18
Nov/11
1

Un grand bonheur… un grand malheur!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 6e d'une série de reportages relatifs à une longue balade en Croatie, à laquelle se sont greffées de trop courtes incursions en Bosnie-Herzégovine et au Monténégro, le tout réalisé à l’automne 2011.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Plitvice, Croatie, mercredi 5 octobre 2011 – Le parc national des lacs de Plitvice. Hourra! De toutes les randonnées du voyage en Adriatique proposées par Patrick Charrière lors de sa présentation, Plitvice a certes été celle qui a le plus marqué notre imaginaire. Ce périple en pleine nature était celui dont la réalisation nous tenait le plus à coeur. Lors de sa présentation, Patrick avait mentionné : « Si le soleil est de la partie, le parc des lacs de Plitvice vous émerveillera plus qu’aucun autre endroit… »

Aujourd’hui, le soleil est omniprésent…, et c’est maintenant une évidence : Patrick avait incroyablement raison! Notre communion avec une si belle nature nous a comblés de bonheur!

C’est au retour de cette féerique balade que nous avons appris le décès de Patrick Charrière! Un choc et une tristesse inimaginable!

Photo ci-dessus : La couleur de l’eau des lacs de Plitvice est unique… et différente de jour en jour!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

À notre sortie du restaurant, à 13 heures, sur l’aire de départ des randonnées dans le parc des lacs de Plitvice, notre guide locale en Istrie, Ljerka, nous fournit quelques données sur le parc :

Plitvice a été le premier parc de la Croatie à devenir un parc national. C’était en 1949! Le but initial, qui est toujours le même aujourd’hui, était de protéger ce fantastique écosystème.

En 1979, l’UNESCO a inscrit le parc national des lacs de Plitvice à sa liste du patrimoine mondial de l’humanité.

Plaque de l’UNESCO, Plitvice, Croatie.

Photo ci-dessus : La plaque qui désigne le site du parc national des lacs de Plitvice comme étant inscrit à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO est bien en vue à l’entrée du parc.

Le parc s’étend sur 300 km carrés! Il s’y trouve 16 lacs d’une grande pureté qui s’échangent l’eau au moyen de quelque 500 chutes et cascades, le tout au centre d’une forêt multicolore! Des sentiers s’étendant sur 18 km permettent aux touristes de déambuler à leur propre rythme!

Les cascades naissent et disparaissent au fil du temps. « Il y a beaucoup de mousse qui retient le calcaire de l’eau. À la longue, la mousse enrichie de ce calcaire forme des barrières obligeant l’eau à choisir un autre chemin. Ces changements de direction créent ainsi de nouvelles cascades où le processus recommencera ainsi à l’infini », nous explique Ljerka!

La forêt touffue du parc abrite également de nombreux animaux, tout comme les lacs fourmillent d’une faune marine diversifiée, dont des écrevisses grises, des petits serpents, évidemment des poissons, etc.

Les noms des lacs sont identifiés sur des panneaux qui affichent trois chiffres : l’altitude du lac, sa superficie et finalement sa profondeur.

Nous allons nous promener sur des passerelles de bois et sur des escaliers. Lorsqu’il pleut ou lorsque la température est humide et froide, la promenade est beaucoup plus risquée.

Notre guide nous mentionne également que c’est ici que la guerre a commencé le 31 mars 1991, quand les rebelles serbes ont pris le contrôle du parc! Il faut savoir que nous sommes à seulement 10 kilomètres de la Bosnie-Herzégovine.

On nous distribue un plan du site, ainsi que nos billets pour la promenade en bateau, dont le départ est fixé pour 14 h 30 et nous amorçons notre randonnée dans le parc. Il y a d'autres groupes de touristes, mais après quelques minutes, la foule a pris des directions et des vitesses de croisière différentes, faisant en sorte que notre promenade peut réellement s’accomplir à notre rythme.

Tout est féerique!

Le sentier est étroit et il n’y a pas de parapet. Tout est calme. La température est idéale.

Quant à nous, mentionnons que Céline a rangé son carnet de notes pour profiter de la beauté des lieux et que personnellement je m’en donne à cœur joie ayant continuellement le doigt sur le déclencheur, y allant parfois même d’acrobaties dangereuses où les risques de me retrouver à l’eau d’un vert turquoise sont omniprésents!

Tout au long de la visite, j’ai réalisé quelque 250 clichés! Après les avoir épurés et épurés, j’en ai conservé 75! Je suis incapable d’en éliminer d’autres. Je vous les présente donc sur trois pages distinctes en augmentant sensiblement la résolution pour vous permettre de mieux apprécier.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Parc national des lacs de Plitvice, Croatie.

Pour poursuivre le périple, cliquer sur la page 2

Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Sommes allés aux lacs de Plitvice. Mais je viens vous « voler » quelques photos parce qu’elles sont vraiment très belles et nettes : bravo au photographe !

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant