29
Oct/12
5

Hors des sentiers battus, 33 magnifiques villes italiennes nous attendaient

Le fou de la fontaine de Gubbio!

Le fou de la fontaine de Gubbio, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Me voici arborant fièrement mon certificat de « Fou honoraire de Gubbio »!

Chiusi, Gubbio, Ombrie, Italie, le 25 octobre 2012 – Depuis le début de notre périple hors des sentiers battus en Italie, plusieurs villes nous ont ravis, mais la petite cité médiévale de Gubbio en Ombrie est à n'en pas douter notre coup de coeur de ce magnifique voyage!

D'autant plus, que je m'y suis mérité le titre de « Fou honoraire de la fontaine de Gubbio »! Notre guide nous ayant raconté qu'en courant trois fois autour de la fontaine tout en criant « je suis fou » et en étant baptisé avec l'eau de ladite fontaine... on se méritait automatiquement le titre de « Fou honoraire de la fontaine de la ville ». Me prêtant au jeu, je me suis lancé et j'ai accompli les trois tours en courant et en criant « je suis fou »! Puis, j'ai été aspergé avec l'eau de la fontaine... et on m'a remis mon certificat attestant que je suis maintenant un « Fou honoraire de Gubbio ».

Mais, Gubbio est bien plus que la fontaine des fous! C'est une cité toute en beauté érigée sur un versant escarpé du mont Ingino. Une ville où, partant de la « Place des 40 martyrs », nous avons grimpé jusqu'au « Palais des consuls », le Palazzo dei Consoli, où nous avons pu admirer les sept tablettes « eugubines » en bronze retrouvées en 1444. Ces tablettes, conservées au Museo Civico, ont permis aux archéologues de déchiffrer en partie la langue étrusque.

Nous avons également grimpé sur la terrasse de ce palais d'où nous avons eu droit à un magnifique panorama sur les toits de la ville.

Notre ascension n'était toutefois pas terminée, puisque nous avons atteint la basilique San't Ubaldo, elle qui du sommet de la colline protège la ville. Tout en face, nous avons vu l'impressionnant palais ducal de Federico da Montelfeltro construit au XVe siècle.

En matinée, nous étions à Chiusi, un petit village situé à un peu plus d'une heure de route de Pérouse, pour visiter le « Musée étrusque » de l'endroit et un tumulus baptisé « La tombe du singe »!

La cathédrale de San Secondiano, Chiusi, Ombrie, Italie.

Clocher de la cathédrale de San Secondiano, Chiusi, Ombrie, Italie.

Photos ci-dessus : La cathédrale de San Secondiano de Chiusi et son campanile. Malheureusement, lors de notre visite elle était fermée... le curé étant en vacances!

 Musée étrusque, Chiusi, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Une canopée, soit une urne funéraire dans laquelle on plaçait les os du mort. L'urne est chapeautée par une tête.

 Musée étrusque, Chiusi, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Une feuille de bronze embossée provenant probablement d'un chariot.

 Musée étrusque, Chiusi, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Sarcophage provenant de la nécropole de Poggio Renzo

Palais des consuls, Gubbio, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Le palais des Consuls de Gubbio... vu de la place des 40 martyrs.

Gubbio, Ombrie, Italie.

Gubbio, Ombrie, Italie.

Gubbio, Ombrie, Italie.

Photos ci-dessus : Imaginez-vous dans la peau de ce pauvre citoyen de Gubbio qui me regarde courir tout autour de la fontaine comme un véritable perdu.

Gubbio, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Une magnifique majolique de Maestro Giorgio Andreoli datant de 1527.

Gubbio, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Une Madone victime du vol de son bébé! Qui, aujourd'hui, affiche dans son salon l'enfant Jésus de cette belle statue?

Gubbio, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Magnifique vue sur la ville de Gubbio du sommet du palais ducal.

Gubbio, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Céline devant les murs de pierres de la basilique San't Ubaldo.

Gubbio, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Après avoir grimpé plusieurs mètres dans la montagne, nous voici à deux pas de la basilique San't Ubaldo.

Gubbio, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Les portes, toutes récemment restaurées du palais ducal de Federico da Montelfeltro.

Plaisirs du corps à Pérouse, plaisirs spirituels à Orvieto!

Quartier médiéval de Pérouse, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Le quartier médiéval de la ville de Pérouse offre de superbes images..., et ce, malgré la température maussade!

Pérouse, Orvieto, Ombrie, Italie, le 26 octobre 2012 – Pérouse, Perugia en italien, est la capitale de la province italienne d'Ombrie, mais lors de notre passage c'était également la capitale du chocolat, alors que s'y tenait la foire internationale du chocolat, l'Euro chocolate 2012..., une fête qui malheureusement pour nous encombrait le vieux quartier médiéval de ses visiteurs et de ses gigantesques tentes cachant bon nombre de bâtiments.

Malgré tout, notre courte balade dans la vieille ville nous a permis de découvrir de beaux monuments! Tout d'abord sur la « Place du 4 novembre » où nous avons admiré la Fontana Maggiore réalisée en 1275, la cathédrale di San Lorenzo et la loggia et le Palazzo dei Priori, le palais des Prieurs. De là, une promenade nous a permis de déambuler dans les petites ruelles qui serpentent à l'intérieur des murailles de la ville. Notre visite de Pérouse s'est achevée au Collegio del Cambio, le Collège du change, un édifice datant du XVe siècle, où tous les murs sont recouverts d'oeuvres d'art!

Puis en après-midi nous avons fait route vers Orvieto, une cité juchée au sommet d'un pic rocheux où la cathédrale nous est soudainement apparue, comme un mirage, au détour d'une petite ruelle d'un autre temps! Si on ajoute à la beauté de l'édifice, la présentation passionnée que nous en a faite notre guide locale...nous ne pouvions qu'en rester sans voix!

Euro chocolate 2012, Pérouse, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Des chocolatiers venus de partout dans le monde avaient installé leurs kiosques dans les rues de la vieille ville de Pérouse.

Palazzo dei Priori, Pérouse, Ombrie, Italie.

Palazzo dei Priori, Pérouse, Ombrie, Italie.

Photos ci-dessus : La magnifique façade du Palazzo dei Priori affiche, entre autres, un lion et un griffon, les symboles de la ville de Pérouse. Ces deux statues sont des copies, les oeuvres originales étant conservées à l'intérieur... à l'abri des intempéries.

Fontana Maggiore, Pérouse, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : La « Grande fontaine » de Pérouse, sise place du 4 novembre, a été construite en 1275 par Nicola et Giovanni Pisano, le père et le fils.

Fortifications, Pérouse, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Les fortifications de la ville de Pérouse impressionnent par leur hauteur.

Pérouse, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Une des portes de la ville de Pérouse, l'Arco Etrusco... datant du IIIe siècle avant Jésus-Christ.

Pérouse, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Impossible de résister à l'appel du chocolat. Nous avons acheté quelques « baci perugina», une maison qui fabrique ses petits « baisers » en forme de mamelon depuis maintenant 90 ans.

Orvieto, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Un édifice du XIIe siècle, le Palazzo del Popolo, domine une des jolies places de la cité médiévale d'Orvieto.

Duomo d'Orvieto, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Le Duomo d'Orvieto... un édifice remarquable. Tant par sa façade très élaborée que par ses magnifiques chapelles intérieures dans lesquelles, malheureusement, les photos sont interdites. Une, la Cappella di San Brizio, présente une série de fresques représentant l'Apocalypse. Des œuvres époustouflantes signées Luca Signorelli. Et l'autre, la Cappella del Corporale, qui présente la relique du miracle de Bolsena... celui où le sang du Christ a coulé de l'hostie que le célébrant élevait au-dessus de sa tête en disant « ceci est mon corps livré pour vous »...

Duomo d'Orvieto, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : La superbe rosette de la façade de la cathédrale d'Orvieto avec ses statues représentant les 52 semaines de l'année.

Orvieto, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Une des petites ruelles médiévales d'Orvieto.

Orvieto, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Et une autre sous la pluie, lors de notre départ le samedi matin.

Orvieto, Ombrie, Italie.

Photo ci-dessus : Orvietto, en Ombrie, offre de véritables paysages de Toscane.

Une nécropole de 6,000 tombes, dont plusieurs décorées de superbes fresques!

Tombe du léopard, Tarquinia, Latium, Italie.

Photo ci-dessus : La tombe dite « du léopard » est l'une des plus célèbres de la nécropole de Tarquinia, un site maintenant inscrit à la liste du patrimoine de l'humanité de l'UNESCO! Cette tombe a été découverte en 1875 et selon notre guide, elle daterait du Ve siècle avant Jésus-Christ.

Tarquinia, Latium, Italie, le 27 octobre 2012 – Après une matinée libre, sous la pluie, à Orvieto, notre balade italienne hors des sentiers battus s'est poursuivie alors que nous avons fait route en direction de Tarquinia, dans la province du Latium, pour visiter un musée étrusque et une nécropole. Celle-ci, gigantesque, abrite pas moins de 6,000 tombes... dont une soixantaine sont décorées de fresques!

Après avoir dîné dans une ville fondée au XIIe siècle avant Jésus-Christ, nous avons pris la direction de la nécropole, où nous avons été médusés par les somptueuses fresques aux couleurs éblouissantes ornant les tombeaux que nous avons visités : la tombe de la chasse et de la pêche, la tombe des lionnes, la tombe du léopard. Wow!

De retour dans la vieille ville de Tarquinia, nous avons déambulé dans le « Musée National de Tarquinia » où, évidemment, toute photo était interdite.

 Palazzo Vitelleschi, Tarquinia, Latium, Italie.

Photo ci-dessus : C'est à l'intérieur du Palazzo Vitelleschi que se trouve le Museo Nazionale Tarquiniese. Remarquez à l'arrière du palais, la superbe tour.

Nécropole, Tarquinia, Latium, Italie.

Photo ci-dessus : Des monuments de pierres qui recevaient les cendres des défunts.

Tombe des lionnes, Tarquinia, Latium, Italie.

Photo ci-dessus : La tombe des Lionnes, « Tomba delle Leonesse », où l'on voit des danseurs, des lionnes et des dauphins.

Tombe du plongeur, Tarquinia, Latium, Italie.

Photo ci-dessus : La tombe du plongeur.

Les chevaux ailés, Tarquinia, Latium, Italie.

Photo ci-dessus : La pièce maîtresse du Musée National de Tarquinia, « Les chevaux ailés ». Malgré les interdits, je n'ai pu résister à la tentation d'appuyer sur le déclencheur de mon appareil photographique.

Cerveteri : une nécropole érigée comme une ville!

Tumulus, Cerveteri, Latium, Italie.

Photo ci-dessus : Un des immenses tumulus qui abrite la dernière résidence des membres d'une famille

Cerveteri, Latium, Italie, le 28 octobre 2012 – Notre dernier jour en Italie... eh oui, toute bonne chose a une fin!

Ce matin, un autre musée étrusque et une autre nécropole sont au programme! Si, lorsque nous avons grimpé dans l'autocar nous éprouvions un sentiment de lassitude face à une « autre expédition » chez les Étrusques, avouons que celui-ci a rapidement été remplacé par l'émerveillement.

En effet, si la visite du musée nous est apparue redondante, ce ne fut pas le cas de notre promenade dans la nécropole de Cerveteri. En fait, il s'agit d'un cimetière érigé comme une véritable ville! Les tumulus, dans lesquels sont ensevelis des morts datant de plus de vingt siècles, sont alignés sur de véritables petites rues, certains sont érigés un peu à l'écart, tandis que d'autres se retrouvent au centre de véritables places!

Qui plus est, on a ajouté dans quelques tumulus des présentations audio-visuelles, qui lorsque les installations auront été peaufinées amèneront, à n'en pas douter, de nombreux touristes à Cerveteri!

Ce soir, souper d'adieu à Civitavecchia... puis demain, après des arrêts dans 32 villes italiennes en 20 jours, retour au Québec!

Musée étrusque, Cerveteri, Latium, Italie.

Photo ci-dessus : Une des belles pièces du Musée étrusque de Cerveteri.

Tumulus, Cerveteri, Latium, Italie.

Photo ci-dessus : Une chambre avec deux lits à l'intérieur du tumulus!

Tumulus, Cerveteri, Latium, Italie.

Photo ci-dessus : Au bout d'une allée, l'entrée d'un tumulus abritant plusieurs tombes.

Tumulus, Cerveteri, Latium, Italie.

Photo ci-dessus : Les tumulus se retrouvent au cœur d'une nature luxuriante.

Tumulus, Cerveteri, Latium, Italie.

Photo ci-dessus : Un tumulus où une affichette indique qu'une présentation audio-visuelle est présentée.

Tumulus, Cerveteri, Latium, Italie.

Photo ci-dessus : Une petite allée avec une série d'entrées pour les tombes!

Tumulus, Cerveteri, Latium, Italie.

Photo ci-dessus : Une autre rue, un autre style de tumulus!

Remplis sous: Italie, Voyages Mots clés: ,
Commentaires (5) Trackbacks (0)
  1. Très beau travail , Céline et Jacques .
    Juste une petite correction dans votre texte du 10 octobre , 3 e paragraphe , on parle bien de Frédéric II . Le  » !  » qui le suis nous donne l ‘ impression que nous parlons de
    Frédéric III .
    Continuez votre beau travail . C’est passionnant de vous lire . Bravo .

  2. Bonjour Yvan,

    Un grand merci pour les bons mots. J’ai apporté la correction, car effectivement cela était trompeur. À la prochaine. Jacques

  3. Chers Céline et Jacques,

    Merci infiniment pour ce magnifique retour en arrière de notre séjour dans l’autre Italie.

    Nous avons eu beaucoup de plaisir à lire et à se remémorer toutes ces beautés et parfois merveilles rencontrées lors de ce périple.

    Nous avons lu avec plaisir vos textes et avons fait connaissance avec bonheur de tous les vôtres y compris vos deux petits trésors.

    Bien sûr que nous serions heureux de continuer dans l’avenir de faire la lecture de vos futurs textes,

    Nous suivrons avec grande joie la lecture de ces belles découvertes vécues dans le plus grand partage du groupe.

    Merci beaucoup encore, portez-vous bien, beaucoup de bonheur avec les vôtres et surtout de magnifiques futurs voyages.

    Nous avons déjà hâte à notre prochaine destination qui est déjà réservée.

    Aurevoir et à la prochaine.

    Rollande et Jacques.

  4. Quel travail titanesque avez-vous accompli! C’est avec un plaisir incommensurable que je vous ai lus. Je vous remercie bien sincèrement de partager avec nous tous ces beaux souvenirs.
    Je vous souhaite de très joyeuses fêtes entrourés de vous deux petits bouts d’chou et qui sait peut-être un jour… un futur champion au baseball!
    Lise

  5. Bonjour Céline et Jacques,

    Un grand merci pour ces petits bijoux qui me rappelle un voyage très récent et que j’aurais apprécié à sa juste valeur n’eut été de problèmes de santé; bronchite, sinusite et maux d’oreilles.

    Je vais d’autant mieux et apprécie ce voyage vu par d’autres yeux.

    Je tiens énormément à vous lire et à rester en contact avec tous vos récits.

    J’en profite pour vous souhaiter d’heureuses fêtes avec votre famille.

    Santé, Bonheur, Voyages

    Claudette

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant