9
Déc/09
1

Paestum : de véritables temples grecs… en Italie!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le troisième d'une série de reportages sur deux magnifiques périples en Italie effectués en 2008 et 2009.

Le temple dédié à Neptune, Paestum, Italie.

Paestum, Italie, mercredi 8 octobre 2008 — Lors d’un mémorable voyage en Grèce, en 2007, nous avons visité une pléthore de sites archéologiques et souvent nous avons dû faire preuve d’une imagination délirante pour voir resurgir des cailloux qui encombraient le sol les gigantesques édifices de la « Grande Grèce ». Cela n’a pas été le cas en Italie à Paestum. Les temples et leurs immenses colonnes sont bien debout et dans un très bon état de conservation. Un site des plus impressionnant! Et que dire de son musée! Tout simplement fantastique. Après les magnifiques paysages de la côte amalfitaine hier, voilà qu’aujourd’hui, nous empruntons la machine à remonter le temps.

Notre photo : Un des immenses temples encore debout et très bien conservé que l’on peut voir à Paestum. Il s’agit du temple de Neptune, tempio di Nettuno, datant du Ve siècle avant Jésus-Christ!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Notre deuxième journée en Italie s’annonce tout aussi belle que la première. À notre réveil, à 7 h 15, le ciel est tout bleu et dans cette immensité bleutée, seul le soleil luit.

Nous prenons la route un peu avant 9 h 30. Direction plein Sud. Nous longeons encore la mer, mais les paysages escarpés de la côte amalfitaine ont maintenant fait place à une côte basse et sablonneuse.

Des deux côtés de la route, il y a une grande quantité d’eucalyptus.

La région que nous traversons en est une consacrée à l’élevage des bœufs et des buffles. D’ailleurs, ce midi, nous aurons l’occasion de savourer du mozzarella de bufflonne!

Notre route ce matin nous mène à Paestum, une ville qui à l’époque de la « Grande Grèce » s’appelait « Poséidonia », en l’honneur du dieu de la mer Poséidon. Le nom de la ville fut changé par les Romains qui au IIe siècle rebaptisèrent la cité du nom de Paestum.

Un superbe ensemble archéologique de l’époque grecque subsiste encore aujourd’hui. Les temples de Paestum sont merveilleusement bien conservés. Ils sont de style dorique, comme ceux érigés à Delphes, en Grèce.

Nous arrivons à Paestum à 10 heures. Nous y rencontrons notre guide locale, Pina.

D’entrée de jeu, elle nous apprend que les Grecs sont arrivés en Calabre et sont venus à Paestum par le fleuve qui coule à proximité.

La ville est entourée de remparts qui se déroulent sur cinq kilomètres. À l’intérieur de ceux-ci, l’ancienne cité grecque s’étend sur 120 hectares. Il s’y dresse trois temples : la basilique ou le temple d’Héra, le temple de Cérès et le temple de Neptune. Tous trois ont été érigés avant le Parthénon d’Athènes.

Paestum a cependant été abandonnée à la fin de l’Empire romain, au IXe siècle après Jésus-Christ. Ce n’est que vers 1750 que la cité a été redécouverte.

Nous entrons sur le site archéologique. Les temples sont gigantesques!

Temple de Cérès, Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Ce temple aurait été dédié à Cérès, la déesse de l'agriculture, des moissons et de la fécondité.

Temple de Cérès, Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Et le temple de Cérès à Paestum sur toute sa longueur.

Petit théâtre romain, Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Il y a un petit théâtre romain.

Céline sur le site archéologique de Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Céline sur le site archéologique de Paestum. Devant les assauts continuels du soleil, Céline s’est coiffée de son chapeau Tilley!

Site archéologique de  Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Vestige de ce qui fut une grande piscine. Au premier tiers de celle-ci, il y a un mini temple avec des colonnes formant une sorte de petit labyrinthe.

Site archéologique de  Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Une des petites voies de circulation à l’intérieur de l’ancienne cité grecque.

Site archéologique de  Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Les fouilles archéologiques ont mis à jour des murs qui délimitaient les commerces et les résidences de l’époque.

Site archéologique de  Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Un véritable casse-tête géant pour les archéologues.

Olivier sur le site archéologique de  Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Un magnifique olivier trône tout au centre du site archéologique de Paestum.

Temple de Neptune, Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : L’immense temple de Neptune datant du Ve siècle avant Jésus-Christ!!

Temple de Neptune, Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Une structure si vieille et dans un tel état de conservation, c’est pour le moins surprenant.

Temple de Neptune, Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Des colonnes des plus imposantes.

 Temple de Neptune, Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Céline devant le temple de Neptune.

Temple grec de Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Et devant un autre temple.

La basilique, Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Le temple d’Héra, appelé aussi la basilique était un endroit où était rendu la justice et non un endroit de prière.

Amphithéâtre romain de  Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Un amphithéâtre romain d’une soixantaine de places.

Un musée renfermant de nombreux trésors
Le musée national de Paestum a été inauguré en 1952. Depuis, il a été agrandi à deux reprises. Il présente, entre autres, les magnifiques fresques retrouvées sur le site. On y retrouve également des cénotaphes, c’est-à-dire des tombes où les corps sont absents. Les tombes sont toutefois remplies d’objets.

Nous entrons dans une salle dédiée entièrement à la déesse Héra.

Les métopes du temple d’Héra, Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Les métopes du temple d’Héra, un panneau sculpté sur la frise du temple d’Héra.

Une autre sculpture provenant du temple d’Héra, Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Une autre sculpture provenant du temple d’Héra.

Puis, de cette salle consacrée à Héra, il est possible d’accéder aux jardins. La vue sur la montagne au loin y est spectaculaire.

Montagne vue de Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Vue du jardin du musée de Paestum.

Rose enjolivant le jardin du musée de Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Rose enjolivant le jardin du musée.

Une autre des salles du musée est vouée à la tombe du « plongeur ». De grandes fresques en couleur ont été retrouvées dans cette tombe et elle date de 471 avant Jésus-Christ.

Ce qui est agréable dans ce musée est que l’utilisation des caméras est permise. Voici donc quelques photographies de belles fresques :

Musée national de Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Le fameux plongeur!

Musée national de Paestum, Italie.

Musée national de Paestum, Italie.

Musée national de Paestum, Italie.

Musée national de Paestum, Italie.

Nous terminons notre visite à 12 h 30. Nous prendrons le dîner tous ensemble au restaurant du musée. On y sert une spécialité régionale : des crêpes au fromage mozzarella de bufflonne. Notre repas est accompagné d’une salade de tomates caprese.

Le restaurant du musée national de Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Le restaurant du musée national de Paestum.

Nous reprenons le car à 14 h 30. En cours de route, nous quittons la Campanie et entrons dans la région de la Basilicate et Calabre. Une région magnifique, mais très peu visitée par les touristes.

La montagne tout en bordure de la route, région de la Basilicate, Italie.

Photo ci-dessus : Le sol rocailleux en bordure de la route dans la région de la Basilicate… et un ciel totalement bleu.

Nous devons nous rendre tout près du golfe de Policastro où il y a un port de mer et une cité médiévale. De là nous amorcerons notre ascension vers le petit village de Maratea qui compte pas moins de 44 églises.

La montagne, et droit devant, le golfe de Policastro, Italie.

Photo ci-dessus : La montagne, et droit devant, le golfe de Policastro.

La montagne près de Maratea, Italie.

Photo ci-dessus : Plus nous grimpons, plus la végétation se fait rare… mais nous nous rapprochons de la lune!

En grimpant la montagne, nous apercevons tout en haut une énorme statue du Christ rédempteur! Ce sera notre première visite demain matin.

Nous arrivons à notre hôtel, le Grand hôtel Pianéta. Notre chambre donne sur la piscine… et la mer, une très belle vue et une très belle chambre.

Céline au Grand hôtel Pianéta, Maratea, Italie.

Photo ci-dessus : Céline est très contente de notre chambre au Grand hôtel Pianéta de Maratea.

Clair de lune sous le Christ rédempteur, Maratea, Italie.

Photo ci-dessus : Clair de lune sous la divine protection du Christ rédempteur!

En soirée nous nous baladons dans le centre-ville médiéval et soupons dans une trattoria, la « Taverna Rovita ». Un autre sublime repas : premier plat de pâté de poisson, second plat de pâtes et finalement le plat principal, une lote. Pour dessert, un gâteau au chocolat accompagné d’un espresso.

À suivre
Demain, la statue du Christ rédempteur de Maratéa, Reggio di Calabre et son musée archéologique, la traversée du Detroit de Messine et courte route jusqu’à Taormina… au pied de l’Etna!

Le Christ rédempteur de Maratéa Italie.

Photo ci-dessus : Le Christ rédempteur de Maratéa dans toute sa splendeur.

Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. toujours fascinant;en plus de la richesse du patrimoine italien les initiés botanistes viennent en italie pour photographier des petites merveilles de la nature:les orchidées qui poussent dans les terrains pauvres donc souvent dans des coins perdus(comme en france ).parfois dans des coins peu connus on découvre des petits musées ou sites admirables:misée des steles à Laconi(sardaigne),tombes funeraires de Tarquinia,pavement roman de la cathedrale d’otrante…je continue de lire vos voyages avec beaucoup de plaisir

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant