6
Juin/12
3

La Maison Carrée et le magnifique vieux Nîmes!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 46e d’une série de reportages relatifs à un superbe périple qui nous a menés, au printemps 2012, à Barcelone en Espagne… puis dans le sud de la France, tout d’abord à Avignon, puis à Arles, à Nîmes…

Tour de l’Horloge, Nîmes, France

Nîmes, France, samedi 12 mai 2012 – Nous avons adoré notre première visite de la journée, les Arènes de Nîmes.

Puis, nous avons enchaîné avec d’autres endroits tout aussi merveilleux : l’église Saint-Paul, la Maison Carrée, un temple romain datant de l’an 5 de notre ère, le Carré d’Art, un édifice ultra moderne, la tour de l’Horloge, la charmante cathédrale Notre-Dame et Saint-Castor, la place aux Herbes, puis trois musées, le Musée du Vieux Nîmes, le Musée archéologique et le Muséum d’Histoire naturelle.

Tout un programme!

Photo ci-dessus : La magnifique tour de l'Horloge de Nîmes est en fait une tour reconstruite en 1752, en lieu et place d'un beffroi plus ancien qui lui datait du XVe siècle.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

En sortant des Arènes de Nîmes, nous traversons le boulevard des Arènes pour nous installer bien confortablement sur la terrasse d’une brasserie, « Le bar de la Grande Bourse », située sur le boulevard Victor-Hugo. Nous y prenons un café, tout en continuant à admirer l’amphithéâtre romain qui se trouve tout juste devant nous.

L’église Saint-Paul
Nous repartons à 11 h 20. Nous marchons sur le boulevard Victor-Hugo en direction de la Maison Carrée. En cours de route, nous croisons l’église Saint-Paul, un bel édifice aux portes rouges.

Il s’agit d’une église dotée d’un haut clocher de 62 mètres qui a été la première église néo-médiévale de France. Sa construction s’est échelonnée sur 14 ans, soit de 1835 à 1849, selon les plans de l’architecte Charles Questel, qui emprunta à l’église Saint-Trophime d’Arles, que nous avons visitée la semaine dernière, l’idée d’une façade dotée de trois portes affichant en haut de celles-ci un Christ entouré des évangélistes.

Église Saint-Paul, Nîmes, France

Église Saint-Paul, Nîmes, France

Église Saint-Paul, Nîmes, France

Église Saint-Paul, Nîmes, France

Photos ci-dessus : L’impressionnante église Saint-Paul de style néo-médiéval.

La Maison Carrée
Puis, nous arrivons sur la place de la Maison Carrée, où a été érigé, lors des toutes premières années de notre ère, un superbe temple romain!

Maison Carrée, Nîmes, France

Photo ci-dessus : La Maison Carrée de Nîmes est un des plus beaux temples romains qu'il nous ait été donné de voir au cours de nos voyages. Le temple, dédié par Auguste à la gloire de ses deux fils, les consuls et chefs militaires Lucius César et Caius Julius César, a été érigé au Ier siècle de notre ère.

Il est magnifique! L’édifice aux superbes colonnes corinthiennes est éclatant de blancheur. Nous avions remarqué hier, lors de notre visite à l’office du tourisme de Nîmes, que ce bâtiment érigé il y a plus de 2,000 ans était dans un état de conservation étonnant!

Le temple a été construit sur les instructions de l’empereur Auguste en l’honneur de ses deux fils adoptifs, Caius et Lucius. Il prend place sur un podium. Pour y accéder, nous devons monter quelques marches qui nous mènent sous un porche soutenu par six colonnes aux chapiteaux corinthiens. Le plafond et le toit sont superbement décorés.

Maison Carrée, Nîmes, France

Maison Carrée, Nîmes, France

Photos ci-dessus : Les colonnes et les chapiteaux de la Maison Carrée dénotent une grande influence grecque.

La restauration de l'édifice, qui, au fil des siècles, a été maison consulaire, église, musée des arts antiques et aujourd'hui salle de cinéma, est absolument remarquable!

Sur le parvis, nous apprenons qu’il n’y a rien à voir à l’intérieur, sauf un film en 3D d’une durée de 22 minutes et qui porte sur les grands moments de l’histoire de Nîmes.

La présentation commence dans une quinzaine de minutes. Les billets que nous avons achetés pour visiter les Arènes nous permettent d’assister à cette représentation gratuitement. Nous prenons place dans la file d’attente.

Finalement nous entrons. Le film s’intitule « Les héros de Nîmes ». Les images sont impressionnantes, mais il nous semble manqué de fils conducteurs pour les passages d’une époque à l’autre. Peut-être est-ce plus facile à comprendre pour des gens ayant une meilleure connaissance que nous de l’histoire nîmoise.

Maison Carrée, Nîmes, France

Photo ci-dessus : Vue de la « Maison carrée », en plongée, du sommet du « Carré d'art », l'édifice érigé sur la même place à Nîmes.

Nous sortons à 12 h 30.

Le Carré d’Art
Nous sommes toujours sur la place de la Maison Carrée et outre le superbe temple romain, il y a également le « Carré d’art », un musée d’art contemporain, un édifice réalisé par le célèbre architecte britannique Sir Norman Foster. Le musée, qui a été érigé sur le site de l’ancien opéra détruit lors d’un incendie en 1952, a été inauguré le 7 mai 1993.

Carré d’Art, Nîmes, France

Photo ci-dessus : Le Carré d’Art est la réponse de l’architecte Sir Norman Foster au classicisme de la « Maison carrée ».

Nous traversons la rue et y entrons. À l’intérieur, on y trouve une médiathèque, une librairie, une bibliothèque et tout à son sommet, sur le toit, un restaurant qui offre une magnifique vue sur la Maison carrée. L’endroit se nomme « Le Ciel de Nîmes ».

Nous y grimpons.

La chance est avec nous, car on nous place à une superbe table. Céline commande une salade accompagnée de poulet en brochette, tandis que j’opte pour une chiffonnade de jambon cru. Nous arrosons le tout d’un demi-litre de vin blanc.

Le Ciel de Nîmes, Carré d’Art, Nîmes, France

Photo ci-dessus : Céline confortablement installée à une table du restaurant « Le Ciel de Nîmes », situé au sommet du Carré d’Art.

Le Vieux Nîmes
Nous quittons à 13 h 45 pour nous rendre à la cathédrale Notre-Dame et Saint-Castor située dans le centre historique de Nîmes!

Chemin faisant, nous passons devant la tour de l’Horloge, qui date du XVe siècle. Elle est le symbole du pouvoir municipal et est attenante à la maison consulaire. Au moyen-âge, elle était utilisée pour appeler les conseillers pour les délibérations et à prévenir la population en cas d’incendie.

La Tour de l’Horloge, Nîmes, France

Photo ci-dessus : Ce campanile a été reconstruit en 1754 sur les ruines du beffroi de l’Hôtel de Ville, ce dernier édifice ayant été détruit en 1700.

À quelques pas de la tour, il y a la place aux Herbes, avec ses terrasses de café. Cette place est le cœur du quartier.

Place aux Herbes, Nîmes, France

Photo ci-dessus : La place aux Herbes!

Puis, vous voici devant la cathédrale Notre-Dame et Saint-Castor! Elle a initialement été construite au XIe siècle, mais elle a été détruite au moins à deux reprises. L’église que nous voyons actuellement a, quant à elle, été construite au cours des XVIIe et XVIIIe siècles. L’intérieur toutefois date du XIXe siècle.

Cathédrale Notre-Dame et Saint-Castor, Nîmes, France

Photo ci-dessus : La cathédrale Notre-Dame et Saint-Castor a été consacrée basilique mineure le 27 octobre 1882.

Pour le moment, l’église est fermée.

Plutôt que d’attendre, nous entrons dans le Musée du vieux Nîmes, dont l’admission est gratuite.

Musée du Vieux Nîmes, Nîmes, France

Photo ci-dessus : Le Musée du Vieux Nîmes, qui présente des artefacts de la vie nîmoise depuis la fin du moyen-âge a été aménagé dans l'ancien palais épiscopal datant de la fin du XVIIe siècle.

Dès notre entrée dans le musée, un gardien de sécurité nous avise que les photos sont interdites!

Dans la première salle où nous entrons, nous voyons toutes sortes d’objets hétéroclites, ainsi que des vêtements, dont des jeans en denim… en fait des jeans de Nîmes… c’est de là que vient le nom! Dans l’émission quotidienne de France 3 « Questions pour un champion » on dirait : « Ça vient de là, ça vient du blues! ».

Puis, dans une autre salle, une table de billard provenant d’une ancienne maison de Nîmes.

Nous nous arrêtons devant une armoire, une armoire dite languedocienne, en bois de noyer. Celle-ci porte le nom de « Les quatre vertus cardinales et les quatre saisons »!

Nous nous demandons, Céline et moi, quel nom pourrait-on bien donner à nos armoires? Étant donné que nous sommes souvent en voyage, peut être que « Les armoires qui s’ennuient », serait une heureuse trouvaille!

Musée du Vieux Nîmes, Nîmes, France

Photo ci-dessus : Armoire languedocienne « Les quatre saisons, les quatre vertus cardinales ». Elle est en bois de noyer, mais n’est ni datée ni signée. (Photo Musée du Vieux Nîmes)

Dans une salle à manger où des panneaux de bois décorent les murs, nous voyons une table en bois ovale, immense.

Avant de quitter cette salle, nous voyons une autre armoire, celle-ci appelée « Les quatre cavaliers »!

Puis, nous voici dans le grand salon où prennent place plusieurs vitrines contenant des objets décoratifs. D’autres armoires sont placées dans le grand escalier, dont une appelée « Adam et Ève ». Tous ces objets datent du XVIIe.

Finalement, sur le chemin de la sortie, nous croisons d’autres armoires… qui se nomment « Moïse », puis « L’Exode ». Nous mettons ainsi fin à notre visite du musée qui aurait vraiment pu se nommer : « Musée de l’armoire »!

Nous sortons à 14 h 20 et entrons dans la cathédrale qui maintenant est ouverte.

Cathédrale Notre-Dame et Saint-Castor, Nîmes, France

Photo ci-dessus : La nef de la cathédrale Notre-Dame et Saint-Castor ne mesure que 55 mètres de longueur.

Au-dessus de la nef, nous remarquons un haut plafond tout en arc de pierre. Il y a de beaux vitraux tout autour.

Cathédrale Notre-Dame et Saint-Castor, Nîmes, France

Photo ci-dessus : Un des vitraux de la cathédrale Notre-Dame et Saint-Castor.

L’église compte quelques petites chapelles latérales, dont la belle chapelle du rosaire sise à l’arrière du chœur. C’est très joli, notamment la remarquable coupole qui prend place au-dessus de nos têtes.

Cathédrale Notre-Dame et Saint-Castor, Nîmes, France

Photo ci-dessus : La superbe chapelle du Rosaire, de style baroque!

Cathédrale Notre-Dame et Saint-Castor, Nîmes, France

Photo ci-dessus : Nous avons également l’occasion d’admirer ce magnifique tombeau de pierre.

Cathédrale Notre-Dame et Saint-Castor, Nîmes, France

Photo ci-dessus : La chapelle Saint-Joseph est décorée, entre autres, de cette toile de l’artiste avignonnais Pierre Parrocel intitulée « Le songe de Joseph ».

Musée archéologique… et le Muséum d’histoire naturelle
Nous sortons et poursuivons notre promenade qui nous mène sur le boulevard de l’amiral Courbet où nous nous arrêtons à 15 heures au musée archéologique de Nîmes, qui est adjacent au muséum d’histoire naturelle.

L’admission pour les deux musées est également gratuite.

Le Musée prend place, depuis 1896, dans l'ancien collège des Jésuites, un édifice construit au XVIIIe siècle. On y retrouve une foule d’objets hétéroclites provenant des fouilles archéologiques effectuées dans les environs.

Nous voyons un plan de Nîmes à l’époque Gallo-romaine, soit au 1er siècle après Jésus-Christ.

Nous sortons à l’extérieur pour aboutir dans un cloître et où il y a une grande collection d’épitaphes… écrites sur de la pierre. Ce n’est pas très bien présenté, ni non plus très bien entretenu.

Musée archéologique, Nîmes, France

Photo ci-dessus : Collection d’épitaphes du Musée archéologique de Nîmes.

Nous entrons de nouveau, cette fois-ci dans une salle où sont exposés plusieurs objets provenant des familles de Nîmes et du Gard.

Il y a quelques belles statues menhirs.

Nous passons dans une autre salle… où commence le Muséum d’histoire naturelle.

Il y a des animaux empaillés de grandeur nature ainsi que des oiseaux. Plusieurs objets ont été découverts dans les nombreuses grottes du Gard et de l’Ardèche.

Nous pouvons voir des morceaux de murs ou de sol avec des dessins.

À dire vrai, nous trouvons que c’est minimal et rudimentaire.

Nous montons au deuxième étage où il y a des panneaux d’informations avec des objets en vitrine, quelques mosaïques murales, etc.

Les planchers sont très abîmés.

Nous décidons de mettre fin à notre visite à 15 h 30, et ce, même s’il y a d’autres salles que nous n’avons pas vues.

Plus tard en soirée, en lisant notre guide Lonely Planet de la Provence, nous apprendrons que le musée d’histoire naturelle que nous venons de visiter, créé en 1895, est en attente d’une totale rénovation!

Nous sortons et retournons vers notre hôtel… en y allant d’un arrêt dans une petite épicerie.

Nous arrivons fatigués à 16 h 15.

Ce soir, nous soupons à l’appartement : pâtes et salade. Nous profitons de l’occasion pour réviser notre plan de visites pour demain.

À suivre…
Les jardins de La Fontaine et la Tour Magne!

Tour Magne, Nîmes, France

Photo ci-dessus : La Tour Magne, sise au sommet du mont Cavalier, est un des derniers vestiges des fortifications qui ceinturaient Nîmes jadis. Elle surplombe les jardins de la Fontaine!

Bibliographie
Atlas en fiches, Provence-Alpes et Côte d’Azur, le Rhône et le tourisme en France, Éditions Atlas, 2008;

Encyclopédie libre WikipédiaArles, la place de la République, les arènes d’Arles, le théâtre romain d’Arles, Nîmes, les arènes de Nîmes et plusieurs autres pages;

Guide Lonely Planet, Provence, Élodie Rotham, Isabel Ros et als, Lonely Planet, 2011, 520 pages;

Nîmes, Éditions PEC, 1997, 2004, 32 pages;

Le Patrimoine mondial de l'UNESCO, Éditions UNESCO, 2009, 832 pages.

Remplis sous: France, Voyages Mots clés: ,
Commentaires (3) Trackbacks (0)
  1. J’ai pour ma part visité le musée du Vieux Nîmes en automne dernier. Lorsque j’ai demandé si les photos étaient autorisées on m’a répondu que oui (seul le flash est interdit). Je n’ai d’ailleurs jamais eu de problème pour prendre des photos dans les différents musées que j’ai visité que ce soit en 2015 ou auparavant

  2. veuillez supprimer la vue de la chapelle qui n’est pas du collège des Jésuites de Nimes car c’est le musée des Augustins à Toulouse !!!

  3. Merci beaucoup, j’ai corrigé l’erreur.

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant