10
Sep/10
1

Le monastère de Bogolioubovo et la superbe petite église de l’Intercession-de-la-Vierge

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 14e d'une série de reportages sur une féerique odyssée en Russie au tout début de l’été 2010.

Église de l’Intercession-de-la-Vierge sur la Nerl, Bogolioubovo, Russie.

Souzdal, Bogolioubovo, Russie, jeudi 24 juin 2010 — Après avoir croqué quelques cornichons et trinqué une petite vodka à notre fête nationale, nous poursuivons nos visites de l’Anneau d’or en après-midi. Direction Bogolioubovo pour y admirer un monastère et sa petite cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge.

Sur le point de voir l’endroit où le prince Andrei Bogolioubski, celui qui a donné son nom au village, a été assassiné en 1174, une religieuse pointilleuse sur la tenue vestimentaire des hommes du groupe sur le site du monastère, nous demande, plutôt cavalièrement, de quitter les lieux. Mais, notre journée de découvertes n’est pas terminée pour autant, car nous entreprendrons une randonnée pédestre d’un bon kilomètre et demi qui nous mènera, à travers champ, à la fort jolie petite église de l’Intercession-de-la-Vierge, érigée en bordure de la rivière Nerl… en 1165! Image sublime.

Notre première journée à Souzdal se terminera par un fort agréable souper spectacle à notre hôtel.

Notre photo : Église de l’Intercession-de-la-Vierge nous est apparue à l’extrémité d’un long sentier d’un kilomètre et demi aménagé pour s’y rendre.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Pour regarder le diaporama des photos présentées sur cette page, cliquez sur n'importe laquelle des photos.

Au terme de notre visite du cœur historique de Souzdal, nous remontons dans le car et retournons à l’hôtel pour le dîner.

Il est midi et demi lorsque tout le groupe se retrouve dans le hall d’entrée de l’hôtel. Une surprise nous y attendait. En effet, pour célébrer notre fête nationale, notre accompagnatrice Roxanne et nos deux guides, Tatiana et Galine, nous offrent un verre de vodka et des cornichons en apéro!

Il faut savoir que Souzdal est la ville du cornichon. Il y a même, à la mi-juillet, la fête du cornichon! D’ailleurs, à l’époque des tzars, c’est Souzdal qui fournissait les cornichons servis à la table des empereurs!

Nos guides arrivent avec les cornichons, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Petite fête imprévue! Tatiana, Galine et un serveur de notre hôtel s’amènent dans le hall d’entrée avec un plateau de cornichons et un plateau de verres de vodka, et ce, afin de souligner la fête nationale des Québécois.

Apéro de cornichons et de vodka, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Ce fut une véritable surprise comme on peut le lire sur la physionomie de quelques membres de notre groupe.

Apéro de cornichons et de vodka, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Tatiana nous présente les deux sortes de cornichons qui nous sont offerts.

Le repas pris à l’hôtel terminé et après une petite pause d’une trentaine de minutes à nos chambres, nous reprenons la route à 14 h 15 en direction de la petite ville de Bogolioubovo, fondée en 1158.

Nous y visiterons le site du monastère et sa cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge et pourrons voir l’endroit où le prince Andrei Bogolioubski, celui qui a donné son nom au village, a été assassiné en 1174.

Durant le trajet, Galine nous raconte un conte populaire russe de Pouchkine, le navet, une histoire dont la morale est : « L’union fait la force ».

Nous arrivons à Bogolioubovo à 15 heures. Il s’agit d’un village de quelque 4 000 habitants.

Nous pénétrons sur le site du monastère où vivent une centaine de religieuses. Plusieurs d’entre elles sont à réaliser diverses tâches d’entretien… lavage de mur, maçonnerie, peinture, etc.

La plupart d’entre elles sont habillées de noir de pied en cap. Celles qui travaillent aux réparations arborent en plus un tablier blanc pour protéger leurs vêtements, celles qui oeuvrent au jardin sont vêtues de gris avec un foulard blanc sur la tête.

Monastère Andrei Bogolioubski, Bogolioubovo, Russie.

Photo ci-dessus : Trois religieuses discutent entre elles alors que des membres de notre groupe admirent les lieux.

Il y a une belle église à cinq coupoles bleues, c’est l‘église Andrei Bogolioubski. À droite de celle-ci, nous voyons le bâtiment abritant les cellules des religieuses. À gauche trône un haut clocher qui date du XIIe siècle.

Église Andrei Bogolioubski, Bogolioubovo, Russie.

Photo ci-dessus : Église Andrei Bogolioubski.

Clocher de l’église Andrei Bogolioubski, Bogolioubovo, Russie.

Photo ci-dessus : Et son clocher.

Il y a un grand potager et de magnifiques serres. Plus loin, il y a l’ancien château du prince Andrei Bogolioubski, un bâtiment où subsiste une tour et tout à côté, reliée par un passage, la cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge.

Cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge, Bogolioubovo, Russie.

Photo ci-dessus : La petite mais fort jolie cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge.

Cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge, Bogolioubovo, Russie.

Photo ci-dessus : Une icône sur la façade principale de la cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge.

Cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge, Bogolioubovo, Russie.

Photo ci-dessus : Petite coupole sise tout juste devant la cathédrale.

Nous entrons dans la cathédrale qui fut reconstruite au XVIIe siècle. Il fait très frais à l’intérieur et nous apprécions, car à l’extérieur c’est très chaud.

Nous pouvons admirer une petite iconostase d’une seule rangée. Il y a plusieurs fresques sur les murs.

Cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge, Bogolioubovo, Russie.

Photo ci-dessus : Fresque que nous avons pu admirer à l’intérieur de la cathédrale-de-la-Nativité-de-la-Vierge.

Cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge, Bogolioubovo, Russie.

Photo ci-dessus : Et une magnifique icône.

Plusieurs artefacts découverts lors des fouilles du château sont exposés, dont un buste du prince Andrei Bogolioubski.

Buste du prince Andrei Bogolioubski, Bogolioubovo, Russie.

Photo ci-dessus : Buste du prince Andrei Bogolioubski.

En sortant de la cathédrale, Galine, notre guide, nous indique une petite place nommée « drama ». C’est à cet endroit que le prince Andrei Bogolioubski a été tué en 1174.

Mais, avant que nous puissions nous y rendre, une none supérieure arrive en trombe en vociférant… en russe évidemment. Nous en déduisons assez rapidement que nos tenues ne sont probablement pas suffisamment décentes pour être dans un monastère.

Notre guide nous explique que la responsable du site nous demande de quitter sur-le-champ puisque plusieurs des hommes de notre groupe portent des pantalons courts… ce qui est évidemment grossièrement indécent comme tenue dans un monastère.

Cathédrale de-la-Nativité-de-la-Vierge, Bogolioubovo, Russie.

Photo ci-dessus : Des fidèles, provenant probablement du village, s’amènent pour un moment de prière. Il faut remarquer qu’elles sont vêtues fort décemment.

Nous obtempérons et remontons dans le car pour redescendre très rapidement quelques minutes plus tard. Nous entreprenons alors une longue promenade qui nous mènera à l’église de l’Intercession de-la-Vierge, ce qui signifie l’intercession de Marie auprès de Dieu pour le bien des hommes. La toute petite église est située en pleine campagne.

Roxanne nous informe que nous aurons à franchir une distance d’un kilomètre et demi pour nous rendre à l’église et étant donné la grande chaleur elle veut s’assurer que tous les membres du groupe sont avisés avant d’entreprendre le périple.

Sentier qui mène à l’église de l’Intercession de-la-Vierge, Bogolioubovo, Russie.

Photo ci-dessus : Sentier qui mène à l’église de l’Intercession de-la-Vierge, que l’on peut d’ailleurs apercevoir tout au fond.

Sentier qui mène à l’église de l’Intercession de-la-Vierge, Bogolioubovo, Russie.

Photo ci-dessus : D’autres touristes ont plutôt profité d’un moyen de transport plus romantique.

Il est 15 h 30 lorsque nous arrivons devant l’église érigée tout au bord d’une rivière, la Nerl. D’ailleurs, dans la rivière il y a de nombreux baigneurs, il fait tellement chaud.

Église de l’Intercession de-la-Vierge, Bogolioubovo, Russie.

Photo ci-dessus : Et voici la fameuse église.

Baigneurs dans la Nerl, Bogolioubovo, Russie.

Photo ci-dessus : Splash… les chanceux!

Au loin, nous apercevons la cathédrale d’où nous nous sommes fait mettre à la porte.

L’église a une coupole au centre et quatre colonnes, deux de chaque côté. Elle date du XIIe siècle. Elle est toute petite et ne fait que 21 mètres de hauteur, mais elle est une figure de prou de l’art médiéval russe.

Elle est bâtie avec de la pierre blanche sur laquelle il y a des reliefs, dont un représentant le roi David, symbole de la sagesse. Il y a aussi deux lions qui eux sont le symbole de la ville de Vladimir.

Église de l’Intercession de-la-Vierge, Bogolioubovo, Russie.

Photo ci-dessus : Un mur extérieur de l’église sobrement décoré.

Un seul office est célébré ici durant l’année, il s’agit d’une messe pour commémorer le jour de l’Intercession de la Vierge Marie, fête célébrée le 14 octobre.

Nous y entrons. Il n’y a pas de peinture murale, mais une belle iconostase en mosaïque.

Après notre petite pause dans l’église, nous reprenons la route et arrivons au car à 16 h 30, nous avons très chaud et nous sommes exténués. Avant de grimper dans le véhicule, nous nous rendons à la gare, la seule bâtisse des environs, dans l’espoir d’acheter une bouteille d’eau. Mais, il n’y aucun commerce dans l’édifice. Nous sommes déshydratés.

Notre autocar reprend la route à 16 h 35. « Nous sommes tous comme des écrevisses cuites », nous lance Tatianna. Et avec raison, le mercure affiche 33 degrés Celsius… sans que nous ne connaissions toutefois le facteur humidex, mais il doit être passablement élevé.

Le car arrête à deux endroits pour trouver de quoi nous désaltérer. Le deuxième stop sera le bon et Roxanne achète des bouteilles d’eau pour tous.

Sur le chemin du retour, notre accompagnatrice Roxanne nous dresse le portrait de notre journée de demain, une journée qu’elle qualifie de légère. Nous visiterons un autre monastère à Souzdal, celui du Sauveur-Euphimievski, Saint-Euthyme. Puis, nous filerons vers Vladimir. Elle nous demande de nous vêtir correctement afin d’éviter une autre « mise à la porte ». Notre accompagnatrice nous informe également que nous prendrons le train en fin de journée à destination de Nijni Novgorod. Il n’y aura pas de porteurs pour les bagages. Nous devrons les monter nous-mêmes dans le train, où, nous avise-t-elle, il y très peu d’espace pour les entreposer. Voilà, un groupe averti en vaut deux!

Nous arrivons à l'hôtel à 17 h 15. Inutile de mentionner que la douche a été fort appréciée.

Nous rejoignons le groupe à 19 h 30 pour le souper. Notre restaurant, « Le Canonnier » est situé dans un autre bâtiment de l'hôtel. Nous avons une salle expressément réservée pour notre groupe.

Quatre jeunes filles et trois jeunes hommes vêtus du costume folklorique russe nous présentent un spectacle de chants et de danses russes durant tout près d'une heure.

Comme apéro, nous y allons d'une dégustation de vodka. Nous avons trois verres de cet alcool russe devant chacun des couverts de nos tables : un de vodka au raifort, un deuxième de vodka aux piments et un troisième de vodka normale. Oublions les deux premières, ce n’était pas vraiment bon.

Notre repas est composé d’une entrée de poisson, suivi d’une coquille St-Jacques. Céline, quant à elle, a droit à une entrée de tomates au fromage et à un mini pot-au-feu. Le plat principal pour tous est une assiette de poulet farci servi avec des légumes. Pour dessert, une salade de fruits nous est servie.

Spectacle folklorique de chants et de danses russe à l’hôtel Pushkarskaya Sloboda, Souzdal, Russie.

Spectacle folklorique de chants et de danses russes à l’hôtel Pushkarskaya Sloboda, Souzdal, Russie.

Spectacle folklorique de chants et de danses russes à l’hôtel Pushkarskaya Sloboda, Souzdal, Russie.

Spectacle folklorique de chants et de danses russes à l’hôtel Pushkarskaya Sloboda, Souzdal, Russie.

Spectacle folklorique de chants et de danses russes à l’hôtel Pushkarskaya Sloboda, Souzdal, Russie.

Spectacle folklorique de chants et de danses russes à l’hôtel Pushkarskaya Sloboda, Souzdal, Russie.

Spectacle folklorique de chants et de danses russes à l’hôtel Pushkarskaya Sloboda, Souzdal, Russie.

Spectacle folklorique de chants et de danses russes à l’hôtel Pushkarskaya Sloboda, Souzdal, Russie.

Spectacle folklorique de chants et de danses russes à l’hôtel Pushkarskaya Sloboda, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Un fort agréable spectacle nous a été offert.

Avec la caméra numérique de Céline, nous avons filmé une partie du spectacle. Évidemment, la qualité est loin d’être parfaite, mais cela donne tout de même une bonne idée de ce à quoi nous avons assisté. Pour voir et entendre, il suffit de cliquer sur la flèche dans l’image suivante :

Méli-mélo
Bogolioubovo est située à 10 kilomètres de la capitale de la région, Vladimir.

Dans l’anneau d’or, le XVIIe siècle fut une période morose en raison de l’invasion polonaise.

Puis, au XIX siècle, Souzdal devient une ville agricole, avant de se transformer en un centre touristique important à la fin du XXe siècle.

Quelques mots de russe
Continuons avec des mots en russe pouvant être fort utiles :

Jour : dién

Semaine : nidlia

Mois: msits

Année : got

Quelle heure est-il ? : katory tchias ?

P.-S. Pour des besoins évidents, la prononciation des mots est écrite dans notre alphabet. Dans la prononciation en russe, lorsqu'une lettre est en caractère gras, c'est sur elle qu'il faut placer l'intonation.

À suivre
Le monastère de Saint-Eutyme, un des cinq derniers monastères de la région, le plus vaste et le plus riche. Puis, visite de la ville de Vladimir et le train pour Nijni Novgorod.

Le monastère Saint-Eutyme, Souzdal, Russie.

Photo ci-dessus : Le magnifique monastère de Saint-Eutyme à Souzdal.

Bibliographie
Encyclopédie en ligne Wikipédia, Moscou et une foule d’autres pages.

Cap sur la Russie : Moscou – l’Anneau d’Or – Saint-Pétersbourg, Martin Gostelow, JPM Publications, 2000, 79 pages;

Contes populaires russes, Éditions P2, Saint-Pétersbourg, 2000, 97 pages;

Guide Voir, Moscou, Éditions Libre Expression, 2007, 264 pages;

Le patrimoine mondial de l’UNESCO, Éditions UNESCO, 2009, 832 pages;

Le russe avant de partir, Éditions Harrap’s, 2008, 112 pages et trois cédéroms;

Moscou, Édition d’art Amarante, Moscou, 2009, 136 pages;

Russie, Catherine Zerdoun, Éditions du Chêne, 2008, 272 pages;

Russie, Belarus-Ukraine, Bibliothèque du voyageur Gallimard, 2007, 390 pages;

Souzdal – Vladimir - Boglioubovo, Éditions d’Art « Ivan Feodorov », Saint-Pétersborug, 2004, 33 pages.

Remplis sous: Russie, Voyages Mots clés: ,
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Salut Jacques,

    J’ai lu à peu près tout sur ton site et j’aimerais te remercier pour les économies que je fais.

    As-tu pensé, je n’ai plus besoin d’allé en Russie… j’ai tout visité sur ton site ?

    Blague à part, tu es complètement fou, mais j’aime les fous dans ton genre.

    Merci de nous permettre de lire et de vivre tes voyages.

    Jacques Arcand

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant