14
Fév/12
1

La vile basse de Zabreb : superbe!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 27e d'une série de reportages relatifs à une longue balade en Croatie, à laquelle se sont greffées de trop courtes incursions en Bosnie-Herzégovine et au Monténégro, le tout réalisé à l’automne 2011.

Le palais des Archives nationales croate, Zagreb, Croatie.

Zagreb, Croatie, mardi 18 octobre 2011 – Après notre visite du «Théâtre populaire de Croatie» en début de matinée, nous avons continué notre exploration de la ville basse de Zagreb, dont le point d’orgue aura certes été une visite guidée du bâtiment abritant les «Archives nationales de Croatie»!

Photo ci-dessus : Le bâtiment de l’ancienne « Bibliothèque nationale et universitaire de Croatie » a aujourd’hui cédé sa place au « Palais des archives nationales »… où l’intérieur est particulièrement somptueux!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Au terme de notre fort belle visite du « Théâtre populaire de Croatie », nous continuons notre promenade dans les rues de la basse ville de Zagreb filant lentement en direction du « Palais des archives nationales ». Les édifices aux superbes façades se suivent à un rythme effarant!

Nous passons devant le « Musée des Arts et de l’artisanat ». La porte principale de la bâtisse érigée en 1888 est sous les échafaudages des restaurateurs, mais cela ne nous empêche pas d’apprécier la richesse de la décoration de l’immeuble.

Musée des Arts et de l’artisanat, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : La corniche au-dessus de l’entrée principale du « Musée des Arts et de l’artisanat » était libre de tout échafaudage. C’est l’architecte autrichien Hermann Bollé qui a dessiné ce bâtiment par ailleurs très joli.

Puis, nous voici devant le « Musée Mimara », que nous visiterons cet après-midi.

Musée Mimara, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : La belle façade du « Musée Mimara »!

Tout juste avant d’arriver au bâtiment des archives, nous croisons le «Musée ethnographique», dont la façade est également superbe.

Musée ethnographique, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Façade du « Musée ethnographique » où des figures allégoriques représentent le commerce et l’artisanat!

Le palais des archives nationales
Nous arrivons finalement sur la place Marko Marulić, devant le bâtiment art nouveau qui abrite les archives nationales. Il s’agit de l’édifice de l’ancienne bibliothèque nationale et universitaire. C’est l’architecte zagrébois Rudolf Lubynski qui en a dessiné les plans. La construction de l’immeuble s’est échelonnée de 1911 à 1913.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photos ci-dessus : Des sculptures de pierre impressionnantes décorent l’édifice du côté de la place Marko Marulić!

Nous entrons dans un hall monumental où il y a plusieurs plaques de marbre multicolore et plusieurs portes menant à des salles de lecture. Notre guide locale, Jacinta, nous précise que la décoration est de style « Sécession », un style que nous ne connaissons pas.

Encore une fois c’est l’encyclopédie libre Wikipédia qui vient à notre rescousse. On y définit ainsi le style « Sécession » : «La Sécession viennoise est un courant de l'Art nouveau qui s'est épanoui en Autriche, plus particulièrement à Vienne, de 1892 à 1906. Ce courant de l'Art nouveau est moins végétal et plus “géométrique” que l'Art nouveau en France ou en Belgique.»

Nous attendons durant plusieurs minutes l’arrivée de l’employé des archives qui nous servira de guide pour notre visite. Cette attente est une occasion unique d’immortaliser des lieux d’une grande richesse architecturale.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Quelques instants de repos pour Céline assise sur une des marches de marbre!

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Une peinture orne le dessus de la porte donnant accès à la salle des catalogues, en croate « Katalozi »!

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Une plaque commémorative… gravée dans le marbre.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Au-dessus de la porte de la salle des professeurs, une peinture représentant un endroit familier pour nous… Dubrovnik.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Une indication claire pour nous… le garde-robe!

Notre guide arrive à 10 h 05, nous pouvons commencer la visite.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Notre guide au Palais des archives nationales parle anglais et croate. Notre guide locale à Zagreb, Jacinta, traduira donc, mot à mot, en français ce que la guide de l’endroit nous dira en croate.

« L’ancienne bibliothèque nationale est devenue le lieu des archives nationales en 1999 », nous lance-t-elle d’entrée de jeu.

« L’endroit en est un de consultation seulement. Il est impossible d’emprunter un document! Tous les documents sont rédigés en croate. »

Nous entrons dans la grande salle de lecture. C’est magnifique! « Il y a 130 lampes de lecture sur de longues tables », nous précise la guide. Il y a plusieurs personnes qui sont à lire des documents et à fouiller dans des boîtes… où il semble bien que ce soit des documents originaux! Une employée est sur place pour aider les gens.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Un endroit idéal pour les chercheurs!

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : De grandes tables équipées de lampes de métal!

Au plafond, il y a deux énormes lustres qui sont en verre provenant de Tchécoslovaquie. « Ils ont chacun 21 000 petites pièces en verre », nous précise la guide.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Un des deux lustres et le plafond où il y a plusieurs carreaux de vitres multicolores!

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Et l’autre!

Il y a une galerie tout autour où se trouvent les livres les plus importants.

Des petits reliefs sculptés dans le bois représentent 32 garçons en bas âge avec un livre dans la main… ou sur le dos.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photos ci-dessus : Des sculptures intéressantes!

Sur le mur central, il y a un magnifique tableau intitulé « Le développement de la culture croate ». Une œuvre réalisée en 1913 et représentant 25 personnages importants de l’époque.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : « Le développement de la culture croate », une toile réalisée en 1913.

Nous sortons de cette salle et entrons maintenant dans la salle réservée aux professeurs, une salle, qui elle, n’a pas été rénovée. C’est sombre.

« C’est dans ce local que se rencontrent les professeurs », laisse tomber notre guide.

Il y a quatre lustres en verre, mais beaucoup plus modestes que ceux de l’autre salle. Cependant, il y a un magnifique vitrail au plafond. Celui-ci a été enlevé durant la Deuxième Guerre mondiale, et ce, pour le protéger. Ils en ont aussi profité pour le restaurer.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Un magnifique vitrail dans la salle des professeurs.

Il y a 2 tables de travail, 16 chaises et 8 lampes.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Une des deux tables de travail.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Céline y prend place pour en juger du confort!

Il y a des lignes verticales en mosaïque pour décoration et des plaques en laiton sur chacune des huit colonnes qui entourent la salle.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Deux tableaux décorent les murs. Ils représentent des hommes et des femmes nues au temps de l’antiquité.

Nous montons deuxième étage pour voir les hiboux en cuivre haut de quatre mètres qui décorent le toit. Nous les apercevons par la fenêtre. « Nous les verrons beaucoup mieux de l’extérieur », nous mentionne notre guide locale, Jacinta.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Au deuxième étage, le plancher est en céramique.

Nous terminons la visite à 11 h 20 et sortons.

Nous nous rendons derrière le bâtiment, là la façade brille au soleil. Notre guide avait raison, de cet endroit nous voyons encore mieux les gigantesques hiboux.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Le palais des archives nationales.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photos ci-dessus : Et les hiboux qui ornent la corniche.

Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photos ci-dessus : Et dans une plate-bande de la terrasse, il y a ces jolies roses!

Nous voyons également devant le bâtiment la statue de l’archéologue croate Don Frane Bulić, celui dont nous avons pu admirer le travail à Salona, tout près de Split.

Statue de Don Frane Bulić, Palais des archives nationales, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Statue de l’archéologue Don Frane Bulić devant le palais des archives nationales.

Tout en face du palais, il y a un jardin botanique de quelque cinq hectares, où, nous précise notre guide, « les magnolias sont superbes au printemps. » Et elle ajoute : « Depuis sa fondation en 1892, on y a accumulé une dizaine de milliers d’espèces florales différentes… qui aujourd’hui peuvent être admirées. »

Nous traversons la rue et longeons le Jardin botanique en direction de la « Place du roi Tomislav ».

Nous passons devant le bâtiment de la sécurité sociale, devant une autre bâtisse à la façade charmante et devant l’imposant « Hôtel Esplanade », situé tout près de la gare principale celle aussi nommée la gare Paris-Istambul. Elle a été mise en service en 1892.

Hôtel Esplanade, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : L’Hôtel Esplanade construit en 1925 face à la place Ante Starčević.

Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : Une autre très belle bâtisse de la basse ville de Zagreb.

Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : À Zagreb, l’offre de transport en commun est diversifiée, dont le tramway!

À suivre
La place du roi Tomislav, le fer à cheval vert et la place Josip Jelačić!

Statue du roi Tomislav, Zagreb, Croatie.

Photo ci-dessus : La statue du roi Tomislav sur la place qui porte son nom.

Bibliographie
Encyclopédie libre Wikipédia, Croatie, Istrie, Opatija, Poreč, Rovinj, Dalmatie, Pag, Zadar, Trogir, Šibenik, Split, Hvar, Dubrovnik, Bosnie-Herzégovine, Počitelj, Mostar, Sarajevo, Monténégro, Kotor, Perast et une foule d’autres pages;

Atlas en fiches (La Croatie, l’Istrie, l’économie de la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, Sarajevo, l’économie de la Bosnie-Herzégovine) , Éditions Atlas, 2008;

Bosnie-Herzégovine, Turistička Naklada D.O.O. Zagreb, 2008, 160 pages;

Croatie, merveille de l’Adriatique, Éditions Minerva, 2004, 128 pages;

Dalmatie, Histoire, culture, patrimoine artistique, Forum, Zadar, 2008, 156 pages;

Dubrovnik, Histoire, culture, patrimoine artistique, Forum, Zadar, 2011, 128 pages;

Guide Voir, Croatie, Éditions Libre Expression, 2008, 296 pages;

L’agonie yougoslave (1986-2003), Renéo Lukic, Les presses de l’Université Laval, 2003, 613 pages;

Le croate pour les touristes, Extrade, 2007, 159 pages;

L’Istrie, Turistička Naklada D.O.O. Zagreb, 2007, 128 pages;

Lonely planet, Croatie, Lonely Planet Publication, 2011, 352 pages;

Monténégro, Guide touristique, Mapa Crne Gore, Podgorica, 2006, 122 pages;

Patrimoine mondial de l’UNESCO , Éditions UNESCO, 2009, 832 pages.

Venir au monde, Margaret Mazzantini, Robert Laffont, 2010, 460 pages.

Zagreb, Histoire, culture, patrimoine artistique, Forum, Zadar, 2009, 156 pages;

Remplis sous: Croatie, Voyages Mots clés: ,
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Nous avons toujours hâte de vous lire et chaque fois ,nous sommes épatés d’apprendre quelque chose de nouveau .
    Merci à toi et Céline

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant