2
Nov/11
0

Des précisions sur Russell Martin

Revue de presse

Patrick Roy, RDS.CA, le 1er novembre 2011

Russell MartinDès jeudi à 00h01, les joueurs autonomes du baseball majeur pourront s’entendre avec l’équipe de leur choix. Le nom qui sera sur toutes les lèvres est sans contredit celui d’Albert Pujols. Restera-t-il à St. Louis?

Avant d’aller plus loin, j’aimerais toutefois apporter une certaine précision au sujet de Russell Martin. Dans une chronique publiée au terme de l’élimination des Yankees, j’indiquais que Martin deviendrait joueur autonome à la fin du mois d’octobre. Finalement, il n’en est rien.

En fait, puisque le receveur ne possède pas encore six années complètes de service dans les majeures, il est toujours admissible à l’arbitrage. C’est donc dire que les Yankees ont jusqu’au 23 novembre pour lui offrir cette option. S’ils refusent, alors là Martin deviendra joueur autonome.

Celui qui a frappé 18 circuits et produit 65 points cette saison se retrouve exactement dans la même situation que l’an dernier avec les Dodgers de Los Angeles. Ces derniers avaient finalement décidé de laisser aller leur numéro 55.

Puisque la formation new-yorkaise possède de jeunes receveurs dans son organisation, dont Jesus Montero, elle devrait s'entendre sur les termes d'un contrat à court terme avec Martin, ou du moins lui offrir l'arbitrage salarial. Martin pourra alors jouer le rôle de grand frère pendant une autre saison, lui qui a été excellent défensivement et qui s'est très bien débrouillé au bâton au cours de la dernière campagne. De plus, il souhaite ardemment demeurer avec les Yankees.

Si Martin passe devant un arbitre, il devrait empocher un salaire d’environ sept millions de dollars par année, lui qui a empoché un salaire de base de quatre millions de dollars la saison dernière.

Si Martin ne s’entend que pour une saison avec les Yankees, il sera alors admissible à l’autonomie complète au terme de la prochaine campagne.

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant