3
Oct/10
2

Jonathan Malo époustouflant dans un gain du Canada 7-6 sur le Nicaragua

Tournoi de qualification pour les Jeux panaméricains et la Coupe du monde de baseball de 2011

Texte de Adam Morissette de Baseball Canada et de Jacques Lanciault

Jonathan MaloMayaguez, Porto Rico, le 3 octobre 2010 – Pete Orr (Richmond Hill, Ontario) a frappé la balle dans un tout petit espace libre à l’avant-champ, la poussant tel un véritable champion de billard, la balle s’est finalement rendue au voltigeur de gauche, mais pendant ce temps, Jonathan Malo (Joliette, Québec) s’amenait au marbre avec le septième point des siens, le point de la victoire pour l’équipe nationale du Canada qui à son premier match du tournoi de qualification pour les Jeux panaméricains et pour la Coupe du monde de baseball 2011 a défait la formation du Nicaragua au compte de 7-6. Jonathan Malo a connu un match phénoménal obtenant quatre coups sûrs en cinq visites à la frappe tout en produisant deux points. Steve Green a également lancé pour l'équipe canadienne

La rencontre a pris son envol avec une heure de retard sur l’horaire prévu en raison de la pluie. Puis, le match a nécessité six heures avant que le dernier retrait ne soit inscrit, et ce, en raison d’un délai de pluie de deux heures survenu après la troisième manche.

« Ce fut une journée difficile pour les deux équipes, surtout que le terrain était dans un état affreux durant tout le match », a expliqué le gérant de l’équipe canadienne, Ernie Whitt. « Nous avons livré une belle bataille qui s’est soldée par une belle victoire pour nous. »

Scott Diamond (Guelph, ON) a lancé les trois premières manches pour le Canada sans céder de point. Il a inscrit trois de ses retraits sur des prises.

Le Canada a profité de la bonne prestation de son lanceur pour prendre les devants rapidement au compte de 3-0… avant la pluie.

C’est une quantité phénoménale d’eau qui s’est accumulée sur le terrain du stade Isidoro Garcia. Peu de joueurs croyaient qu’il serait possible de poursuivre la rencontre dans la même journée, mais les personnes responsables de l’entretien du terrain ont travaillé très fort pour le remettre en état.

La troupe du Nicaragua a compté son premier point dès la reprise du match en quatrième manche, lorsque le releveur Steve Green (Greenfield Park, Québec) a cédé un double. Mais, le Canada a répliqué dès le début de la cinquième manche quand Jamie Romak (London, Ontario) a claqué un circuit en solo par-dessus la clôture du champ gauche, redonnant ainsi une avance de trois points aux siens. Pour Romak, il s’agissait de ses deuxième coup sûr et deuxième point produit du match.

« J’ai entendu le receveur qui se plaçait tout près de moi, me laissant entrevoir un tir à l’intérieur », d’expliquer Romak après le match. « J’avais bien anticipé et lorsque j’ai vu le tir arriver, à l’intérieur comme prévu, j’ai réussi à prendre un très bon élan. »

Mais, l’équipe nicaraguayenne a grugé l’avance des nôtres, comptant un point dans chacune des cinquième et sixième manches. Chris Kissock (Trail, Colombie-Britannique) s’est amené en relève en sixième et a été accueilli par un circuit en solo dès sa deuxième offrande. Mais, Kissock s’est vite retrouvé et il a passé les deux frappeurs suivants dans la mitaine pour mettre fin à la manche.

En septième, le Canada a compté un point d’assurance quand Chris Robinson (Dorchester, Ontario) a frappé un coup de deux buts, suivi d’un triple de Jonathan Malo qui le poussait à la plaque. Pour Malo, il s’agissait d’un quatrième coup sûr dans le match, en cinq visites officielles au bâton, lui qui a également produit deux points. Par la suite, le Québécois est venu croiser le marbre sur une frappe de Peter Orr.

Mais la troupe du Nicaragua a refusé d’abandonner et a réalisé une spectaculaire remontée de trois points en fin de huitième manche, nivelant ainsi la marque à 6-6. Henry Mabee (Victoria, Colombie Britannique) a été remplacé au monticule alors qu’il y avait trois coureurs sur les sentiers et deux retraits au tableau. Ryan Braun (Kitchener, Ontario) s’est alors amené sur la butte pour tenter de stopper la poussée du Nicaragua. Mais, le premier frappeur qu’il a affronté a claqué un double au champ centre, vidant du coup les buts et semant la frénésie dans l’abri des Nicaraguayens.

Braun a finalement mis fin à la manche en retirant l’autre frappeur, mais le mal était fait, le Nicaragua étant définitivement de retour dans le match.

« Ils nous ont égratignés, mais nous n’avons pas abandonné pour autant », a précisé Whitt. « Ils pourraient surprendre plusieurs équipes durant le tournoi. »

Les Canadiens sont revenus déterminés à reprendre les devants. Jonathan Malo, qui disputait déjà un match exceptionnel, a encore fait des siennes se rendant au premier but suite à un amorti avec un retrait.

Après qu’Adam Stern (London, Ontario) eut réussi un simple au champ intérieur, Orr s’est amené à la plaque et a réussi son superbe coup de billard poussant Malo au marbre avec le point gagnant.

Avec les siens de retour en avance dans le match, Braun est revenu au monticule et a lancé la neuvième manche des siens sans céder de point. Ses coéquipiers lui ont procuré la victoire en mettant fin à la rencontre y allant d’un double jeu.

« Ce fut une très longue journée, qui se termine de belle façon pour nous avec la victoire », a admis Whitt.

Méli-mélo
Le Canada devra disputer un autre fort match dimanche alors qu’à compter de 13 heures, les nôtres se mesureront à l’équipe du Venezuela au stade Paquito Montaner à Ponce.

Nick Bucci (Sarnia, ON) devrait prendre place au monticule pour le Canada.

Les partisans de l’équipe canadienne peuvent recevoir des nouvelles des matchs de leur équipe en suivant Baseball Canada sur Twitter.

Commentaires (2) Trackbacks (0)
  1. Bravo Jonathan , toujours un plaisir de te voir . Bravo à toi et ton équipe et bonne chance pour le reste

  2. Quoi dire de Plus Jonathan, autre que tu mérites amplement ta place au sein des grosses ligues avec une équipe qui te fais entièrement confiance…Bravo et Bonne Chance

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant