21
Nov/11
1

Pag : son paysage sublime, son fromage et son vin!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 7e d'une série de reportages relatifs à une longue balade en Croatie, à laquelle se sont greffées de trop courtes incursions en Bosnie-Herzégovine et au Monténégro, le tout réalisé à l’automne 2011.

Île de Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Plitvice, Pag, Dalmatie du nord, Croatie, jeudi 6 octobre 2011 – Les merveilleuses images du parc national des lacs de Plitvice sont encore bien présentes dans nos mémoires lorsque nous grimpons dans l’autocar en direction de l’île de Pag! Après le ravissement provoqué par les paysages féeriques admirés hier, nous sommes en droit de nous demander si notre capacité d’émerveillement n’a pas atteint son niveau de saturation. Ah que non! Les étonnants contrastes de couleur entre les bleus des eaux de la mer Adriatique et les gris, noir et blanc des rochers qui composent l’île de Pag nous émerveilleront tout autant que le turquoise des eaux calmes des lacs de Plitvice!

Évidemment, personne ne souhaite pluie et orages en voyage…, mais, nous a-t-on dit : « Il n’y a pas de lieu plus spectaculaire dans toute la Croatie que Pag par temps orageux! » Dommage, le ciel qui nous a accueillis sur l’île était exempt de nuage!

Photo ci-dessus : L’île de Pag offre des contrastes de couleurs hallucinants!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Autre réveil aux aurores ce matin, plus précisément à 6 h 10, et ce, étant donné que quelques heures de route nous attendent aujourd’hui. Tout d’abord, un trajet qui nous amènera à l’île de Pag, où nous irons de quelques visites sur cette île longue de quelque 63 kilomètres, puis un deuxième parcours nous mènera à Nin et finalement un troisième nous conduira à Zadar où nous nous installerons pour deux nuits!

C’est brumeux ce matin à Plitvice.

Il y a foule pour le petit déjeuner, comme nous nous y attendions d’ailleurs, l’hôtel accueillant de nombreux groupes de touristes asiatiques.

Nous rejoignons nos camarades de voyage dès 8 h 30 pour le départ. C’est beau, mais un peu frais.

Le car s’élance sur la route à 8 h 40 en direction l’île de Pag en compagnie d’une nouvelle guide locale, Sandra.

Celle-ci nous précise qu’ici, à Plitvice, nous sommes dans la région de Lika, à quelque 500 mètres d’altitude. C’est pourquoi la température est un peu plus fraîche. C’est une région peu peuplée, surtout depuis la guerre de 1991-1995, alors que plusieurs habitants se sont exilés vers les grandes villes ou encore ailleurs dans le monde.

Le mot Lika en croate signifie « terre disposant de beaucoup d’eau ». Et c’est effectivement ce que nous avons constaté hier à Plitvice.

Comme nous l’avons déjà mentionné dans un texte précédent, la région est une ancienne zone militaire de la Yougoslavie où l’armée avait établi une véritable forteresse. Durant la guerre, la région de Lika a été sous le contrôle des Serbes.

Nous empruntons une route de campagne et traversons de petits villages, parfois au soleil, en d’autres occasions complètement dans le brouillard.

Nous croisons plusieurs cimetières!

Nous traversons une zone militaire où il y a un aéroport. « C’est de là que partaient les avions pour aller bombarder les villes », précise notre guide.

Mais, la guerre dans cette région n’est pas l’apanage du XXe siècle. Et non, déjà au XVe siècle, il y a eu une grande bataille opposant les locaux aux Turcs, un affrontement qui a finalement empêché les Ottomans de s’emparer de Zadar.

L’autocar laisse la petite route de campagne pour bifurquer sur l’autoroute pratiquement toute neuve. C’est l’autoroute croate A1. Nous traversons un long tunnel nommé le tunnel Mala Kapela, du nom de la montagne qu’il franchit. Il est long de 5 800 mètres! Il débouche sur le territoire de la Dalmatie du Nord.

Quelques minutes à peine après avoir franchi le tunnel, le car s’immobilise pour une pause technique, il est 10 heures. Longeant l’autoroute que nous venons d’emprunter, il y a un massif montagneux, celui de Mala Kapela que nous venons de traverser. Il appartient aux Alpes dinariques. Sur la montagne, il n’y a pas de végétation, tout semble de roc. C’est un paysage presque lunaire.

Paysage de Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Paysage lunaire du massif de Mala Kapela.

Nous repartons à 10 h 20, alors que le mercure indique 20 degrés Celsius.

Notre guide éprouve de sérieuses difficultés avec son français. Son manque de vocabulaire l’empêche très souvent de compléter ses phrases… et donc ses idées! Néanmoins, elle réussit à nous dresser un rapide portrait de la Dalmatie, portrait que nous présentons ci-dessous sous la rubrique « Méli-mélo ».

Nous apercevons au loin l’île de Pag, elle qui est réputée pour son fromage de brebis, son vin blanc et sa dentelle.

De chaque côté de la route, le sol est sec, terreux et rocheux.

Nous croisons des salines et un complexe industriel de production et de transformation du sel.

Saline de Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Les salines de Pag. (Photo provenant d’Internet)

Puis, notre autocar s’engage sur un pont pour arriver sur l’île de Pag. Il y a plusieurs maisons de couleur pastel. L’eau est bleu-gris-acier. Nous circulons sur une route en lacet. Il y a des maisons juchées en haut des montagnes.

Le car s’arrête sur un belvédère pour nous permettre de prendre des photos! C’est de toute beauté.

Île de Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Vue de la ville de Pag sur l’île du même nom.

Île de Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Sur l’île de Pag, il y a de petits hameaux ici et là.

Jacques à l’œuvre sur l’île de Pag, Dalmatie, Croatie.

Photo ci-dessus : Jacques à l’œuvre sur l’île de Pag.

Île de Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Tout dépendant de la position du soleil, les contrastes de couleurs sont fascinants.

Île de Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Céline pose devant Pag.

Île de Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Malgré un tel désert de roches, les habitations sont nombreuses.

Île de Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Imaginez vivre dans une de ces petites maisons face à la baie!

Île de Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Nous dominons la ville de Pag!

Île de Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Époustouflant.

Nous regrimpons dans le car et reprenons la route en direction d’une fromagerie! Surprise, nous la visiterons et y dégusterons quelques fromages.

Île de Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Céline a repris sa place dans l’autobus et attend que je lui communique mes numéros de photos!

Île de Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Nous reprenons la route!

Nous arrivons à la fromagerie à 11 h 45.

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : La fromagerie Gligora, une petite entreprise familiale.

Nous devons revêtir une sorte de sarrau et un chapeau pour pénétrer là où l’on fabrique le fameux fromage Paški Sir!

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Céline a rapidement revêtu son costume de visite!

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Mais, elle garde précieusement dans ses mains son carnet de notes et son stylo!

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Les verres fumés sont peut-être de trop!

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Et non, je ne suis pas Gilles Duceppe!

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Notre guide locale, Sandra, a elle aussi revêtu le costume réglementaire.

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Et elle nous explique comment va se passer la visite.

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Une travailleuse infatigable grâce à qui nous pouvons revivre notre voyage avec une infinie précision!

Nous entrons et descendons au sous-sol. L’odeur est très très forte. Dans le local que nous atteignons, il y a une multitude de meules de fromage sur les étagères.

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photos ci-dessus : Il y a un très grand nombre de meules de fromage qui sont à vieillir.

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Un des propriétaires de la fromagerie nous explique le fonctionnement. Notre guide tente de traduire ses propos!

« Le lait des brebis est tiré deux fois par jour. Chaque brebis donne environ trois litres de lait par jour, donc un litre et demi par traite. Le lait est sujet à deux contrôles, un dans le laboratoire de la fromagerie et l’autre par le gouvernement. »

Le fromage est fabriqué avec le lait provenant seulement des brebis qui vivent sur l’île et c’est cela qui rend le fromage unique. Et ce, parce que les brebis broutent sur l’île des plantes aromatiques et des herbes très salées dues à la présence du vent de la boura!

Sans nous donner leurs grands secrets de fabrication, on nous indique que le fromage mariné dans l’huile d’olive est placé dans la saumure pour une période de 24 heures. Pendant ces 24 heures, l’eau s’évapore. Puis, les meules sont placées sur les étagères pour le vieillissement.

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Les membres du groupe sont très intéressés par les propos du propriétaire de la fromagerie.

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Et Céline a repris son minutieux travail de prise de notes. Elle a un don, regardez son texte de plus près en cliquant sur la photo… il n’y a aucune rature!

Les meules sont conservées à une température de 14 degrés Celsius avec une humidité dans l’air de 75 %.

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photos ci-dessus : Les meules sont lavées une par une à la main.

Outre le fromage de lait de chèvre, ici on fabrique également du fromage de lait de vache. Le fromage de brebis est plus blanc que les autres types de fromage.

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Certains fromages sont fabriqués avec des herbes ou avec des truffes.

C’est l’usine de fromage la plus moderne de Croatie.

La production annuelle est de 300 tonnes! Cette production est limitée, en raison du nombre d’animaux présents à Pag. Le tout est vendu à divers magasins croates et aussi exporté ailleurs dans le monde.

La demande pour le fromage de Pag est tel que les propriétaires de la fromagerie pourraient tout vendre leur inventaire actuel, et il est vraiment important, en 10 minutes!

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Les meules de fromage emballées et prêtes à la vente.

Notre hôte nous invite à monter au deuxième étage pour une dégustation. La salle affiche de belles grandes baies vitrées nous offrant une magnifique vue sur l’île.

Chacun de nous a une assiette de quatre fromages différents avec du prosciutto. Sur la grande table, les litres de vin blanc alternent avec ceux de rouge… du vin de l’île de Pag, évidemment. Le vin blanc est un Šutica, un vin réputé.

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Une grande table pour nous accueillir.

Fromagerie Gligora, Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : J’en ai encore l’eau à la bouche.

C’est excellent. C’est une très belle escapade… qui n’était pas inscrite au programme de notre voyage. Félicitations pour la surprise.

Pendant que les membres du groupe se préparent à remonter dans le car, nous nous éloignons un peu pour prendre quelques photos de l’environnement.

Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : On se prépare pour une livraison de fromage.

Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Près des maisons, la végétation est omniprésente, alors que sur le reste de l'île, il n'y en a que très peu!

Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Et elle est luxuriante.

Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Et il y a de très beaux bougainvilliers.

Nous remontons dans le car à 13 heures, en route pour la ville de Pag.

Pag, Dalmatie du Nord, Croatie.

Photo ci-dessus : Notre superbe autocar en Croatie.

Méli-mélo
La Croatie sise dans la péninsule des Balkans est bordée au nord-ouest par la Slovénie, au nord-est par la Hongrie, à l’est par la Serbie et la Bosnie-Herzégovine et au sud par le Monténégro. La Croatie a également une frontière maritime avec l’Italie.

Comme déjà mentionnés dans nos précédents textes, plusieurs pays ont dominé la Croatie. Ils ont pour la plupart laissé leurs influences, entre autres architecturale ou encore culinaire.

La Dalmatie s’étend de l’île de Pag jusqu’à l’entrée de la baie de Kotor au Monténégro en passant par Dubrovnik! Elle s’allonge sur 400 kilomètres.

Son climat est méditerranéen, dont les températures moyennes sont de 12 degrés Celsius en hiver et de 25 en été.

Il y a 900 000 habitants en Dalmatie, en grande partie concentrée dans les villes de Zadar, Split, Šibenik et Dubrovnik.

La fabrication du ciment, la construction navale, la métallurgie, l’agriculture, notamment la vigne et l’olivier, sont avec le tourisme les principales activités économiques de la Dalmatie.

Quelques mots de croate
Voici cinq autres mots pouvant être fort utiles pour des touristes :

Appareil photo: Photo aparat

Carte mémoire: Memorijska kartica

Pile: Baterija

Carte routière: Auto karta

Plan de la ville: Plan grada

À suivre
La ville de Pag, ses dentellières, Nin et ses églises fortifiées et finalement la route pour Zadar!

Dentellière de Pag au travail, Pag, Dalmatie, Croatie.

Photo ci-dessus : La ville de Pag étant déserte lors de notre visite, voici la seule dentellière que nous avons réussi à dénicher.

Bibliographie
Encyclopédie libre Wikipédia, Croatie, Istrie, Opatija, Poreč, Rovinj, Dalmatie, Pag et une foule d’autres pages;

Atlas en fiches (La Croatie, l’Istrie, l’économie de la Croatie) , Éditions Atlas, 2008;

Croatie, merveille de l’Adriatique, Éditions Minerva, 2004, 128 pages;

Dalmatie, Histoire, culture, patrimoine artistique, Forum, Zadar, 2008, 156 pages;

Guide Voir, Croatie, Éditions Libre Expression, 2008, 296 pages;

Lonely planet, Croatie, Lonely Planet Publication, 2011, 352 pages;

Le croate pour les touristes, Extrade, 2007, 159 pages;

L’agonie yougoslave (1986-2003), Renéo Lukic, Les presses de l’Université Laval, 2003, 613 pages;

L’Istrie, Turistička Naklada D.O.O., 2007, 128 pages.

Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Toujours très intéressant de vous suivre tout en revivant de bons souvenirs…
    Merci à toi et Céline

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant