16
Mar/10
1

Des appartements royaux d’une grande richesse : le Palazzo Reale de Naples

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le 28e d'une série de reportages sur deux magnifiques périples en Italie effectués en 2008 et 2009.

Porcelaine du Palais royal de Naples, Italie.

Naples, Italie, mardi 21 octobre 2008 — Le soleil brille encore sur Naples aujourd’hui. Et encore une fois le programme de visites concocté par Voyages Lambert pour la journée est on ne peut mieux garni. Tout d’abord, petite promenade au cœur de la ville de Naples qui nous mènera au Palais royal, le Palazzo Reale. Cet édifice datant des années 1600 renferme de fabuleux appartements royaux décorés d’une multitude d’œuvres d’art qui constitueront de belles gâteries pour nos yeux… et pour les mémoires de nos caméras numériques! Puis, après un petit arrêt au Castel Nuovo… un château datant du moyen-âge, l’Italie soulèvera pour nous les cendres du Vésuve qui recouvrent Pompéi depuis un peu plus de 2000 ans, et ce, pour nous permettre de découvrir le mode de vie qui prévalait à l’époque.

Notre photo : Une porcelaine au visage magnifique! Voici un des nombreux trésors que renferme le Palais royal de Naples!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Dès 8 h 45 ce matin, nous prenons la direction de l’avenue Toledo. Nous y marcherons jusqu’au Palazzo Reale, ce qui nous permettra de croiser, en cours de route, l’impressionnant Castel Nuovo que nous visiterons en fin de matinée, avant notre départ pour Pompéi.

Statue équestre près du palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Statue équestre à un jet de pierre du palais royal de Naples.

Le Palais royal de Naples est une des quatre résidences royales qui furent construites à l’intention des souverains bourbons. Il a été érigé en 1600 par Domenico Fontana à la demande du vice-roi espagnol.

L’ensemble affichait initialement les caractéristiques du style baroque napolitain. Mais, en 1750, des modifications lui ont donné des élans de style rococo. Puis, il a de nouveau été modifié plus tard pour lui apporter une touche néoclassique. Ainsi, sa construction ne se termina qu’en 1860.

Palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : L’impressionnante façade du Palais royal de Naples.

Le palais clôture la monumentale place Piazza del Plebiscito et fait face à la façade néoclassique de l’église San Francesco di Paola.

Après l'unification de l’Italie, le palais est devenu la résidence napolitaine des souverains de la « Maison de Savoie ».

Sur sa façade extérieure, des niches ont été aménagées pour recevoir les statues des rois de Naples : Roger II de Hauteville, Frédéric II de Souabe, Charles I d’Anjou, Alphonse V d’Aragon, Charles V de Habsbourg, Charles III de Bourbon, Joachim Murat et Victor-Emmanuel II de Savoie.

Palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : La façade du Palais royal de Naples présente des statues des rois de Naples.

Palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Un des rois de Naples, Roger II de Hauteville.

Malheureusement, la Seconde Guerre mondiale a fait subir de très graves dommages au palais, ce qui a exigé des années de restauration… qui somme toute ont produit des résultats impressionnants.

Le palais compte une trentaine de pièces qui nous émerveilleront autant par leur décoration que par leur dimension! Dès nos premiers pas à l’intérieur de l’enceinte, nous sommes déjà impressionnés! Dans l’entrée, il y a un gigantesque et superbe escalier d’apparat tout en marbre.

L’escalier de l’entrée principale du palais royal de Naples, Italie.

L’escalier de l’entrée principale du palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : L’escalier d’apparat de l’entrée principale du palais royal de Naples.

Nous montons au deuxième étage et nous entrons dans une antichambre, une pièce située devant la salle du trône. Il y a des pans de murs lambrissés de tapisserie. Celle-ci a été refaite avec la même soie de très grande qualité que celle utilisée pour habiller les murs du palais royal d’été de Caserta.

Le mobilier est de style « Empire » datant de la période de 1807 à 1815. Il y a de magnifiques horloges de table, dont une qui représente César Auguste, des vases, des sculptures, des peintures, etc.

Une horloge de table exposée au palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : César Auguste représenté sur une horloge.

Une horloge de table exposée au palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Somptueux mobiliers dans un décor d’époque.

Une horloge de table exposée au palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Une horloge de table exposée au palais royal de Naples.

De superbes vases, Palais royal de Naples, Italie.

De superbes vases, Palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Deux vases travaillés à la main, cadeaux du tzar de Russie Nicolas 1er en 1848.

Des sculptures en bronze, Palais royal de Naples, Italie.

Des sculptures en bronze, Palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Des sculptures en bronze.

Des peintures, Palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Des peintures de grands maîtres.

Horloge, Palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Et une autre horloge.

Peinture, Palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Et la voici avec une superbe toile représentant Sainte-Catherine de Sienne en arrière-plan.

Nous passons à une autre pièce où les meubles datant de 1740 sont de style rococo. Il y a de belles corbeilles en porcelaine française, peintes à Naples.

Nous entrons dans la salle du Trône, dont la vue donne sur le golfe de Naples. Le trône, lui-même, est fort usé. Il a été ramené de Palerme. Il doit être restauré sous peu. Mais, la décoration au plafond est très jolie. Elle est toute dorée.

Nous passons dans une salle d’attente, appelée « Salle des ambassadeurs ». De grandes tapisseries françaises sont sur les murs. Le plafond est richement décoré de fresques présentant des épisodes de la vie de la dynastie des Aragon.

Nous entrons dans la salle « Reina Maria Cristina » où il n’y a plus rien au plafond… les affres de la guerre! Dans un coin de la pièce, il y a une petite chapelle privée. Une immense toile qui représente le massacre des Innocents décore la pièce.

Nous traversons le boudoir, une pièce qui servait également de fumoir. Puis, nous arrivons dans la « Salle flamande ». On peut y voir une petite table ronde où sont peints plusieurs châteaux de Russie. Cette table a été donnée au roi de Naples par le Tzar Nicolas 1er.

Table donnée au roi de Naples par le Tzar François 1er, Palais royal de Naples, Italie.

Table donnée au roi de Naples par le Tzar François 1er, Palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Table donnée au roi de Naples par le tzar Nicolas 1er

Table donnée au roi de Naples par le Tzar François 1er, Palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Et voici un des châteaux vu de plus près.

Puis, nous voici dans un bureau de Joachim Murat, maréchal de France qui était le beau-frère de Napoléon, et qui est devenu roi de Naples. Il y a une peinture représentant les chiens de chasse d’un grand réalisme. Il y a une urne de porcelaine de Limoges.

Dans une autre pièce, il y a une magnifique table ronde artistiquement décorée. C’est un travail de collage en nacre et en granit. C’est un cadeau du duc de Toscane, Léopold, à un des rois de Naples.

Les portes donnant accès aux pièces que nous visitons sont immenses. Elles mesurent 6 pieds de largeur et plus de 12 pieds de hauteur.

Palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Corridor sur lequel s’ouvrent les magnifiques salles d’exposition.

Utilisé par le roi, l’appartement dans lequel nous entrons présente une magnifique table provenant de Catane, en Sicile. Elle est en marbre et est décorée d’une sirène, du Vésuve, de la ville de Naples… Un rappel de l’histoire de l’unification nationale où l’on retrouve les différents rois de l’époque.

Puis, le premier salon de la reine! Une belle peinture de l’enfant prodigue où les sentiments des acteurs se lisent sur leurs visages, entre autres au travers des larmes de l’enfant prodigue. Une œuvre du peintre « le Caravage ». Ce grand artiste était un spécialiste de l’art de peindre les pieds et les mains tendus en direction du spectateur.

Il y a une petite salle d’exposition où des pièces de la collection Farnèse sont exposées.

Palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Une toile représentant un archange, de Luca Giordano, un peintre napolitain qui vécut au XVIIe siècle.

Palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Une magnifique porcelaine.

Palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Une autre superbe toile, le Moïse de Bartolomeo.

Palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Un buste représentant l’empereur romain Hadrien.

Nous voici maintenant dans le vestibule menant aux appartements de la reine. Il y a un buste représentant l’empereur Hadrien. Il y a aussi une table réalisée à Naples en 1825, en marbre provenant d’Italie du Sud.

Il y a un buste d’un grand réalisme dans l’autre salle. Il est en cire et en verre. Il représente la reine Marie-Caroline d’Autriche qui a épousé le roi de Naples, Ferdinand.

Et wow! Nous entrons dans la salle de bal. Elle est immense. Le plancher n’est pas d’origine. Plusieurs tapis présentant des dessins de scènes de la vie napolitaine habillent les murs. Il y a de très beaux vases français, encore une fois peints à Naples.

La salle de bal du palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : La salle de bal du palais royal.

Dans une autre salle, nous découvrons un pupitre dont les tablettes tournent comme une grande roue. Ce meuble a appartenu à la reine Marie-Caroline. On y plaçait des livres différents sur les tablettes et la reine pouvait en lire quelques pages de chacun d’eux, les tablettes servant de lutrin! Le tout étant actionné par une manivelle.

Pupitres à lutrins volants, palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Pupitre à lutrins… volants!

Il y a même une petite pièce réservée à l’œuvre de Miguel de Cervantes, Don Quichotte. On y voit le héros du célèbre roman, Don Quichotte représenté devant les moulins à vent et suivi par son fidèle compagnon Sancho Pança bien en selle sur son âne.

Palais royal de Naples, Italie.

Palais royal de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Et une autre magnifique horloge de table.

Les chambres à coucher du palais sont situées aux étages supérieurs et ne sont pas accessibles aux touristes, car elles ont été endommagées lors de la Deuxième Guerre mondiale.

Nous sortons du palais à 11 heures. Nous sommes sur la place du Plébiscite, la Piazza del Plebiscito mise en place à la demande du roi Joachim Murat. Devant nous, au deuxième étage, il y a un balcon. C’est de là que le roi s’adressait au peuple ou saluait tout simplement. Aujourd’hui cette place en est une de festivités. On y tient des spectacles, des festivals de musique, les fêtes du Nouvel An, etc. Plus de 10 000 spectateurs peuvent s’y rassembler!

Nous revenons tranquillement sur nos pas, rue Toledo. Il y a foule.

Nous arrivons devant une immense bâtisse où il y a une cour intérieure. Il s’agit de la Galleria Umberto 1. Une copie conforme des galeries Vittorio Emmanuel II que nous aurons la chance de visiter un an plus tard à Milan. L’immeuble date de 1890. Il y a des statues de femmes ailées au sommet de la bâtisse. Il s’agit d’un symbole de victoire.

Aux étages supérieurs des galeries, ce sont des logements. En face, il y a l’opéra de Naples, le Teatro San Carlo. Il a été construit en 1737 et il possède une des meilleures acoustiques de toute l’Europe.

Galleria Umberto 1, Naples, Italie.

Photo ci-dessus : La foule qui s’agglutine devant l’entrée de la Galleria Umberto 1.

Galleria Umberto 1, Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Une façade impressionnante.

Gelateria, Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Avant notre arrivée au Castel Nuovo, petite pause gourmande dans cette gelateria!

À suivre
Nous poursuivons notre promenade qui nous mène devant le Castel Nuovo!

L’imposant Castel Nuovo, Naples, Italie.

Photo ci-dessus : L’imposant Castel Nuovo de Naples.

Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. je n ai sejournè qu un jours a napple de passage mais votre bloog me donne tres envie d y retoutrner pour voir cette merveille que je n ai bien entendu pas eu le temps de visiter
    je pense que tout comme moi vous etes d origine italienne pour transmettre votre passion de ce beau pays merci

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant