1
Mar/13
0

Russell Martin travaille à améliorer ses techniques!

Les nôtres dans les ligues majeures

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Russell Martin est déjà dans une classe à part pour donner l’illusion aux arbitres que les lancers de ses artilleurs sont dans la zone des prises (framing)! Eh bien, cette saison l’ancien des Cardinals de LaSalle de la Ligue de baseball junior élite du Québec pourrait être encore meilleur, car il travaille actuellement sur le sujet avec un expert, Mike LaValliere, un ancien receveur des Pirates de Pittsburgh.

Photo ci-dessus : Russell Martin profite de son absence du jeu actuelle pour travailler sa technique de receveur.

Ne pouvant prendre part aux matchs des siens au cours des deux derniers jours en raison de douleurs à l’épaule, Martin travaille donc avec Mike LaValliere, invité spécialement par le gérant de l’équipe, Clint Hurdle, pour travailler avec les receveurs de l’équipe. « Spanky », c’est le surnom de LaValliere, se place donc à une quinzaine de pieds de Martin, puis il lui lance des balles que Martin doit ramener dans une zone de prises imaginaire.

Martin doit réagir rapidement pour saisir chaque offrande de son instructeur, et ce, à main nue. Outre l’ajout de la rapidité, l’exercice a pour but de donner le plus de fluidité possible aux mouvements et c’est pour cela que l’exercice s’exécute à main nue. En fait, LaValliere souhaite que le receveur québécois attrape la balle comme s’il s’agissait d’un œuf fragile… tout en le montrant à l’arbitre dans la zone des prises!

« Nous comptons au sein de notre équipe des lanceurs possédant d’excellentes courbes et si ce type de lancer est bien attrapé par le receveur, cela fera toute la différence dans la décision de l’arbitre d’appeler une prise par rapport à une balle », a précisé LaValLiere. « Nous tentons d’enseigner à nos receveurs une technique qui leur permette d’attraper la balle de la bonne façon. »

Les exercices que Martin travaille sont, semble-t-il, contagieux. En effet, le receveur numéro deux des Pirates, Michael McKenry, a demandé lui aussi de pouvoir travailler avec LaValliere.

« Il veut comprendre comment réagit Martin quand il attrape la balle et il veut appliquer la méthode à son jeu », a expliqué LaValliere.

Source : Texte de Tom Singer publié sur le site Internet des Pirates de Pittsburgh.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant