9
Nov/10
3

Une résidence impériale de campagne : Peterof, la magnifique!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 27e d'une série de reportages sur une féerique odyssée en Russie au tout début de l’été 2010.

Grand palais de Peterhof, Peterhof, Russie.

Saint-Pétersbourg, Russie, jeudi 1er juillet 2010 – Wow! Pour nous qui n’avons vu les jardins du Château de Versailles que tard en automne, alors que les statues étaient recouvertes de toiles protectrices et que les fontaines étaient inopérantes, Peterhof s’est avéré un endroit sublime! Un site incroyable, des fontaines phénoménales, des statues dorées illuminées par les rayons du soleil, un palais étincelant de blancheur, de superbes églises, un aménagement paysager somptueux! Une matinée de rêve.

Notre photo : Vue du Grand palais de Peterhof et de la Grande cascade, résidence de campagne préférée de Pierre 1er, dit Pierre le Grand!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Pour regarder le diaporama des photos présentées sur cette page, cliquez sur n'importe laquelle des photos.

Grasse matinée ce matin! En effet, nous avions réglé le réveil pour 7 h 30, une première depuis notre arrivée en terre russe. Lorsque nous quittons notre lit douillet, nous constatons qu’il fait encore beau, c’est fantastique!

Nous grimpons dans le car quelques minutes après 9 h 30. Macha, notre guide locale, est toujours fidèle au poste, mais nous comptons sur un nouveau chauffeur ce matin, Dmitri, lui qui a pour mission de nous conduire tout d’abord à la place des Arts, pas très loin de l’Ermitage, puis de revenir nous chercher à Peterhof en fin d’après-midi, et ce, car nous nous rendons à la résidence d’apparat des tzars par voie de mer. Enfin, nous voguerons en aéroglisseur sur le golfe de Finlande jusqu’à Peterhof.

Chemin faisant sur l’avenue Perspective Nevski, nous croisons entre autres l’église orthodoxe Notre-Dame de Kazan, l’abbatiale Alexandre Nevski et l’ancienne tour du télégraphe électrique.

La place des Arts
Nous descendons du car devant un grand parc à un jet de pierre d’une magnifique statue d’Alexandre Pouchkine. Derrière le monument, on peut apercevoir l’édifice du musée russe que nous visiterons demain.

Statue d’Alexandre Pouchkine, place des Arts, Saint-Pétersbourg, Russie.

Photo ci-dessus : En 1957, au centre de la place des Arts, une statue a été élevée en hommage au grand poète russe, Alexandre Pouchkine. Celle-ci a été réalisée par le sculpteur Saint-Péterbourgeois Mikhail Anikouchine.

Nous avons une quarantaine de minutes de libre pour nous balader autour de la place des Arts, elle qui a été conçue par l’architecte italien Carlo Rossi, qui rappelons-le a conçu le bâtiment de l'état-major de la Garde impériale sur la place du Palais, face au musée de l’Ermitage.

Tout autour de la place des Arts, on retrouve plusieurs des institutions culturelles de la ville de Saint-Pétersbourg, dont le palais Mihaïlovski qui abrite le Musée russe. Il y a également tout près, l’église Sainte-Catherine, un superbe lieu de prière pour les Arméniens.

Nous profitons également de notre courte période de liberté pour entrer dans la boutique d’artisanat « Béluga ». C’est vraiment superbe. Nous y reviendrons demain pour compléter nos achats.

Nous reprenons le car à 10 h 40 pour un très court trajet qui nous mène devant l’entrée principale du musée de l’Ermitage, tout en face de la Neva. Il est 11 heures et il y a foule aux guichets du musée.

Entrée principale du musée de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie.

Photo ci-dessus : Comme tous les jours, la foule qui attend pour visiter le musée de l’Ermitage est dense.

Escapade sur le golfe de Finlande
Nous traversons la rue et descendons sur l’embarcadère à 10 h 50. Nous nous installons confortablement dans la cabine de l’aéroglisseur. Il fait très chaud.

L’aéroglisseur qui nous mènera à Peterhof, Saint-Pétersbourg, Russie.

Photo ci-dessus : Voilà, nous embarquons à bord de l’aéroglisseur (Selon un commentaire reçu d’un internaute - voir en fin de texte -, ce ne serait pas un aéroglisseur, mais bien un hydroptère, soit un hydrofoil boat)qui nous mènera à Peterhof.

Notre accompagnatrice, Roxanne, nous informe que le trajet sera court, une trentaine de minutes. Notre embarcation filera à 80 km/heure. Après avoir franchi quelques encablures sur la Neva, nous prendrons notre vitesse de croisière dans les eaux du golfe de Finlande et accosterons à Peterhof à 11 h 30.

L’aéroglisseur quitte le quai à 11 heures précises. De la Neva, nous voyons un beau stade tout rond sur la rive, c’est le stade Petrovsky, le complexe sportif où évoluent les Zénith de Saint-Pétersbourg, l’équipe de football professionnel de la ville. Nous longeons le grand port de Saint-Pétersbourg, voie d’accès jusqu’au golfe de Finlande qui lui s’ouvre par la suite sur la mer Baltique.

Les eaux du golfe de Finlande, Saint-Pétersbourg, Russie.

Photo ci-dessus : L’immensité des eaux du golfe de Finlande.

Puis, nous voyons de nombreux édifices à appartements tout en hauteur. Nous quittons la Neva pour entrer dans le golfe de Finlande. Nous croisons un énorme paquebot. Au loin, il nous semble apercevoir une centrale nucléaire. Comme prévu, nous accostons à Peterhof à 11 h 30.

Du débarcadère, nous apercevons Saint-Pétersbourg de l’autre côté de l’immense étendue d’eau, et ce, en raison du temps clair qui prévaut aujourd’hui.

L’aéroglisseur qui nous a menés à Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Une belle embarcation que cet aéroglisseur qui nous a menés à Peterhof.

Notre groupe en attente d’accéder au parc de Peterhof, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Quelques membres de notre groupe patientent à notre lieu de rassemblement avant d’entrer dans le parc de Peterhof.

Céline au bord du golfe de Finlande, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Évidemment, au bord de l’eau le vent souffle!

Wow! Peterhof
Il est 11 h 45 lorsque nous entrons dans le parc qui s’étend sur les berges du golfe sur pas moins de 115 hectares. Devant nous, au loin, se dresse le Grand palais de Peterhof. Il y a quelque 150 jeux de fontaines. Le vent est très fort et cela rafraîchit un peu l’atmosphère… pour le mieux d’ailleurs.

Allée centrale et tout au loin le grand palais, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Nous remontons l’allée centrale et tout au loin nous apercevons le grand palais.

Macha notre guide nous dresse un bref historique des lieux. « Le premier architecte de Peterhof fut Pierre le Grand lui-même », nous dit-elle. « En effet, c’est lui qui dessina les premiers plans et croquis du palais et c’est sous son règne que furent édifiées les principales composantes de l’ensemble de Peterhof. À son décès, sa veuve, Élisabeth 1ière et par la suite sa nièce, l’impératrice Anne Ivanovna, menèrent à terme le projet de Pierre le Grand.

« Puis, lorsque l’impératrice Élisabeth Petrovna fut bien installée sur le trône, Peterhof connut un nouvel essor…, et ce, grâce aux bons offices de l’architecte Bartolomeo Francesco Rastrelli, qui en fit un solennel ensemble de style baroque.

« Malheureusement, au début de l’ère des bolcheviks, même si le gouvernement nationalisa les installations de Peterhof, l’ensemble se dégrada par manque d’entretien, surtout suite à une terrible inondation survenue en 1924. Après une dizaine d’années, toutefois, le nouveau gouvernement russe décida de redonner au site son aspect d’antan, ce qui fut réalisé au début des années 1930.

« Mais, autre coup du sort, en 1941, l’armée soviétique doit abandonner Peterhof aux Allemands… qui détruisent pratiquement tout. Après la libération de Peterhof en 1944, on amorça de longs travaux de restauration qui se terminèrent en 1973 ! »

Kiosque souvenir sur l’allée centrale menant au grand palais, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Au cours de notre promenade nous menant au Grand palais, nous avons croisé une petite boutique de souvenirs où une charmante vendeuse a accepté de se faire photographier.

La Grande cascade et le grand palais, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : La Grande cascade se compose d’une soixantaine de fontaines et de 250 statues qui brillent sous les rayons du soleil.

Nous apercevons la terrasse centrale du palais en haut de l’escalier, un palais qui fait 360 mètres de façade ! Il y a des statues en bronze doré sur chacune des marches de l’escalier de la Grande cascade. Ce ne sont pas les statues d’origine, car elles ont été volées par les Allemands, mais de nouvelles statues, copies conformes des originales.

La Grande cascade et le grand palais, Peterhof, Russie.

La fontaine de Samson, Peterhof, Russie.

La fontaine de Samson, Peterhof, Russie.

Photos ci-dessus : Dans la vasque de la Grande cascade, on retrouve une statue de Samson victorieux du lion. Le jet de cette fontaine est le plus haut de Peterhof, il atteint 21 mètres.

Sirènes bordant la grande vasque, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Sirènes bordant la grande vasque.

Sirènes bordant la grande vasque, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Et d’autres, vue de face cette fois-ci.

Notre guide nous précise qu’il n’y a aucune pompe ici, l’eau arrive des écluses via des vases communicants. Ouf !

Sculptures de l’escalier oriental de la Grande cascade, Peterhof, Russie.

Une des sculptures de l’escalier oriental de la Grande cascade, Peterhof, Russie.

Photos ci-dessus : Sculptures de l’escalier oriental de la Grande cascade.

Nous nous dirigeons vers l’arcade principale. Sur notre droite, il y a pavillon avec un bulbe doré surmonté de l’aigle bicéphale, c’est l’édifice du corps des Armoiries.

Édifice du corps des Armoiries, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Édifice du corps des Armoiries surmonté de l’aigle bicéphale, dont l’aigle peut être vu de n’importe quel angle du parc.

À gauche, il y a un pavillon avec cinq bulbes dorés. C’est l’église palatine des Saints-Apôtres-Pierre-et-Paul. Une autre œuvre de Rastrelli.

Église palatine des Saints-Apôtres-Pierre-et-Paul, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Église palatine des Saints-Apôtres-Pierre-et-Paul dans laquelle furent baptisés les enfants du tzar Nicolas II.

Nous poursuivons notre promenade dans les jardins. Les premiers que nous traversons se nomment « les Grands parterres ». Nous y retrouvons deux fontaines, une nommée Italienne et l’autre nommé Française.

Fontaine française des Grands parterres, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Fontaine française des Grands parterres.

Puis, nous pénétrons dans le jardin de l’Orangerie, dont les arbres fruitiers ont été plantés en 1714. Il y a de belles fleurs et de superbes jeux de fontaine.

Jardin l’Orangerie, Peterhof, Russie.

Jardin l’Orangerie, Peterhof, Russie.

Jardin l’Orangerie, Peterhof, Russie.

Jardin l’Orangerie, Peterhof, Russie.

Jardin l’Orangerie, Peterhof, Russie.

Photos ci-dessus : Les jardins sont très bien entretenus.

Fontaine du Triton du jardin l’Orangerie, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Et tout au centre d’un bassin, il y a la fontaine du Triton, une réalisation de Barlolomeo Carlo Rastrelli.

Sur la plupart des aménagements paysagers, nous retrouvons des cascades ou des fontaines.

Parterre devant la cascade de la montagne d’Or, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Parterre devant la cascade de la montagne d’Or.

Nous passons devant une autre cascade, la cascade des dragons. Celle-ci est sise sur la montagne de l’Échiquier. Elle est décorée de statues italiennes en marbre. La cascade coule sur trois longs échiquiers. Tout à son sommet, trois dragons font le guet !

La cascade des dragons sur la montagne de l’Échiquier, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Une autre superbe cascade, celle des dragons qui prend place sur la montagne de l’Échiquier.

Les dragons de la cascade des dragons sur la montagne de l’Échiquier, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Et voici les trois dragons.

Nous prenons une large allée qui s’étend sur plus de deux kilomètres, c’est l’allée de Marly. Nous y allons de quelques pas et soudain se dresse devant nous la fontaine Pyramide, nommée ainsi, car l’eau monte et retombe en formant une pyramide. C’est une des fontaines les plus pittoresques de Peterhof.

Fontaine Pyramide, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Fontaine Pyramide.

L’allée de Marly borde l’ancienne ménagerie. On y retrouve entre autres un bassin d’eau pour les volatiles, des jardins pour les oiseaux exotiques, la fontaine du soleil, qui évidemment est surmontée d’un soleil, une deuxième voilière pour oiseaux exotiques, la statue de Pierre le Grand et la fontaine surprise, une fontaine où les jets fonctionnent par intermittence.

La voilière, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Une des deux voilières.

La fontaine du Soleil, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : La fontaine du Soleil.

La statue de Pierre le Grand, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : La statue de Pierre le Grand.

Nous arrivons dans le jardin de Montplaisir, un des plus élégants de Peterhof. Le palais superbe tout en blanc et rouge abrite une belle collection de toile d’artistes hollandais. Dans les jardins, on retrouve de superbes aménagements paysagers, des statues et des fontaines, dont celle nommée « La gerbe ».

Le palais Montplaisir, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Le palais Montplaisir qui est composé d’un seul étage et tout en longueur. Ici, il n’y a ni chauffage ni électricité.

Une des statues du jardin Montplaisir, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Et une des statues que l’on retrouve dans le jardin Montplaisir.

La fontaine La Gerbe du jardin Montplaisir, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : La fontaine nommée « La Gerbe ».

Une des statues du jardin Montplaisir, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Et une autre statue.

Terrasse du pavillon hollandais, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : La terrasse du pavillon hollandais, en brique rouge, est aménagée devant un bras de mer. Céline y pose!

Vue de la terrasse du pavillon hollandais, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Et voici la vue que nous avons de la terrasse!

Sur le chemin du retour vers le Grand palais, nous voyons une statue de Neptune en bronze particulièrement mal proportionnée

Statue du dieu Neptune, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Statue du dieu Neptune … et notre guide Macha qui nous attend!

Fontaine, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Et une autre magnifique fontaine…

Fontaine, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Où une charmante jeune fille cherchait la fraîcheur… ou, peut-être, un photographe prêt à l’immortaliser.

Nous revenons à notre point de départ, c’est-à-dire la façade du grand palais avec ses magnifiques jeux de fontaines. Il y a des grottes sous la grande cascade.

Escalier de la Grande Cascade, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Escalier occidental de la Grande Cascade.

Nous montons les marches jusqu’à la terrasse supérieure, nous avons une superbe vue sur le canal maritime !

Vue sur le canal maritime de la terrasse supérieure du Grand palais, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Vue sur le canal maritime de la terrasse supérieure du Grand palais.

Fenêtre du Grand palais, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Les fenêtres du grand palais sont magnifiquement décorées.

Nous nous dirigeons vers le restaurant où nous sommes attendus. Nous croisons de nouveau l’église palatine des Saints-Apôtres-Pierre-et-Paul. Je ne peux résister à la photographier une autre fois.

Église palatine des Saints-Apôtres-Pierre-et-Paul, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Église palatine des Saints-Apôtres-Pierre-et-Paul.

Église palatine des Saints-Apôtres-Pierre-et-Paul, Peterhof, Russie.

Photo ci-dessus : Tout comme la plupart des membres du groupe, Lise est en admiration devant ce site merveilleux.

Nous dînons dans un restaurant du Grand palais. Un restaurant qui est devenu un endroit des plus confortable pour nous, car à peine avions nous pris place qu’un violent orage se déchaînait!

Le dîner composé d’une entrée de salade de choux, d’une crème de poulet, d’une assiette de poisson (de porc pour Céline) et d’une crème glacée ne peut être considéré comme un grand repas, mais il était tout de même fort agréable.

Nous sortons à 14 h 25 pour la visite de l’intérieur du palais. Dehors, le soleil est de retour, nous sommes vraiment bénis des dieux !

Méli-mélo
L’immense lac Ladoga alimente la Neva qui elle, se jette dans le golfe de Finlande. Ce golfe débouche sur la mer Baltique, qui mène via la mer du Nord à l’Atlantique.

Le golfe de Finlande a une profondeur de huit mètres.

Au fil des ans, Peterhof a été victime de pas moins de 300 inondations.

À suivre
La visite du Grand palais de Peterhof, une dégustation mémorable de vodka, le retour à l’hôtel dans une circulation digne de Los Angeles et le souper à l’hôtel!

Dégustation de vodkas au village d’antan Souvarov, Saint-Pétersbourg, Russie.

Photo ci-dessus : Une mémorable dégustation de vodkas dans le village d’antan Souvarov!

Bibliographie
Atlas en fiches (Russie, Nijni Novgorod, Saint-Pétersbourg, la Volga et les grandes villes russes), Éditions Atlas, 2008;

Cap sur la Russie : Moscou – l’Anneau d’Or – Saint-Pétersbourg, Martin Gostelow, JPM Publications, 2000, 79 pages;

Contes populaires russes, Éditions P2, Saint-Pétersbourg, 2000, 97 pages;

Encyclopédie libre Wikipédia, Moscou et une foule d’autres pages;

Guide Voir, Moscou, Éditions Libre Expression, 2007, 264 pages;

Guide Voir, Saint-Pétersbourg, Éditions Libre Expression, 2008, 264 pages;

Le russe avant de partir, Éditions Harrap’s, 2008, 112 pages et trois cédéroms;

Luxe et lumières de Catherine de Russie, La revue du Musée des beaux-arts de Montréal, 9 pages;

Les Romanov Tsars et Empereurs, Édition Abris, Saint-Pétersbourg, 2007, 18 pages;

Moscou, Édition d’art Amarante, Moscou, 2009, 136 pages;

Peterhof, Saint-Pétersbourg, 2007, 128 pages;

Pouchkine, Henri Troyat, Librairie Plon, 1953, 815 pages;

Russie, Catherine Zerdoun, Éditions du Chêne, 2008, 272 pages;

Russie, Belarus-Ukraine, Bibliothèque du voyageur Gallimard, 2007, 390 pages;

Saint-Pétersbourg et ses environs, Édition d’art P-2, Saint-Pétersbourg, 2007, 355 pages;

Saint-Pétersbourg, Édition de LODI, Paris, 2005, 177 pages;

Souzdal – Vladimir - Boglioubovo, Éditions d’Art « Ivan Feodorov », Saint-Pétersbourg, 2004, 33 pages.

Commentaires (3) Trackbacks (0)
  1. bonsoir,
    l’alerte google me fait découvrir votre carnet de voyage.
    juste une petite précision technique :
    c’est une bateau hydrofoil et non un véhicule sur coussin d’air (aéroglisseur) dans lequel vous avez embarqué.

    au plaisir de lire la suite de vos aventures.

  2. Nice site, nice and easy on the eyes and great content too.

  3. bonsoir,
    merci pour ce beau recit qui me motive davantage dans mon futur job de guide… en effet c’est un beau metier de laisser decouvrir les gens la beaute qui, a croire Dostoievski, sauvera le monde!

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant