujourd’hui, l’endroit abrite un tribunal et des bureaux administratifs.

Château d’Inverness, Inverness, Écosse, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Devant le château, il y a une statue de Flora Macdonald, elle qui a sauvé le fameux « Bonie Prince Charlie » après la bataille de Culloden. La statue date de 1899 et porte une inscription en anglais et en gaélique.

Rivière Ness, Inverness, Écosse, Royaume-Uni

Rivière Ness, Inverness, Écosse, Royaume-Uni

Photos ci-dessus : Du château d’Inverness, nous avons une belle vue sur la rivière Ness et sur la cathédrale St Andrew sur l’autre rive.

Nous repartons à 8 h 20.

Nous voyons des hommes et des femmes, habillés en vert fluo, qui font traverser les enfants filant vers l’école. « Ici on les nomme « sucettes » (Scottish lollipop), à cause du panneau rond comme une grosse sucette qu’ils ont dans les mains », rapporte notre guide.

Nous traversons le canal Calédonien et notre guide nous indique que c’est près d’ici qu’a eu lieu la bataille de Culloden.

« Cette bataille, peut-on lire sur l’encyclopédie libre « Wikipédia », a eu lieu le 16 avril 1746 et elle marque l'échec du quatrième débarquement des royalistes en Écosse et la fin des espoirs de restauration de la lignée des Stuart sur les trônes d'Écosse et d'Angleterre. C’est à la suite de cette bataille que le Bonnie Prince Charlie a été réduit à implorer l'aide de la jeune Flora McDonald pour fuir le pays. »

« Au terme de cette bataille, il y a eu intensification, par les autorités anglaises, de la pression contre le mode de vie traditionnel des Highlanders, c’est-à-dire les clans, les tartans et même la cornemuse. »

Le loch Ness
Nous longeons maintenant le loch Ness. « Il est long de 38,4 km, avec une largeur 20 km et une profondeur de 220 mètres. De fait, il est plus profond que la mer du Nord et de bien des secteurs de l’océan atlantique », nous précise notre guide, qui ajoute « qu’il ne gèle jamais! »

Loch Ness, Écosse, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Superbe vue du loch Ness… sous un léger brouillard!

« Ce matin nous verrons deux châteaux en ruines près du loch Ness, fait remarquer Marie-Claude, le Urquhart Castle et le Eilean Donan Castle, ce dernier étant le plus photographié d’Écosse. »

Notre chauffeur stationne son véhicule en bordure de la route pour nous permettre un petit arrêt photo, le château d’Urquhart étant en vue… de loin, de très loin, mais en vue tout de même.

Sur les lieux de l’arrêt, il y a encore beaucoup d’ajoncs… d'un jaune éclatant et très piquants. Les ajoncs dégagent une forte odeur de noix de coco.

Loch Ness, Écosse, Royaume-Uni

Loch Ness, Écosse, Royaume-Uni

Photos ci-dessus : L’encyclopédie libre « Wikipédia » définit comme suit l’ajonc : « Un arbuste buissonnant, dont la taille varie d’un à deux mètres. Ses branches sont hérissées d'épines de 2 à 5 cm formant un ensemble très touffu. Ses petites feuilles alternées en écailles sont également très piquantes, même si elles sont peu nombreuses ».

Château d’Urquhart, Loch Ness, Écosse, Royaume-Uni

Château d’Urquhart, Loch Ness, Écosse, Royaume-Uni

Photos ci-dessus : Finalement, entre les ajoncs, nous apercevons soudain le château d’Urquhart… détruit pour éviter qu’il ne devienne une place forte pour les Jacobites.

« Ce château, enchaîne notre guide lorsque nous remontons dans le car, a été construit vers 1230. Il a été en grande partie détruit en 1692 et il n’est plus habité depuis! »

Nous ne nous y approcherons pas plus!

Puis, quelques kilomètres plus loin, nous y allons d’un autre arrêt… cette fois-ci pour voir « Nessie » de près.

Nessie, Loch Ness, Écosse, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Quelle tristesse que de voir cette réplique du monstre dans un petit bassin... pour attirer les touristes.

Nous repartons à 9 h 05.

« La légende du monstre du loch Ness, nous raconte notre guide, remonte au VIe siècle, lorsqu’un moine irlandais sauva l'un de ses disciples d'une mort certaine alors qu'il tentait de traverser le lac à la nage et qu’un épouvantable monstre fit brusquement surface et se précipita sur lui! À la même époque, « Nessie » aurait entraîné dans ses eaux plusieurs jeunes femmes. »

« En 1933, un certain monsieur Gray a pris une photo d’un soi-disant monstre. La photo a rapidement fait le tour du monde, et ce, même si Internet et les réseaux sociaux n’existaient pas encore. Celle-ci a amené depuis une foule de touristes à la recherche d’émotions fortes! »

« Plusieurs années plus tard, précise Marie-Claude, il a été prouvé que c’était une supercherie montée par cinq plaisantins. »

« Mais malgré tout, plusieurs scientifiques avaient déjà avancé quelques hypothèses scientifiques pour expliquer le phénomène! »

Nous voyons de minuscules agneaux couchés près de leur mère.

Le château d’Eilean Donan
Après encore quelques minutes de trajet en autocar, nous arrivons dans les environs de la petite ville de Dornie. Tout près, il y a le Eilean Donan Castle. Nous descendons à 10 h 30, alors que le mercure indique 13 degrés et qu’il pleut légèrement. Nous nous rendons tout près du pont de pierre qui mène sur la petite île où est érigé le château.

Eilean Donan Castle, Loch Ness, Écosse, Royaume-Uni

Eilean Donan Castle, Loch Ness, Écosse, Royaume-Uni

Eilean Donan Castle, Loch Ness, Écosse, Royaume-Uni

Eilean Donan Castle, Loch Ness, Écosse, Royaume-Uni

Photos ci-dessus : entre 1912 et 1932, le château d’Eilean Donan a été reconstruit à l’identique de celui érigé au XIIIe siècle!

De retour dans le car à 10 h 50, notre guide nous informe que : « Le «Eilean Donan Castle» a été érigé au XIIIe siècle, mais qu’il a été détruit en 1719! Il a toutefois été reconstruit à l’identique de 1912 à 1932 par le du clan MacRae, les plans originaux du château ayant été retrouvés dans les archives du château d'Édimbourg. »

« C’est le château où ont été tournés les films «Highlander» et «Le monde ne suffit pas», le 19e de la série des James Bond! »

« Son nom, contrairement à ce que l’on peut penser, ne se rapporte pas à un nom de jeune fille, mais bien au nom de l’île (eilean en gaélique signifie île) sur lequel il est construit. »

Loch Ness, Écosse, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Il pleut… nous sommes d’ailleurs dans les nuages!

Nous remontons dans le car et prenons la route en direction de l’île de Skye où vit une population de plus ou moins 10,000 habitants.

À suivre…
L’île de Skye!

Île de Skye, Hébrides, Royaume-Uni

Photo ci-dessus : Céline, chaudement emmitouflée pour une promenade que nous avons réalisée sur le bord de l’eau un peu après 22 heures… en pleine clarté!

Bibliographie
Bleinheim Palace, Guide des lieux, 1988, 49 pages;

Atlas en fiches, Royaume-Uni, l’Angleterre, l’Écosse, régions d’Angleterre, Cambridge et Oxford, Édimbourg, la Tamise, etc., Éditions Atlas, 2008;

Encyclopédie libre Wikipédia Royaume-Uni, Angleterre, Oxford, la Tamise, Écosse, Édimbourg, Glasgow et plusieurs autres pages;

Lonely Planet - Écosse , Publication Lonely Planet, 2011, version numérique;

La Gloire de l’Écosse, Jarrold Colour Publications, 1989, 116 pages;

L’Écosse, Jean-Louis Mathon, 1990, 125 pages;

À la découverte de l’Écosse, Luc Giard, 2005, 65 pages;

Le Patrimoine mondial de l'UNESCO, Éditions UNESCO, 2009, 832 pages.

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant