5
Déc/09
4

Salerno… et notre premier duomo!

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Voici le premier d'une série de reportages sur deux magnifiques périples en Italie effectués en 2008 et 2009.

Fenêtre fleurie d’une maison de Salerne, Italie.

Montréal et Salerno, Italie, dimanche et lundi 5 et 6 octobre 2008 — Chanceux, au cours des deux derniers automnes nous avons eu l’occasion de nous balader en Italie durant tout près de six semaines. Au sud en 2008 et au nord en 2009. Au cours des mois à venir, je tenterai de vous faire partager, en mots et en images, les grands moments de plaisir que nous y avons vécus.

Tout d’abord, un superbe voyage de 21 jours dans le sud de l’Italie! Arrivés à Rome sur les ailes d’Air France, nous nous sommes rapidement mis en route à destination de notre premier arrêt : Salerne, Salerno en italien! Par la suite suivront, la côte Amalfitaine, Reggio di Calabria, puis la Sicile durant 12 jours! Taormina, l’Etna, Catane, Syracuse, Raguse, Castellammare, Agrigente, Sélinonte, Sambucca, Ségeste, Monreale et Palerme, autant de villes où nos petites « flâneries » nous ont comblés de bonheur avant de traverser vers Naples. Là, arrêt au pied du Vésuve, à Pompéi, et cap sur la ville éternelle, Rome la magnifique! Une odyssée aux souvenirs impérissables.

Notre photo : Dès notre première petite « flânerie » dans les étroites petites rues d’Italie, à Salerne, nous apercevons cette belle fenêtre toute fleurie!

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Laval, dimanche après-midi 5 octobre 2008, le ciel est nuageux et la température est plutôt fraîche à 11 degrés Celsius. Nous sommes tout joyeux de prendre la route en direction de Dorval où nous nous envolerons vers Paris… puis après une petite escale, vers Rome.

Le jour précédent notre départ, dans le sud de l’Italie le mercure voguait allègrement autour des 30 degrés Celsius. Dans une douzaine d’heures, nous serons donc à la chaleur.

Mais, les voyages en avion n’étant plus les escapades de plaisir d’antan, il faut nous préparer à faire preuve de patience et de résignation en regard des nombreux contrôles de sécurité. D’ailleurs, dès notre arrivée à l’aéroport Pierre-Elliot Trudeau, déjà il y a une longue file d’attente au comptoir d’Air France. Normal, notre vol compte 440 passagers!

Céline, à quelques minutes de l’embarquement, à Dorval.

Photo ci-dessus : Céline, à quelques minutes de l’embarquement, à l’aéroport Pierre-Elliot Trudeau à Dorval.

À l’exception d’un petit problème d’enregistrement au comptoir de la compagnie d’aviation française, problème rapidement résolu, nous nous retrouvons sans anicroche à la porte d’embarquement pour le vol Air France 345. Nous avons les sièges 55j et 55k… situés dans la dernière rangée tout au fond de l’appareil. Honnêtement, je ne pense pas qu’il y ait plus mauvais sièges!

L’avion se dirige vers la piste d’envol à 17 h 30, quelques minutes seulement après l’heure prévue du départ, mais l’appareil ne s’élèvera dans les airs qu’à 17 h 45!

Après une quinzaine de minutes de vol, on nous distribue une carte postale aux couleurs d’Air France, du moins ce fut notre première impression. Mais, c’était le menu de notre prochain repas! Deux choix nous sont offerts, et tous les deux sont accompagnés de champagne et de vin. Un bon début.

Nous optons pour un bœuf à la dijonnaise accompagné de pommes parisiennes et de petits légumes. En entrée, une salade de poulet fumée au couscous nous a été servie. Pour terminer le tout, gâteau au chocolat et à la framboise et café! Le vin, un blanc, est un Chardonnay Labaume 2007. Un excellent souper.

Une petite collation nous est servie vers 23 heures. Puis, nous arrivons à l’heure prévue à l’aéroport Roissy-Charles de Gaule, soit 6 heures du matin, heure de Paris. Pour nous, il est minuit. C’est un bel aéroport ultramoderne.

Notre second coucou prend son envol pour Rome à 10 h 10, et nous nous posons à l’aéroport Léonardo-da-Vinci sur le coup de midi.

La récupération des bagages est rapidement réglée. À peine le tourniquet de sortie de l’aéroport franchi, nous apercevons une dame portant bien en vue une affichette de « Voyages Lambert ». Il s’agit de notre guide accompagnatrice, Gracia di Blasi. Elle nous conduit à notre autocar où nous rencontrons notre chauffeur, le sympathique Giovanni. Nous montons dans son car de luxe à 13 heures, le mercure indique 20 beaux degrés.

Pour la première fois du voyage nous grimpons dans notre car, Rome, Italie.

Photo ci-dessus : Pour la première fois du voyage nous grimpons dans notre car.

Pour l’heure, nous n’entrons pas à Rome. La ville éternelle, la capitale de l’Italie, c’est à la toute fin de notre périple que nous la visiterons.

Notre guide présente brièvement son pays : « Le nord est très industrialisé, le centre est composé de petits villages et de fermes, tandis que le sud, véritable racine de la nation, est consacré tout entier ou presque à l’agriculture. »

Nous prenons la direction du sud, vers Salerne, ville sise dans la région de la Campanie. Sur notre route de quelque 150 kilomètres, nous croisons outre des moutons qui paissent paisiblement tout près de l’autoroute, plusieurs complexes d’industries pharmaceutiques.

Un petit pique-nique
Peu après avoir quitté la grande région de Rome, nous nous arrêtons en bordure de route. Notre guide et notre chauffeur installent tout près du car une petite table sur laquelle s’empilent soudainement de petits pains farcis à la viande et aux olives, des calzones, de petits macarons salés, de l’eau et des jus de fruits. Petite attention de Voyages Lambert pour nous permettre de patienter jusqu’au souper de bienvenue qui nous attend à l’hôtel.

Pique-nique en bordure d’autoroute, Italie.

Photo ci-dessus : Pique-nique en bordure d’autoroute, Italie.

Puis, nous reprenons la route pour Salerne. On aperçoit au loin le mont Cassin où il y a déjà eu des abbayes.

« Bienvenue en Campanie », nous signale finalement un panneau! Au loin, nous apercevons le Vésuve, mais ce n’est que sur le chemin du retour vers Rome que nous nous y arrêterons pour y visiter Pompéi.

Nous quittons l’autoroute et soudain la mer se dresse à notre droite, avec au loin l’île de Capri. Superbe! Il y a d’immenses pins parasols.

Notre guide attire notre attention sur la ville de Nocera avec en contrebas un beau petit village doté d’une plage sur la mer Tyrrhénienne. Puis, Salerne apparaît, la ville ancienne, puis la moderne.

Notre première cathédrale
Nous descendons du car à 17 h 10 pour nous promener dans les rues du vieux Salerne. Nous entrons dans un atrium. Il y a plusieurs colonnes cannelées et des sarcophages tout autour. À l’époque romaine, c’était une ancienne basilique. Le campanile, c’est-à-dire un clocher en forme de tour isolée du bâtiment de l’église, est l’original construit entre 1015 et 1085… mais il a depuis subi quelques restaurations.

Nous entrons dans la cathédrale, le Duomo en italien, elle est de style mauresque. Des tombeaux sont placés sur des baldaquins. Quelques mosaïques byzantines ornent les murs. Tout au fond de l’église, il y a une crypte qui abrite le tombeau de Saint-Matthieu.

Première visite à Salerne, Italie.

Photo ci-dessus : Première visite à Salerne! Les membres de notre groupe ont des yeux partout! Notre guide nous raconte l’histoire des lieux… Céline est déjà à prendre des notes!

Une fontaine au centre d’un cloître, Salerne, Italie.

Photo ci-dessus : Une fontaine attire notre attention au centre d’un cloître qui est tout de style mudéjar.

Cloître de la basilica San Matteo et San Gregorio Magno, Salerne, Italie.

Photo ci-dessus : Derrière le cloître de la basilica San Matteo et San Gregorio Magno, se dresse un beau campanile.

Cloître et campanile de la basilica San Matteo et San Gregorio Magno, Salerne, Italie.

Photo ci-dessus : J’adore photographier des clochers ou des campaniles de l’intérieur des cloîtres!

Photo ci-dessus : Voici le campanile dans toute sa splendeur.

Nous franchissons une ancienne porte de bronze de couleur verte qui date de 1099 et entrons dans l’église. Il y a un tombeau sur un baldaquin. Il y a de la mosaïque byzantine sur les murs.

Photo ci-dessus : L’intérieur de l’église est fort impressionnant.

Photo ci-dessus : Une église où il y a beaucoup de marbre.

Petites rues étroites de Salerne, Italie.

Photo ci-dessus : Nous voilà dans les petites rues très étroites de Salerne.

Salerne, Italie.

Photo ci-dessus : Les habitations des petites rues sont très pittoresques.

Nous remontons dans le car à 18 h, nous sommes épuisés. N’oublions pas que nous avons quitté le Québec depuis une trentaine d’heures et que nous avons très peu dormi!

Il fait doux, mais le ciel est sombre. Sur le chemin du retour, nous longeons la mer, malgré les nuages, c’est très beau.

Nous arrivons à l’hôtel Mediterranea Salerno à presque 18 h 30. De notre chambre nous avons une magnifique vue sur le golfe de Salerne.

Vue sur le golfe de Salerne de notre chambre à l’hôtel Mediterranea Salerno, Salerne, Italie.

Photo ci-dessus : Vue sur le golfe de Salerne de notre chambre à l’hôtel Mediterranea Salerno. Un tel coucher de soleil présage certes une belle journée pour demain.

Méli-mélo
Salerne est une ville industrielle où peu de touristes s’arrêtent.

On y trouve un grand port moderne où les alliés débarquèrent en 1943.

C’est le Normand, Robert Guiscard qui a fait élever la cathédrale pour célébrer sa victoire sur les Lombards. Un tremblement de terre, en 1688, l’a beaucoup endommagée.

Déjà, nous avons eu l’occasion de nous familiariser avec quelques mots italiens : buongiorno, pour bonjour, buonasera, pour bonsoir, buonanotte pour bonne nuit, sans oublier arrivederci pour au revoir et le grazie pour merci!

À suivre
Demain nous partons à l’assaut de la côte amalfitaine!

La côte amalfitaine, Sorrento, Italie.

Photo ci-dessus : Des points de vue à couper le souffle.

Commentaires (4) Trackbacks (0)
  1. If you could e-mail me with a few suggestions on just how you made your blog look this excellent, I would be grateful.

  2. Pretty nice post. I just stumbled upon your blog and wanted to say that I have really enjoyed browsing your blog posts. In any case I’ll be subscribing to your feed and I hope you write again soon!

  3. Wonderful web-site, where did you observed this data in this article? I am glad I found it. i’ll be checking out back soon to examine what other content it is possible to have.

  4. Hello! I’m at work browsing your blog from my new apple iphone! Just wanted to say I love reading your blog and look forward to all your posts! Keep up the superb work!

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant