6
Juin/12
1

Toulouse : les berges de la Garonne, le canal de Brienne et le jardin du Grand Rond!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 64e d’une série de reportages relatifs à un superbe périple qui nous a menés, au printemps 2012, à Barcelone en Espagne… puis dans le sud de la France, tout d’abord à Avignon, puis à Arles, à Nîmes, au pont du Gard, à Toulouse, à Carcassonne et à Albi!

Canal de Brienne, Toulouse, France

Toulouse, France, jeudi 24 mai 2012 – Superbe journée de découverte aujourd’hui à Toulouse, et ce, après une belle expédition à Carcassonne hier… et avant un autre périple demain, cette fois-ci à Albi.

Pour amorcer la journée, nous y allons d’une belle balade sur les berges de la Garonne… avant d’y aller d’une idyllique promenade en longeant le canal de Brienne. Puis, en après-midi, nous découvrons le « Jardin du Grand Rond », un endroit enchanteur et reposant malgré d’impressionnants travaux de voiries qui y ont lieu tout autour!

Photo ci-dessus : Outre le canal du Midi, Toulouse abrite également le féerique canal de Brienne, où l’ingéniosité de l’homme s’affiche dans le cadre enchanteur de la nature!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Grasse matinée ce matin. Nous ne sortons des bras de Morphée que passer 8 heures, et ce, même si à l’extérieur le soleil brille de tous ses feux pour la première fois depuis bien longtemps.

Lorsque je sors de l’appartement pour aller quérir notre petit-déjeuner chez nos voisins boulangers, je constate que la température est des plus agréable. En fait, le mercure indique déjà 21 degrés Celsius, alors que les météorologues toulousains prévoient qu’il grimpera jusqu’à 27 en cours de journée.

La journée de notre 37e anniversaire de mariage s’annonce donc merveilleuse!

Les rives de la Garonne
Nous quittons notre appartement dès 9 h 50 avec pour but de réaliser la promenade « Les rives de la Garonne » suggérée à la page 62 de notre guide Lonely Planet Toulouse.

Nous marchons sur le boulevard de la République en direction du Pont-Neuf que nous traversons. D’entrée de jeu, nous nous rendons sur le quai de la Daurade, que nous avons déjà aperçu à plusieurs reprises déjà du Pont-Neuf.

En regardant le fleuve, nous voyons à notre droite le pont Saint-Pierre, que nous avons traversé il y a deux jours, et, un peu plus loin, nous apercevons le pont des Catalans. Évidemment, sur l’autre rive, nous pouvons admirer l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques et un peu plus à droite le dôme de La Grave!

Pont-Neuf, Toulouse, France

Photo ci-dessus : Le Pont-Neuf, que nous avons traversé à moult reprises, est, depuis le XVIIIe siècle, le trait d’union historique entre le quartier Saint-Cyprien et la Cité!

Nous descendons sur la promenade au bord de la Garonne. Cette belle artère se nomme promenade Henri-Martin. Nous marchons sur celle-ci dans la direction d’où nous venons, passant d’ailleurs sous le Pont-Neuf.

Promenade Henri-Martin, Toulouse, France

Photo ci-dessus : La promenade aménagée le long de la Garonne est fort agréable.

Nous suivons les superbes pelouses qui prennent place tout le long du fleuve sur le quai de Tounis, un chemin qui nous mène directement au pont de Halage de Tounis, que nous empruntons pour nous rendre sur le pont Saint-Michel, duquel nous retraversons la Garonne. Des travaux pour le futur tramway sont en cours sur le pont.

Tout juste après le pont, nous tournons à droite pour suivre le chemin de la prairie des Filtres. Cette grande zone verte est située le long de la Garonne près du Pont-Neuf et du Cours Dillon.

La Prairie des filtres tient son nom du fait qu’entre 1828 et 1870 elle était le lieu de captage de l’eau pour le Château d’eau, situé tout près du Pont-Neuf, qui comme nous l’avons constaté précédemment est aujourd’hui une galerie d’exposition de photos.

Prairie des Filtres, Toulouse, France

Photo ci-dessus : La Garonne vue de la prairie des Filtres.

Ce grand parc est probablement un agréable lieu de détente et de promenade, mais, quand nous y sommes passés, de grands travaux étaient en cours.

Revenus au Pont-neuf, nous avons mis fin à la balade suggérée par notre guide Lonely planet. Au lieu de rester du côté du quartier Saint Cyprien, nous avons plutôt retraversé le pont en direction de la station de métro Esquirol, puis nous sommes retournés sur le quai de la Daurade et nous avons pris la direction du pont Saint-Pierre et du canal de Brienne.

Le canal de Brienne
Nous arrivons rapidement au canal de Brienne, une voie d’eau datant du XVIIIe siècle. Le canal relie les quais du centre de la Garonne au port de l’embouchure, un important point de rencontre entre la Garonne et le canal du Midi.

Nous longeons le canal, qui est bordé de platanes magnifiques, sur un étroit chemin de terre. L’endroit est un haut lieu de promenade toulousaine.

Écluse Saint-Pierre, Canal de Brienne, Toulouse, France

Photo ci-dessus : Le canal de Brienne naît au niveau de la Garonne et s’élance dans les terres à partir de l'écluse Saint-Pierre.

Canal de Brienne, Toulouse, France

Canal de Brienne, Toulouse, France

Photos ci-dessus : La végétation est dense des deux côtés du canal. La nature a repris ses droits, car rien ici n’est entretenu.

Canal de Brienne, Toulouse, France

Canal de Brienne, Toulouse, France

Photos ci-dessus : L’endroit est d’un calme féerique… qui permet d’admirer de superbes reflets dans l’étroit corridor d’eau

Nous croisons quelques joggeurs et apercevons des bateaux péniches accostés. Certains d’entre eux ont été convertis en restaurants et sont amarrés en permanence.

Canal de Brienne, Toulouse, France

Canal de Brienne, Toulouse, France

Photos ci-dessus : Le canal de Brienne et ses beaux bateaux.

Canal de Brienne, Toulouse, France

Photo ci-dessus : Le canal de Brienne… sous son dôme de platanes!

Vers midi, alors que nous avons très chaud, le mercure a atteint 27 degrés Celsius depuis une heure ou deux, nous apercevons une affiche indiquant que nous sommes à proximité de la gare Matabiau.

Nous quittons donc l’allée de Brienne avec comme intention de nous rendre à la gare pour y prendre le métro. Mais, nous nous retrouvons dans un quartier résidentiel où évidemment nous ne revoyons aucune indication quant à la direction de la gare Matabiau!

Finalement, nous arrivons à la station de métro « Canal du Midi », sur la ligne jaune, dans laquelle nous nous engouffrons… au frais.

Nous descendons à la station Verdier et, tout près de la Halle aux grains, nous entrons dans un petit restaurant, « Le Zygomate Bistrot ». Notre longue promenade nous a épuisés. Nous commandons un croque-monsieur chacun, Céline avec un verre de vin blanc, moi avec une bière bien fraîche.

« Les jardins du Grand Rond »
Nous quittons le restaurant à 13 h 30 et nous nous dirigeons vers « Les jardins du Grand Rond » en empruntant l’allée Forain François-Verdier.

L’allée sur laquelle nous marchons est un lieu très calme où il y a de nombreux arbres matures, des bancs et, de chaque côté, des maisons en rangée… décorées de balcons en fer forgé.

Allée Forain François-Verdier, Toulouse, France

Photo ci-dessus : L’allée Forain François-Verdier, un véritable havre de paix.

Au bout de l’allée, nous entrons dans « Les jardins du Grand Rond », là où il y a trois jardins.

La construction de cet immense jardin de 4 hectares a été proposée par Louis de Mondran en 1750. Aujourd’hui, celui-ci se présente sous la forme d'un très grand rond-point d'environ 200 mètres de diamètre d'où s'élancent quatre grandes allées, les allées Jules-Guesde, François-Verdier, Paul-Sabatier et Frédéric-Mistral.

Il y a des fleurs de toutes les couleurs. Plusieurs personnes sont assises sur les bancs, pour une pause. Au centre, il y a une grande fontaine, mais elle n’est pas en activité. D’ailleurs, la fontaine est entourée de fleurs annuelles qui viennent tout juste d’être plantées.

La Chienne,Jardin du Grand Rond, Toulouse, France

Photo ci-dessus : Nous sommes accueillis à l’entrée du « Jardin du Grand Rond » par cette statue, pour le moins agressive. Il s’agit d’une œuvre de Pierre Louis Rouillard datant de 1865 et intitulée « La Chienne ».

Jardin du Grand Rond, Toulouse, France

Photo ci-dessus : L’aménagement pour la saison estivale n’était pas encore complété lorsque nous avons visité « Le jardin du Grand Rond ».

Il y a quelques statues, mais pour la plupart, elles ne sont pas en bons états. Nous prenons une passerelle, au-dessus de la rue et nous arrivons dans un autre jardin, plus joli celui-là. Il y a un bassin d’eau avec des canards et une statue en métal de Saint-Exupéry dans une sorte de sphère.

Louis-Catherine Vestrepain, Jardin du Grand Rond, Toulouse, France

Photo ci-dessus : Une statue d’Antonin Mercié représentant Louis-Catherine Vestrepain un poète toulousain du XIXe siècle qui écrivait en occitan.

Jardin du Grand Rond, Toulouse, France

Photo ci-dessus : Un superbe coin de verdure au cœur de la ville rose.

Hommage à Déodat de Séverac, Jardin du Grand Rond, Toulouse, France

Photo ci-dessus : Ce monument, une œuvre du sculpteur toulousain Auguste Guénot, a été érigé en 1951 dans le Jardin Royal de Toulouse. Il vise à rendre hommage au compositeur français Déodat de Séverac, qui adorait ce jardin.

Jardin du Grand Rond, Toulouse, France

Photo ci-dessus : Un autre havre de paix qui se cache dans « Le jardin du Grand Rond ».

Saint Exupéry et le Petit prince, Jardin du Grand Rond, Toulouse, France

Photo ci-dessus : Le plus petit des trois jardins du « Jardin du Grand Rond », le jardin Royal, abrite une sculpture représentant Antoine de Saint Exupéry, dont le haut du corps émerge d’un globe terrestre de bronze. Au creux de ses mains, Saint Exupéry tient le Petit Prince!

Nous prenons une autre passerelle pour entrer dans le troisième jardin, puis nous sortons des jardins et marchons jusqu’à la place Saint-Georges.

Fontaine Labatut, ou la fontaine Boulbonne
En sortant du « Jardin du Grand Rond », nous prenons la rue Boulbonne, qui doit son nom à la maison collégiale que les Cisterciens de Boulbonne y occupèrent au début du XIIIe siècle.

À l'angle de la rue Cantegril, il y a une belle fontaine. La statue qui la décore est l’œuvre de Jules Labatut (1851-1935). Toutefois, ce n’est qu’en 1984 qu’elle fut remise en valeur par l'architecte Bernard Calley.

Fontaine Labatut, Toulouse, France

Fontaine Labatut, Toulouse, France

Photos ci-dessus : Le mur aveugle contre lequel s'adosse la fontaine est revêtu de briques et comporte des courbes et contre-courbes, inspirées des autres immeubles de la place. Sur le socle central repose une sculpture imposante, œuvre du sculpteur Labatut. Il s’agit d’une allégorie représentant « la Garonne » offrant l'énergie électrique à la ville de Toulouse. L'eau jaillit de têtes de lions et s'écoule dans trois bassins circulaires situés au pied de cet ensemble.

Place Saint-Georges
La place Saint-Georges, qui se nomme Plaça de Sant Jòrdi en occitan, fut un temps la plus vaste place de Toulouse.

Au XIXe siècle, elle était le site des plus grands marchés… et aussi le théâtre des supplices du pilori ou encore de l’échafaud… qui s’y dressait pour les condamnés à mort!

C’est d’ailleurs sur cette place que fut battu à mort Jean Calas le 10 mars 1762 (dont nous avons déjà raconté l’histoire en ces pages : l’affaire Calas)

Square Calas, Toulouse, France

Square Calas, Toulouse, France

Photos ci-dessus : Des plaques rappellent la triste « Affaire Calas ».

Square Calas, Toulouse, France

Photos ci-dessus : Sur la place Saint-Georges, il y a également cette belle fontaine.

Aujourd’hui, la place Saint-Georges est une place avec de belles terrasses et de beaux cafés.

La Fleurée de Pastel
Nous nous rendons à la place Wilson qui est en restauration. Malgré tout, il y a beaucoup de monde dans les rues et sur les terrasses : des piétons, des motos, des autos, des cyclistes, etc. Ça parait qu’il n’a pas fait beau ces derniers jours.

Finalement nous terminons notre journée de visite en nous rendant au magasin « La Fleurée de pastel », rue de la Bourse, la boutique référence de Toulouse sur le pastel des teinturiers.

Fleurée de Pastel, Toulouse, France

Photos ci-dessus : Le superbe magasin « La Fleurée de Pastel ».

Nous revenons à pied jusqu’à notre appartement, nous arrêtant dans une petite épicerie pour y acheter quelques provisions. Finalement, nous rentrons un peu avant 17 heures!

Toutefois, nous ressortons après le souper pour une balade dans notre quartier. Nous marchons en direction du métro Patte d’oie que nous dépassons. C’est plutôt résidentiel, même si une des rues affiche plusieurs commerces.

En soirée, nous apprenons en regardant la télé que le Québec est aux prises avec le « Printemps érable »! Denise Bombardier donne une entrevue sur France 2 et elle y va d’une sévère critique du gouvernement Charest qu’elle qualifie au passage de diabolique!

À suivre…
Un périple d’une journée à Albi!

Cathédrale Sainte-Cécile, Albi, France

Photo ci-dessus : La cathédrale Sainte-Cécile d’Albi, la plus grande cathédrale de briques du monde.

Bibliographie
Atlas en fiches, Ville de Toulouse, Région Midi-Pyrénées, la Garonne, les canaux de France et le tourisme en France, Éditions Atlas, 2008;

Encyclopédie libre WikipédiaToulouse, Carcassonne et plusieurs autres pages;

Guide Lonely Planet, Toulouse en quelques jours, Hervé François, Lonely Planet, 2010, 160 pages;

Toulouse, Éditions MSN, 2003, 32 pages;

Carcassonne et les châteaux cathares, Éditions Bonechi, 2010, 64 pages;

Le Patrimoine mondial de l'UNESCO, Éditions UNESCO, 2009, 832 pages.

Remplis sous: France, Voyages Mots clés: ,
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Pour ce qui est de la fontaine, c’est une fontaine dite Wallace .Les fontaines Wallace Prononciation du titre dans sa version originale Écouter sont des points d’eau potable publics, des fontaines qui se présentent sous la forme de petits édicules en fonte présents dans plusieurs villes dans le monde.

    Dessinées par Charles-Auguste Lebourg, elles tiennent leur nom de Richard Wallace, le philanthrope britannique qui finança leur édification. Elles sont souvent associées par les étrangers à l’image de Paris1, car c’est dans cette ville qu’elles furent implantées en premier et qu’on en trouve le plus en France.

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant