7
Jan/13
0

Pour ses 24 ans, Aumont recevra-t-il en cadeau une place dans l’enclos des releveurs des Phillies?

Revue de Web

Traduction libre par Jacques Lanciault d’un texte de Liam McGuire publié le 7 janvier 2013 sur le site Internet de « Canadian Baseball Network »

Phillippe Aumont

Phillippe Aumont célèbre aujourd’hui son 24e anniversaire de naissance!

L’athlète né à Gatineau au Québec se pose comme un candidat de choix pour devenir membre de l’enclos des releveurs des Phillies de Philadelphie, et ce, pour amorcer la saison 2013.

Après avoir fait ses débuts dans les ligues majeures en août dernier avec l’équipe de la Ligue nationale de baseball, le lanceur de six pieds sept pouces a profité de ses 18 apparitions au monticule pour afficher son répertoire de tirs, dont son impressionnante balle rapide qui voyage régulièrement à 96 mph!

Photo ci-dessus : Contrairement aux trois derniers printemps, Phillippe Aumont se présentera au camp d'entraînement des Phillies à Clearwater avec toutes les chances du monde de se tailler une place au sein de l'enclos des releveurs des Phillies de Philadelphie... C'est à suivre!

Lors de sa fin de saison dans les grandes ligues, Aumont a maintenu une moyenne de points mérités de 3,68, ce qui est mieux que l’ensemble des releveurs de l’équipe qui ont terminé au 21e rang des ligues majeures avec une moyenne cumulative de près de quatre points par match.

Dès ses débuts chez les professionnels, Aumont a comblé les attentes de ceux qui avaient misé leur confiance (et leurs dollars) en lui. Rappelons que l’artilleur format géant avait été le premier choix des Mariners de Seattle, le onzième de toute la séance de repêchage, en 2007. Une sélection qui lui a valu de devenir le Québécois repêché au plus haut rang de l’histoire du repêchage. (au troisième rang chez les Canadiens) Dès 2009, au sein de l’organisation des Mariners, Aumont avait signé une saison de 16 sauvetages avec 59 retraits sur des prises en 51 manches de travail.

Mais, les Mariners ont échangé leur espoir au monticule dans le cadre d’une méga transaction avec les Phillies. Aumont et Tyson Gillies, un autre Canadien, sont alors passés aux Phillies en échange de l’as lanceur Cliff Lee.

Les entraîneurs de la troupe de la métropole de la Pennsylvanie ont alors tenté de reconvertir Aumont en lanceur partant! Chez les Mariners, Aumont avait amorcé sa carrière chez les pros à cette position, n’officiant toutefois à ce titre que 8 fois en 59 apparitions sur la butte. L’expérience de la saison 2010 chez les Phillies n’aura pas été concluante, Aumont éprouvant de nombreuses difficultés avec son contrôle, cédant 80 buts sur balles et 10 coups de circuit en 122 manches au monticule.

Après cette troisième saison désastreuse dans les rangs professionnels, Aumont a rebondi de belle façon, passant de la classe A avancé à la classe AA, puis au AAA et se retrouvant en fin de saison au 93e rang des meilleurs espoirs du baseball majeur de la liste publiée par Baseball America.

Pour cette saison 2011, les Phillies avaient ramené Aumont dans l’enclos des releveurs. Le baseballeur québécois avait alors brillé, maintenant une moyenne de points mérités de 2,68 et terminant 30 matchs à Reading (AA) et à Lehigh Valley (AAA). En 2012, il est devenu officiellement un releveur de fin de match, et avant sa promotion avec le « grand club », Aumont avait sauvegardé 15 victoires pour son équipe AAA des IronPigs de Lehigh Valley.

À son arrivée chez les Phillies, ceux-ci l’ont utilisé pour lancer l’avant-dernière manche de leur rencontre et ainsi mettre la table pour le releveur de fin de match de l’équipe. Dans ce rôle, Aumont n’a accordé aucun coup de circuit en 18 présences au monticule.

Même si Aumont a connu de beaux moments avec les Phillies en fin de saison et qu’il a réussi à garder la balle à l’intérieur des limites du terrain, l’artilleur québécois doit encore peaufiner son jeu, car il cède trop de buts sur balles.

En quatre saisons dans les ligues mineures, il alloue en moyenne plus de cinq buts sur balles par neuf manches! L’an dernier, sa moyenne a été de 6,9, ce qui est trop élevé. En contrepartie aux nombreux buts sur balles accordés, Aumont affiche de superbes statistiques au chapitre des retraits au bâton. En moyenne en carrière, il retire 9.9 frappeurs adverses par match sur des prises! En 2011, sa moyenne a été de 13,1 et l’an dernier de 12. Imaginez ce qu’il pourrait faire s’il acquérait plus de contrôle sur ses tirs!

La saison dernière le lanceur format géant a limité ses adversaires à seulement 6,9 coups sûrs par match de neuf manches, et répétons-le, il a gardé la balle à l’intérieur du terrain, ne cédant que trois coups de circuit lors de ses 41 apparitions au monticule où il a œuvré durant un peu plus de 44 manches.

Mais cette lacune ne devrait pas décourager Aumont, car plusieurs releveurs vedettes du baseball majeur, dont Kenley Jansen des Dodgers de Los Angeles, Al Alburquerque des Tigers de Detroit et Ernesto Frieri des Angels de Los Angeles, sont des lanceurs qui ont connu du succès dans les grandes ligues malgré le fait qu’ils accordaient de nombreux buts sur balles.

Contrairement à sa fin de saison 2012, Aumont ne devrait pas être utilisé pour préparer la venue du releveur de fin de match vedette des Phillies, Johnathan Papelbon, et ce parce que l’équipe de Philadelphie a fait l’acquisition récemment de Mike Adams, qui brille dans ce rôle. Toutefois, Aumont a certes sa place au sein de l’équipe de releveurs avec les Antonio Bastardo, Jeremy Horst et Raul Valdes.

Si jamais il ne réussissait pas à se tailler un poste avec les Phillies, Aumont, à moins de 25 ans, sera un précieux atout pour le club-école de classe AAA des Phillies à Lehigh Valley.

Peu importe où il commencera la saison 2013, Aumont a retrouvé son statut de joueur d’avenir des ligues majeures et un jour ou l’autre il sera une des vedettes de l’enclos des releveurs d’une équipe des ligues majeures. Ses balles de feu lui assurent la plus belle place parmi les espoirs au monticule chez les Canadiens, et ce, depuis que Jesse Crain des Twins du Minnesota avait terminé au huitième rang pour l’honneur de la recrue de l’année en 2005.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Texte original :

Birthday boy Aumont bids for bullpen spot in Philly

By Liam McGuire, Canadian Baseball Network, by on January 7, 2013

Phillippe Aumont celebrates his 25th birthday Monday.

The Gatineau Que. native is posed to help the Philadelphia Phillies improving bullpen.

After making his Major League debut in late August for the Phillies, the 6-7 righty showed off his repertoire, which included his impressive fastball (which touches 96 mph) making 18 appearances out of the bullpen for the Phillies.

Aumont’s 3.68 ERA was a bright-spot for the Phillies struggling bullpen which ranked 21st in the MLB after allowing almost four runs per game.

After becoming the third highest Canadian pick in MLB history (picked 11th overall in 2007 to the Seattle Mariners) Aumont had a mid-three ERA and showed signs of becoming a dominant potential closer after locking down 16 saves in the Seattle Mariners systems. However, For Aumont, success wasn’t always easy.

After being traded in a mega-deal with fellow B.C native Tyson Gillies, that sent Cliff Lee to the Mariners, Aumont’s wheels soon fell off. The Phillies attempted to convert Aumont into a starter (he made eight career starts out of 59 appearances prior) and he struggled immensely, posting a lower strikeout rate, and an extremely high walk rate (5.9 per nine innings).

In his third career pro season, he was bouncing back and forth from double-A to class-A after ranking as the 93rd best prospect in the league by Baseball America.

The Phillies converted him back to a reliever in 2011 and he posted significantly better numbers with posting a 2.68 ERA and finishing 30 games between double-A and triple-A. In 2012 being groomed as a closer he saved 15 games for the Phillies triple-AA Leigh Valley IronPigs in a season which saw him finally get to the majors.

With the Phillies, Aumont served as a setup man for a small part of the season not allowing any home runs in his 18 appearances.

While Aumont had a successful short stint with the Phillies there is still refinement needed in his game. While he keeps the ball in the park, his walk-rate is alarming.

In four minor league seasons he walked an average of five batters per nine innings, including a career high 6.9 per game last year. While Aumont walks a lot, his career line for strikeouts per nine innings is a ridiculous 9.9, posting 13.1 in 2011 and 12 in 2012. Aumont needs to learn control.

Aumont did post a career minor league low of hits per nine innings, with only 6.9 per game in 2012 and like I mentioned, he kept the ball in the park only allowed three home runs in 41 appearances.

Aumont’s numbers shouldn’t discourage his future however, high profile relievers including Los Angeles Dodgers’ Kenley Jansen, Detroit Tigers’ Al Alburquerque and Los Angeles Angels’ Ernesto Frieri are all recent examples of relievers who have had both high walk rates and strikeout rates and have succeeded as impact major league relievers.

Aumont won’t serve as a setup man for the Phillies and Johnathan Papelbon with the recent signing of Mike Adams, but has a likely chance of breaking camp as a key part of the Phillies bullpen which will likely also include Antonio Bastardo, Jeremy Horst and Raul Valdes.

If he doesn’t break with the team out of camp, the 25-year-old likely will be closing games earning valuable experience for the IronPigs.

Regardless of where he starts the 2013 season, Aumont has regained his status as a future major leaguer who can make an impact as a fireball reliever and could be one of the best Canadian rookie relievers since Jesse Crain (who placed eighth in Rookie of the Year voting in 2005 as a reliever with the Minnesota Twins) and should help the Phillies bullpen rebuild.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant