11
Mar/13
1

Le mot du jour : aréopage

Textes et recherches de Jacques Lanciault

Je consigne ici le fruit de recherches sur le sens, l’étymologie, l’écriture ou encore la prononciation de certains mots ou expressions sur lesquels je bute, ou qui tout simplement suscitent ma curiosité au fil de mes lectures...

Aréopage.

Lundi 11 mars 2013

Source de la recherche :
Le paragraphe suivant, tiré d’un éditorial de Josée Boileau publié dans le quotidien Le Devoir du 7 mars 2013 :

«La ministre Malavoy devrait prendre garde de ne pas être avalée par un camp dans ce débat traversé d’antagonismes personnels, de jugements ex cathedra et d’arrière-fond partisan. Il lui faut insister pour que soient réunis autour de la table un aréopage d’intervenants, comme telle était au départ son intention. Si ceux-ci ne peuvent pas se parler, qu’on les chasse tous et qu’on en trouve d’autres !»

Définition :
Le dictionnaire du correcteur électronique Antidote définit le nom masculin aréopage comme suit :

« Dans l’Antiquité, l’Aréopage est un tribunal d’Athènes qui siégeait sur la colline dédiée à Arès.»

Aujourd’hui, aréopage signifie «Réunion de juges, de savants, de gens de lettres prestigieux.»

Le dictionnaire Le Grand Robert de la langue française, définit le mot aréopage, au sens propre, comme suit : « Tribunal d'Athènes qui siégeait sur la colline d'Arès, où, selon la légende, Oreste fut absous de son parricide (meurtre d'un membre proche de sa famille, ou du souverain) par les Athéniens. »

Le grand format du Robert propose la définition suivante au sens figuré : « assemblée de juges, de magistrats, de savants, d'hommes de lettres, etc. »

Photo ci-dessus : Discours de saint Paul devant l'Aréopage. T. Shilippoteaux. Gravure. Collection The Provincial Museum of Alberta.

Remplis sous: La folie des mots Mots clés:
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. merci

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant