11
Fév/12
1

Une troisième manche difficile pour Jonathan Paquet

Les nôtres dans les universités et collèges américains

Texte et recherches de Jacques Lanciault

Jonathan Paquet Laval, le 11 février 2012 -Jonathan Paquet était le lanceur partant de la troupe du Chipola Junior College cet après-midi et il devait affronter les puissants frappeurs du Walters State Community College, une troupe qui affichait avant le match d’aujourd’hui un dossier parfait de 4-0.

L’artilleur vedette des Diamants de Québec de la Ligue de baseball junior élite du Québec a bien fait au cours de ses deux premières manches de travail espaçant bien trois coups sûrs et passant trois frappeurs dans la mitaine. D'ailleurs, dans ces deux premières manches les balles rapides de Paquet ont atteint régulièrement 91 et 92 milles à l'heure.

Puis en troisième, tout s’est embrouillé. Après avoir concédé deux buts sur balles et un simple résultant d’un point, et ce, aux quatre premiers frappeurs dans la manche, et après avoir vu les siens être victime d’un double vol, Jonathan a tenté de retenir un des coureurs adverses près de son but, mais il a gaffé ratant la cible et un coureur a croisé le marbre sur le jeu. Après avoir passé le frappeur suivant sur des prises, Paquet a cédé un simple qui lui a coûté son troisième point de la manche.

Au terme de la troisième manche, Jonathan a été retiré du match... car il avait atteint le plateau des 70 lancers, son maximum pour ce match. Son entraîneur-chef a alors amené un releveur!

Au total, l’artilleur de L’Ancienne-Lorette aura donc lancé trois manches, cédant trois points mérités. Il a permis huit coups sûrs et trois buts sur balles tout en inscrivant quatre retraits sur des prises.

Finalement, Paquet a écopé de la défaite, les siens ayant été vaincus 9-1.

Le Québécois Sasha Lagarde, blessé à une jambe, ratait sont troisième match de suite.

Photo ci-dessus : Jonathan Paquet a effectué beaucoup trop de lancers à sa troisième sortie avec les Indians de Chipola. Résultat, il a été retiré du match en quatrième manche alors que ses rivaux menaient 4-0.

Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Peut-on ajouter que sa balle rapide atteignait les 91 mph et a même atteint le 92 mph, ce qui est très bon en début de saison. Son père qui était présent a dit que ses deux premières manches ont été excellentes, retirant au bâton ses adversaires. Pour la 3e manche, vous en savez plus que moi.
    Merci M. Lanciault de votre site qui nous permet de suivre nos joueurs québécois.

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant