9
Avr/12
1

Une razzia chez les Québécois!

Revue de presse

Maurice Dumas, Le Soleil, le 7 avril 2012

Maxime St-Pierre

(Québec) Le baseball affilié a fait des ravages chez les Québécois en libérant des joueurs comme Maxime St-Pierre, Philippe-Alexandre Valiquette, Jonathan Malo, Alexandre Périard, Josué Peley, Leonardo Ochoa et Guillaume Leduc.

Photo ci-dessus : En 2007, les Brewers de Milwaukee ont tenté l’expérience de transformer le receveur Maxime St-Pierre, que l’on voit ici dans l’uniforme de l’équipe nationale canadienne, en lanceur. L’expérience n’a toutefois pas été concluante.

Les Capitales en récupéreront quelques-uns. Les règlements du baseball indépendant les empêcheront de les mettre tous sous contrat. Ils ont déjà embauché le lanceur droitier Leduc et les dossiers du joueur de champ intérieur Malo et du receveur Peley progressent, même si rien n'a encore été confirmé. Les deux devraient être du match d'ouverture du 17 mai. Peley pourrait devenir l'homme à tout faire de l'équipe québécoise.

Le lanceur droitier Périard jongle avec l'idée de la retraite, mais sa réflexion ne serait pas terminée. Les Capitales se proposeraient également de sonder le terrain du côté de Valiquette, un releveur gaucher capable de lancer des balles de feu. D'autres développements pourraient se produire au sein de l'équipe québécoise dans les prochains jours. Surtout si St-Pierre, un receveur ayant évolué dans le baseball majeur en septembre dernier, décidait de tenter sa chance comme lanceur. Il aurait alors le statut de recrue dans la Can-Am.

Année après année, les Capitales accueillent des Québécois libérés par le baseball affilié. Déjà longue comme ça, la liste s'enrichira de quelques nouveaux noms pour garder le sentiment d'appartenance bien vivant chez les habitués du Stade municipal du parc Victoria.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Il est d’autant plus dommage que la concession de la ligue Can-Am à Trois-Rivières n’ait pu commencer ses activités cette année.

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant