7
Déc/09
4

De Sorrento à Ravello : la magnifique côte amalfitaine

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le deuxième d'une série de reportages sur deux magnifiques périples en Italie effectués en 2008 et 2009.

Le très jolie port de Sorrento, Italie.

Sorrento, Positano, Amalfie et Ravello, Italie, mardi 7 octobre 2008 — Totalement émerveillés! Que dire de plus? Les paysages de la côte amalfitaine sont d’une incroyable beauté, surtout quand on a la chance de les apprécier sous un ciel tout bleu où brille un soleil des plus chaud. Après avoir quitté Salerno, le car nous a mené tout au bord des falaises qui longe la baie de Naples de Sorrento à Ravello en passant par Amalfi. De belvédère en belvédère nos regards n’ont jamais cessé d’être émerveillés!

Notre photo : Le port de Sorrento est tout petit, c’est vrai, mais il est superbe.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Pour notre première journée consacrée entièrement à la visite de la côte amalfitaine, nous grimpons dans l’autocar dès 8 heures. Notre destination initiale est le petit village de Sorrento, une station balnéaire sise au sud du golfe de Naples. C’est de là que nous amorcerons notre balade sur la route qui longe la côte amalfitaine, la plus belle des routes de Campanie.

Bien qu’il y ait quelques nuages à l’horizon et malgré l’heure matinale, la température est douce, de fait, le mercure indique déjà 15 degrés Celsius.

Le car prend d’assaut la route sinueuse dans la montagne, une route où nous devrons emprunter nombre de tunnels.

Nous croisons de nombreuses zones de culture en terrasses. Elles sont consacrées aux légumes et aux agrumes. Pour l’heure, ce sont les mandarines qui sont pratiquement prêtes à être cueillies. Plusieurs maisons privées sont dotées de serres de culture dans l’arrière-cour.

Sur le bord de la route, les châtaigniers et les noyers sont légion.

Ici, l’été c’est un climat de type méditerranéen qui prévaut. L’hiver le climat est plutôt de type continental.

Il y a des villas de plaisance datant de l’époque romaine!

Nous apercevons l’abbaye de la Sainte-Trinité, juchée sur un pic rocheux. Puis, au loin, le Vésuve. Hier, le volcan était invisible en raison des nuages. Encore plus loin, il y a Amalfi et sa tour de guet du XVIe siècle. Une tour qui servait à protéger Charles Quint, qui, à l’époque, portait la couronne des rois de Sicile.

Le car s’arrête pour un petit arrêt photo, il n’est pas encore 9 heures.

La baie de Naples et le Vésuve.

Photo ci-dessus : La baie de Naples s’offre à nos regards ébahis avec tout en face le Vésuve qui la surplombe. C’est de toute beauté.

Céline avec en arrière-plan la baie de Naples et le Vésuve.

Photo ci-dessus : Céline pose devant la baie de Naples et le Vésuve.

La côte amalfitaine.

Photo ci-dessus : Un peu partout sur notre route, des belvédères ont été aménagés sur les falaises pour permettre aux touristes d’apprécier (et de photographier) les paysages grandioses.

Notre guide-accompagnatrice, Gracia di Blazi, nous mentionne que durant la période des fêtes de Noël, du belvédère où nous nous trouvons, quand l’eau de la baie est calme et claire, nous pouvons voir une superbe crèche de Noël… sous l’eau!

Céline de retour au car.

Photo ci-dessus : Voilà Céline de retour au car pour poursuivre notre visite de la côte amalfitaine.

Nous reprenons la route. Le paysage est irréel. Plusieurs villas affichent de belles terrasses qui surplombent la mer, de petits endroits où l’on peut manger tout en regardant la mer et en… surveillant le Vésuve!

Presque partout des deux côtés de la route, il y a de grands filets verts installés au sol. Ils serviront à recueillir les olives qui tomberont bientôt des arbres… un peu plus tard en novembre.

Après une quinzaine de minutes de route, nous y allons d’un deuxième arrêt photo.

Meta di Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : Un autre beau petit village, celui de Meta di Sorrento.

Céline devant la baie de Naples, Italie.

Photo ci-dessus : Céline pose devant la baie de Naples, tout près de Sorrento.

Nous voilà à Sorrento, nous descendons du véhicule à 9 h 45. Il fait très beau, le ciel est d’un bleu céruléen. Nous amorçons une petite « flânerie » dans les rues étroites du centre-ville de Sorrento.

Sorrento, qui signifie sirène en italien, est un village qui vit presque exclusivement du tourisme. La ville est célèbre pour son artisanat.

Sur le trottoir, un homme vend du poisson à la criée!

C’est une ville des plus fascinante à photographier :

Centre-ville de Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : Le centre-ville de Sorrento est très fleuri.

Car de touristes,Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : Dans presque toutes les villes d’Italie, les cars de touristes pour les « tours de ville » sont rouges et bien identifiés au nom des villes qu’ils sillonnent.

Statue de St-Antonino Abbate, Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : La statue de Saint-Antonino Abbate, qui est avec Saint-Joseph le patron de la ville de Sorrento.

Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : La presque totalité des murs des édifices de Sorrento sont chaulés.

Pin parasol, Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : Un magnifique pin parasol.

Motocyclettes, Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : L’Italie du Sud est le paradis de la motocyclette.

Paquebot dans le port de Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : À notre arrivée, un paquebot quittait le port de Sorrento.

Pavés de basalte de Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : Les rues de Sorrento sont recouvertes de petits pavés de basalte.

Légumes à sécher, Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : À Sorrento, les légumes sont mis à sécher sur les balcons des maisons!

Comptoir de poissons frais, Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : Sorrento étant à proximité de la mer, évidemment les comptoirs de poissons frais sont nombreux.

Kiosque de fruits et légumes, Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : Tout comme les kiosques de fruits et légumes!

Petites rues commerciales, Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : Les petites rues commerciales sont très populaires.

Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : Puis soudain, tout au bout d’une petite rue piétonnière, se dresse un campanile!

Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : Le voici de plus près.

Nous arrivons au Duomo de la ville, une ancienne église normande, la cathédrale de Sorrento. Toute petite, mais fort jolie.

À l’intérieur, le plafond est de style baroque. Il y a un superbe chemin de croix fait de tableaux en bois tout autour de l’église.

Le duomo de Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : La cathédrale de Sorrento.

Intérieur de la cathédrale de Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : Du marbre et encore du marbre!

À 11 h 20, nous retournons au car. Nous filons le parfait bonheur, tout est beau et il fait de plus en plus chaud.

Sur notre route, nous voyons encore des oliviers, des chênes verts, des figuiers de barbarie, des lauriers roses, des câpriers et d’autres pins parasols. La route est sinueuse et le car longe de très près l’escarpement de la falaise. Pas question de vitesse ici!

Le spectacle qui nous est offert avec la mer en bas, le ciel bleu et le soleil qui brille de tous ses feux est grandiose. Et en plus, il y a de petites plages désertes… très attirantes.

Pour nous combler encore un peu plus, Giovanni, notre chauffeur stoppe son véhicule tout près d’un belvédère qui donne sur la petite ville de Positano! Nous descendons de quelques pas dans la montagne… toujours cette spectaculaire vue de la côte amalfitaine.

La montagne tout près de Positano, Italie.

Photo ci-dessus : La montagne brille alors que le soleil est à son zénith!

La montagne tout près de Positano, Italie.

Photo ci-dessus : Délirant!

La petite ville de Positano, Italie.

Photo ci-dessus : La ville de Positano… accrochée à la montagne!

La montagne tout près de Positano, Italie.

Photo ci-dessus : De magnifiques bougainvilliers en bordure de la route.

De retour au car pour quelques minutes de route. Nous arrivons à Amalfi, la ville la plus importante de la côte, celle qui y a d’ailleurs donné son nom.

Autrefois, au Moyen-âge, Amalfi était une importante république marinière.

Nous descendons du car à Amalfi à 13 heures… sur la place principale.

Il y a une fontaine, de nombreux magasins et des terrasses pour manger. Il y a une église médiévale avec de très nombreuses marches à grimper pour y accéder.

Fontaine sur la place centrale à Amalfi, Italie.

Photo ci-dessus : Fontaine sur la place centrale à Amalfi.

Duomo d’Amalfi et son clocher, Italie.

Photo ci-dessus : Duomo d’Amalfi et son clocher.

Le duomo d’Amalfi, Italie.

Photo ci-dessus : Une impressionnante cathédrale.

Amalfi, Italie.

Photo ci-dessus : Une ville où partout il y a des terrasses pour se restaurer au soleil.

Petit cadeau de notre guide, nous disposons d’un peu de temps libre avant de reprendre la route. Nous choisissons une terrasse ensoleillée, le Caffé Royal. Nous y prendrons un rapide repas. Sandwich au thon avec une bière pour Jacques et salade au poulet et verre de vin blanc pour Céline. Par la suite, nous irons fureter quelques instants dans les magasins avant de nous rendre à notre point de rendez-vous.

Amalfi, Italie.

Photo ci-dessus : Enfin, c’est l’heure du dîner!

Céline attablée à un bistro-terrasse d’Amalfi, Italie.

Photo ci-dessus : Céline attablée à un bistro-terrasse d’Amalfi.

En route pour Ravello
Nous remontons dans notre autocar à 15 heures. Le mercure affiche maintenant 24 beaux degrés Celsius. C’est un temps idéal pour visiter la côte amalfitaine!

Notre route nous mène évidemment de nouveau dans la montagne et toujours avec à notre droite la mer et le soleil. Nous faisons route à destination de Ravello, la Città de la musica où se tient annuellement un important festival de la musique.

Vignes en bord de route sur la côte amalfitaine, Italie.

Photo ci-dessus : Tout au bord de la route, il y a des vignes gorgées de raisins bleus!

Nous atteignons Ravello une vingtaine de minutes plus tard. Après avoir fait quelques pas, nous arrivons sur une place centrale où il y a de belles boutiques ainsi que d’accueillantes terrasses.

Porte d’entrée de la ville de Ravello, Italie.

Photo ci-dessus : Une des superbes portes d’entrée de la ville de Ravello!

Affiches pour le moins artistiques de Ravello, Italie.

Photo ci-dessus : Les affiches de signalisation de même que celles publicitaires font preuve d’un sens artistique fort agréable pour l’oeil!

Ravello abrite la cappella San Pantaleone, le saint patron de la ville. Elle a été construite en 1080, puis démolie et reconstruite. Elle est de style baroque. Dans la cappella, une petite ampoule contenant un peu de sang du saint est conservée. Deux fois par année, en mai et en août, le sang du saint se liquéfie!

La cappella San Pantaleone, Ravello, Italie.

Photo ci-dessus : Le campanile de la cappella San Pantaleone.

Nous entrons dans une belle villa, la villa Rufolo. Il y a un grand vestibule et il y a de très beaux jardins avec des arbres immenses. Elle date du XIIIe siècle. Il y a une tour de guet… gigantesque.

La villa tout entière est baignée de l’odeur agréable de la végétation.

Tour de guet de la villa Rufolo, Ravello, Italie.

Photo ci-dessus : Tour de guet de la villa Rufolo.

Tour de guet de la villa Rufolo, Ravello, Italie.

Photo ci-dessus : Elle est entourée de végétation.

Jardins de la villa Rufolo, Ravello, Italie.

Photo ci-dessus : Les jardins magnifiques de la villa Rufolo à Ravello.

Jardins de la villa Rufolo, Ravello, Italie.

Photo ci-dessus : Évidemment des jardins qui donnent sur la mer.

Vue des jardins de la villa Rufolo, Ravello, Italie.

Photo ci-dessus : Un paysage gravé à tout jamais dans nos mémoires!

Affiche rappelant la présence de Richard Wagner à la villa Rufolo, Ravello, Italie.

Photo ci-dessus : Richard Wagner a séjourné à la villa Rufolo. C’est ici qu’il aurait trouvé l’inspiration pour son fameux Parsifal.

La villa offre également un musée. Lorsqu’on le compare à ses jardins, il est plutôt ordinaire.

Jardins de la villa Rufolo, Ravello, Italie.

Jardins de la villa Rufolo, Ravello, Italie.

Photo ci-dessus : Et encore de magnifiques bougainvilliers.

Villa Rufolo, Ravello, Italie.

Photo ci-dessus : Partout des fleurs.

Après nos visites et un petit café espresso pris sur une terrasse de la place centrale, nous remontons dans le car. Il est 17 heures.

Notre guide-accompagnatrice nous mentionne que bientôt les châtaignes et les marrons seront prêts à être cueillis.

Elle ajoute également qu’ici à Ravello, l’hiver, il neige. Et ce, en raison de l’altitude de la ville. Nous sommes en effet à 700 mètres d’altitude sur les monts Lattare, qui en italien signifie « lait ».

Sur la route du retour, nous revoyons au loin le Vésuve et la ville Nocera.

Nous arrivons à l’hôtel à 18 h 30 passablement fatigués. En guise d’apéritif, nous commandons au bar de l’hôtel une bouteille de vin blanc, un Falanghina… livrée à la chambre.

Le souper à l’hôtel est fort agréable. Les discussions avec nos amis convives sont animées. Le repas est savoureux : antipasti, entrée de pennes, poulet aux légumes, vin rouge et blanc, dessert de gâteau caprese!

Les voici d’ailleurs les membres de notre groupe :

Groupe Lambert à l’heure du repas du soir à Ravello, Italie.

Groupe Lambert à l’heure du repas du soir à Ravello, Italie.

Groupe Lambert à l’heure du repas du soir à Ravello, Italie.

Groupe Lambert à l’heure du repas du soir à Ravello, Italie.

Groupe Lambert à l’heure du repas du soir à Ravello, Italie.

Méli-mélo
Sur la côte amalfitaine, les cars de touristes doivent signaler leur présence et fournir leur itinéraire à la police, et ce, étant donné les problèmes de circulation dus aux rues étroites et à la grande quantité de cars.

Amalfi, la ville principale de la côte amalfitaine compte sur une population d’un peu plus de 5 000 personnes.

Nous avons profité de notre dîner à Amalfi pour pratiquer encore quelques autres mots d’italien : per favore, pour s’il vous-plaît et en réponse à notre grazie pour merci, le fameux prego!

À suivre
Demain, nous visiterons Paestum, un site archéologique situé à 30 minutes de Salerne tout près de la mer. Notre bénéficierons des explications d’une guide locale, Pina.

Un des imposants temples de Paestum, Italie.

Photo ci-dessus : Un des imposants temples que nous retrouverons demain à Paestum.

Commentaires (4) Trackbacks (0)
  1. super merci beaucoup ,nous partirons en octobre 2010 avons bien hate apres avoir vu vos belles photos et description …………

  2. J’aimerais vous contacter au sujet de l’autobus que vous avez pris pour visiter ce beau coin d’Italie, je n’arrive pas à trouver quelque moyen pas trop cher pour le faire. Nous partons le 25 avril et serons à Naples le 4-5-6 mai 2014.

  3. Bonjour ,

    pour RAvello , les plages sont comment?

  4. Bonjour, Aucune idée, nous ne nous y sommes pas rendus. Désolé.

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant