6
Déc/12
0

Russell Martin se sentira plus apprécié à Pittsburgh

Revue de presse

Benoît Rioux, Agence QMI, le 5 décembre 2012

Russell Martin Le receveur québécois Russell Martin croit qu'il sera enfin apprécié à sa juste valeur dans l'uniforme des Pirates de Pittsburgh.

«Je sens que je vais être plus apprécié qu'à New York, de laisser tomber Martin, au cours d'une conférence téléphonique tenue mercredi matin. J'étais apprécié avec les Yankees, mais je crois qu'on a davantage besoin de moi à Pittsburgh.»

Photo ci-dessus : «Je joue au baseball pour remporter des matchs et je vais tout faire pour aider l'équipe à gagner, a assuré Martin.

Livrant ses états d'âme en provenance de Barcelone, où il est présentement en vacances, Martin ne montre aucune amertume envers les Yankees, même si ceux-ci n'ont pas tenté de le garder.

«Il n'y a pas eu d'offre concrète de la part des Yankees, a confirmé Martin. Le directeur général Brian Cashman a dit à mon agent qu'il n'y avait pas d'argent disponible pour me retenir, qu'il y avait d'autres besoins à combler pour l'instant.»

«Les Yankees demeurent une organisation qui a beaucoup de classe et j'ai été bien traité, de poursuivre Martin. La ville de New York est exceptionnelle, mais le temps change et je suis maintenant excité d'être à Pittsburgh.»

Dès que les Pirates l'ont contacté, Martin a senti que sa venue à Pittsburgh était grandement souhaitée.

«J'ai senti que les dirigeants de Pittsburgh veulent que je sois là, a noté le receveur. Je suis content de ma décision.»

«Je veux peut-être frapper un peu plus haut dans la formation et avoir la chance d'obtenir un peu plus de points produits.»

Courtisé par les Rangers
Les Rangers du Texas ont aussi déposé une offre pour acquérir Martin, devenu joueur autonome, mais le contrat soumis était beaucoup moins généreux. Aurait-il pu obtenir davantage s'il avait été plus patient?

«Je trouvais que l'offre des Pirates était très bonne, a expliqué Martin, qui a signé un contrat de 17 millions $ pour deux ans. J'aurais pu attendre de voir ce qui passe chez les Yankees, mais j'aurais alors risqué de perdre l'offre déposée par les Pirates. Quand une équipe te fait une proposition, il y a toujours une date limite à respecter pour accepter l'offre.»

S'il quitte une ville qu'il appréciait beaucoup, «avec des bons restaurants, Broadway et tout ce que tu voudras», Martin est heureux de déménager dans une ville de sports.

«Les gens de Pittsburgh veulent voir leurs équipes connaître du succès, a indiqué Martin. Il y a les Steelers au football, les Penguins avec "Sid the Kid ". J'aime bien le jaune et noir, mais c'est sûr que mon équipe au hockey va toujours être le Canadien de Montréal et je n'aurai pas peur de le dire.»

Concernant les Pirates, le receveur québécois est conscient que la formation ne possède pas une tradition gagnante. Le club a effectivement établi un record de 20 saisons perdantes consécutives, de 1993 à 2012.

«Je joue au baseball pour remporter des matchs et je vais tout faire pour aider l'équipe à gagner, a assuré Martin. Je veux amener de l'énergie positive. L'an dernier, le club avait bien commencé l'année avant de s'effondrer lors des dernières semaines du calendrier.»

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant