16
Déc/09
0

Bella! Bella! Bella Taormina!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le sixième d'une série de reportages sur deux magnifiques périples en Italie effectués en 2008 et 2009.

Petite ruelle marchande de Taormina, Italie.

Taormina, Italie, vendredi 10 octobre 2008 — Vraiment, Taormina est notre ville coup de cœur en ce début d’incursion au pays du Cavaliere! Et dire que nous avons dîné dans un « fast food » au pied de l’Etna! Dommage. Ici, à Taormina, il y a tant de petites terrasses agréables inondées de soleil, que seul l’embarras du choix aurait causé problème. Malgré tout, nous avons profité largement de tout ce qu’offre cette ex-cité romaine : son théâtre antique grec, puis romain, la vue exceptionnelle qu’on y a sur la mer Ionienne, ses petites rues piétonnes bondées de curieux, ses boutiques, ses terrasses, sa musique et ses fleurs qui sont partout dans la moindre encoignure des murs de ses coquettes habitations, sur les encorbellements, sur les balcons, partout!

Notre photo : Petite ruelle marchande de Taormina! Romantique à souhait!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

De l’Etna, quelque 75 minutes de route sont nécessaires pour nous rendre au site exceptionnel de Taormina. Nous avons longé la mer alors qu’elle était inondée de soleil. Le mercure indique 21 beaux degrés Celsius.

Taormina est une ville très touristique située sur une terrasse de pierre calcaire… face à la mer! Il y a un funiculaire menant du sommet de la vieille ville à la plage. Malgré qu’elle compte moins de 12 000 habitants, elle est animée et très réputée pour son art.

Il est 14 h 15 lorsque nous y arrivons. Il y a une navette qui nous conduit à la vieille ville, car les autocars ne sont pas autorisés à polluer l’atmosphère de cette station balnéaire. Notre guide-accompagnatrice, Gracia di Blazi, avait raison, c’est vraiment très animé. Il y a de belles boutiques et beaucoup de touristes.

Une des portes d’entrée de la ville de Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Une des portes d’entrée de la ville de Taormina.

Le

Photo ci-dessus : Le « Corso Umberto », l'artère principale de Taormina. Il traverse la ville de part en part.

Partout des fleurs à Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Partout des fleurs à Taormina.

Un chat à Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Et un beau petit chaton qui regarde déambuler la foule des visiteurs.

Gladiateur à Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Une ancienne ville romaine… où sont encore en poste quelques gladiateurs.

Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Des bougainvilliers qui grimpent sur les arbres… cherchant sans doute à se rapprocher du soleil.

Rocher grillagé de Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Les rochers, que l’on retrouve un peu partout dans la ville médiévale, ont été recouverts d’un grillage pour éviter les éboulis!

Nous entrons dans le théâtre antique. C’est le deuxième plus grand théâtre grec de la Sicile, après celui de Syracuse. Ce dernier compte 20 000 places, alors que celui de Taormina en compte 5 000. Ici, le théâtre a été construit en fonction de l’acoustique et surtout de son merveilleux environnement. Il est creusé dans la pierre calcaire.

Le théâtre, dont la construction a été entreprise par les Grecs au IIIe siècle av. J.-C., a été transformé par les Romains qui y ont ajouté, entre autres, des briques.

Du temps des Grecs, le théâtre avait une fonction sociale et religieuse rassemblant des pauvres, des riches et des prisonniers.

Au centre, l’orchestre est disposé en forme de U. La scène a été remodelée par les Romains. Derrière celle-ci, il y a un couloir de service pour les équipements des pièces de théâtre; les gladiateurs provenaient également de là, les jours de combats.

Il y a aussi une section où l’on gardait les fauves. On laissait entrer les prisonniers qui venaient combattre les grands félins. Puis, les gladiateurs arrivaient un peu plus tard, eux qui étaient bien entraînés pour mater les animaux… des fauves qui n’étaient plus très méchants, s’étant déjà repus.

Aujourd’hui, l’ancien théâtre accueille des spectacles musicaux de mai à septembre.

Théâtre antique de Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : En levant les yeux au ciel, nous apercevons le sommet d’un des murs du théâtre antique.

Théâtre antique de Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Une des portes d’entrée du théâtre.

Théâtre antique de Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Un couloir menant aux gradins.

Théâtre antique de Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Une partie des murs se sont effondrés, probablement lors d’un tremblement de terre, chose fréquente ici.

Théâtre antique de Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Une partie du mur derrière la scène… à contre-jour!

Théâtre antique de Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Les gradins, anciens et nouveaux!

Théâtre antique de Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Une partie du mur arrière est creusé dans le roc.

Théâtre antique de Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Les gradins vus d’un autre angle.

Théâtre antique de Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Tout autour du théâtre antique, il y a des niches. À l’époque, on plaçait des amphores ou des statues. Aujourd’hui, ce sont de belles jeunes filles qui y prennent place.

Nous sortons à l’extérieur du théâtre. Nous avons une vue magnifique sur la petite ville de Naxos tout en bas et plus près de nous, sur Taormina en flanc de montagne.

Par temps clair, nous dit-on, nous pouvons apercevoir l’Etna, mais aujourd’hui, c’est trop brumeux.

Petit village de Naxos, Italie.

Photo ci-dessus : Le petit village de Naxos.

Nous poursuivons notre ascension jusqu’au belvédère. Encore une fois, la vue est idyllique. Nous voyons la mer et la côte de la Calabre.

La mer Ionienne, vue du sommet de Taormina, Italie.

La mer Ionienne, vue du sommet de Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : La mer Ionienne, vue du sommet de Taormina!

On nous annonce que nous avons tout près de deux heures de temps libre pour flâner dans la ville. Notre premier réflexe est de prendre un siège dans les gradins du théâtre, tout en haut, la vue y est tellement belle. Le soleil est à son zénith, nous sommes au paradis.

Mais, on nous a tellement vanté les beautés des petites rues étroites de la ville que nous ne résistons pas et partons en balade.

C’est vraiment très joli, comme en témoignent ces quelques clichés

Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Façade d’un studio de photo pour le moins particulier.

Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Et encore des fleurs!

Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Magnifique petite ruelle!

Taormina, Italie.

Photo ci-dessus : Sur la grande place, deux musiciens y allaient de fort belles mélodies du folklore sicilien.

Finalement, nous nous arrêtons sur une petite terrasse, histoire de savourer une gelata et un petit espresso. Puis, lentement, mais très lentement, nous rebroussons chemin jusqu’à l’embarcadère de la navette qui nous ramène au stationnement, là où nous attend Giovanni dans son autocar.

Nous reprenons la route quelques minutes avant 17 h 30 pour une trentaine de minutes. Nous descendons tout près de notre hôtel, au café Terrazzi. Une dégustation de pâtes d’amandes nous y attend. Quatre saveurs : nature, pistache, orange et lemoncello et citron vert et mandarine. Délicieux!

Puis, retour à l’hôtel. Il est 18 h 30. Après un petit repos bien mérité à notre chambre et avant de nous rendre à la salle à dîner, nous savourons l’heure de l’apéro au bar de notre hôtel. Un verre de vin blanc pour Céline et un Campari pour Jacques.

Les visites de la journée nous en ont encore une fois mis plein la vue!

À suivre
Demain nous mettrons le cap sur Syracuse en passant par Catane et par la Riviera des Cyclopes!

Riviera des Cyclopes, Acireale, Italie.

Photo ci-dessus : Des rochers volcaniques sur la Riviera des Cyclope.

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant