24
Nov/09
1

Décevante expédition au château de Versailles!

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Ce texte constitue le septième d'une série de reportages sur un court séjour à Paris en octobre 2009.

Château de Versailles, France.

Paris, jeudi 29 octobre 2009 - Nous étions particulièrement fébriles ce matin à notre réveil. Et pour cause, nous nous apprêtions à prendre le train pour nous rendre au château de Versailles! Le château érigé à la gloire du Roi-Soleil, le château qui fut la résidence de Louis XIV, de Louis XV et de Louis XVI et finalement le plus grand château du monde!

Toutefois, nous reviendrons sur Paris plus que déçus de notre expédition! Tout d’abord, la foule des visiteurs était si dense à l’intérieur du château qu’il était pratiquement impossible d’admirer ce qui nous a semblé être un véritable château-musée! Pourquoi n’y a-t-il pas de limitation au nombre de visiteurs présents en même temps?

Puis, alors que nous nous étions résignés à ne visiter que l’immense parc, nous avons eu la mauvaise surprise de constater qu’il avait déjà été préparé pour l’hiver, donc pas de fontaines, pas de fleurs et surtout très peu de sculptures visibles, celles-ci ayant revêtu leurs habits de neige!

Mais la journée s’est fort bien terminée, alors qu’en soirée nous avons assisté à une prestation du tonnerre de Fred Pellerin dans « L’Arracheuse de temps »!

Notre photo : Voici une des statues des jardins de Versailles toute emmitouflée en vue de la saison froide.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Après avoir encore une fois festoyé lors de notre petit déjeuner, nous avons quitté l’hôtel Magellan à 9 h 20 pour prendre un train du réseau express régional d'Île-de-France, communément appelé RER, à destination du Château de Versailles sis à quelque18 kilomètres à l’ouest de Paris.

Le trajet nous a coûté 11,80 €, aller-retour, pour nous deux personnes! Toutefois, ce n'est qu'après quelques valses-hésitations que nous grimpions dans le bon train, c’est-à-dire celui qui nous amenait à Versailles. Disons, que ce n’est pas évident de s’y retrouver dans tous ces trains lorsque l’on ne connait pas les us et coutumes de l’endroit!

Le train entre en gare à Versailles à 10 h 25. Nous marchons durant une quinzaine de minutes pour arriver sur le site du château.

Il y a foule!

Château de Versailles, France.

Photo ci-dessus : Une sculpture moderne représentant un carrosse de l’époque de Louis XIV trône dans l’immense « parc » où nous attendons pour acheter nos billets pour la visite du château de Versailles.

Nous prenons place dans la file A, soit celle des détenteurs de laissez-passer! Nous attendons une vingtaine de minutes et en profitons pour échanger avec nos voisins, un couple de Saint-Hyacinthe!

Le coût d’entrée est de 13,50 €, mais encore une fois, avec notre « Paris Museum pass », nous ne payons pas.

Nous aurons la chance de visiter les grands appartements de Louis XIV, un roi qui a régné sur la France de 1643 à 1715, et ce, à compter de l’âge de 5 ans!

Devant nous se dresse le musée de l’Histoire de France dédié à « toutes les gloires » de la France.

Château de Versailles, France.

Photo ci-dessus : Tout au fond de la cour, il y a ces magnifiques grilles!

Musée de l’Histoire de France, Château de Versailles, France.

Photo ci-dessus : L’édifice du musée de l’Histoire de France au château de Versailles.

Château de Versailles, France.

Photo ci-dessus : Cette magnifique sculpture décore l’immense cour où nous attendons pour acheter nos billets d’entrée pour le Château de Versailles.

Nous entrons finalement à 11 heures. C’est très désagréable, car il y a beaucoup trop de monde. On se pile sur les pieds et nous ne voyons pratiquement rien, surtout lorsque des groupes monopolisent des salles au grand complet. On ne doit vraiment pas nous aimer lorsque nous sommes avec Voyages Lambert!

Nous traversons les salons, dont celui de la Guerre, la galerie des Glaces, celui d’Hercule, la chambre du roi…, mais sans aucun plaisir.

Château de Versailles, France.

Château de Versailles, France.

Photo ci-dessus : Un petit exemple du nombre de visiteurs!

Château de Versailles, France.

Photo ci-dessus : Le lit du Roi dans le salon de Mercure du Château de Versailles.

Château de Versailles, France.

Photo ci-dessus : Dans le salon de la Guerre, nous avons pu admirer ce très beau bas-relief en stuc, sculpté par Antoine Coysevox. Il représente Louis XIV qui terrasse ses ennemis.

Château de Versailles, France.

Photo ci-dessus : Encore une fois, la foule dans la galerie des Glaces du Château de Versailles, et ce, même si celle-ci s’étire sur 70 mètres de long.

Château de Versailles, France.

Photo ci-dessus : La salle aux murs tapissés de miroirs de la galerie des Glaces du Château de Versailles.

Château de Versailles, France.

Photo ci-dessus : Statue en marbre nommée « Diane de Versailles », car elle se trouve au Château de Versailles. Nous avons pu apprécier la même statue au Musée du Louvre il y a quelques jours où elle est identifiée comme « Diane à la biche »!

Étant donné qu’il est pratiquement impossible de s’arrêter pour admirer les lieux, nous décidons d’accélérer le pas et d’emprunter la première sortie que nous verrions, direction les jardins.

Finalement, nous sortons à 11 h 35 et nous sommes encore plus déçus!

La presque totalité des statues de l’immense parc sont recouvertes de toiles pour les protéger de l’hiver. Qui plus est, il n’y a plus de fleurs et les fontaines ne fonctionnent pas. Pour compléter ce triste paysage, le ciel est complètement couvert de nuages!

Château de Versailles, France.

Photo ci-dessus : L’allée centrale du château de Versailles. Malheureusement, lors de notre visite, le temps était brumeux. Mais, pire encore, déjà la plupart des statues étaient recouvertes de leurs habits d’hiver et évidemment peu de fontaines étaient en activité. Une visite décevante… Il faudra se reprendre une autre fois.

Château de Versailles, France.

Château de Versailles, France.

Photos ci-dessus : Deux des magnifiques statues, toujours à l’air libre, que nous avons pu voir sur le site du Château de Versailles.

Le domaine est gigantesque et particulièrement désert, mais nous sommes si déçus que nous n’avons pas le goût de le visiter. Après une vingtaine de minutes de promenade, nous décidons de quitter Versailles et de revenir à Paris.

Nous nous rendons de nouveau à la gare du RER et attendons notre train, qui arrive après une dizaine de minutes d’attente.

Durant le trajet nous sommes demeurés silencieux…, tout à l’inverse de nos trajets en métro des derniers jours!

Nous descendons à la station de métro Pereire tout près de notre hôtel, il est 13 h 15. Nous entrons dans le premier resto que nous apercevons, « Les Hortensias ». Nous nous accordons un petit plaisir, deux clubs sandwichs, un demi-litre de vin rosé et une frite!

Nous revenons à l’Hôtel à 14 h 30!

Le Musée de l’Orangerie
Nous nous reposons un peu, puis nous repartons à 16 h 25 en direction de l’avenue des Champs Élysées. Ce soir, nous assistons à un spectacle de Fred Pellerin à la salle « Jean Tardieu » du Théâtre du Rond-Point.

Le soleil est de retour et le mercure a grimpé de plusieurs degrés. C’est très agréable.

Le spectacle n’étant qu’à 18 h 30, nous décidons de nous rendre au Musée de l’Orangerie, dont nos guides vantent les mérites. Il est situé à l’entrée du Jardin des Tuileries.

Nous y arrivons à 17 heures. Le tarif est de 7,5 € par personne, mais avec notre « Paris Museum pass », c’est de nouveau gratuit.

Le Musée de l’Orangerie est tout petit par rapport aux musées du Louvre et d’Orsay que nous avons visités plus tôt cette semaine. C’est un musée dédié à des collections, dont celle intitulée « Les Nymphéas » de Claude Monet.

Cette collection est le point de mire de cette institution et c’est effectivement fabuleux. Les œuvres sont disposées dans deux salles de formes elliptiques, et ce, selon les vœux de Monet lui-même.

Ces œuvres de Claude Monet sont exposées au Musée de l’Orangerie depuis 1927.

 Musée de l’Orangerie, France.

 Musée de l’Orangerie, France.

 Musée de l’Orangerie, France.

Photos ci-dessus : Quelques images de l’œuvre « Les Nimphéas » de Claude Monet.

Nous repartons vers 17 h 30.

En route vers le Théâtre du Rond-Point, nous nous attardons sur la place de la Concorde, qui semble se préparer à honorer Astérix et Obélix!

Place de la Concorde, France.

Place de la Concorde, France.

Place de la Concorde, France.

Photo ci-dessus : On sent la présence d’Obélix sur la place de la Concorde!

Fred Pellerin : fantastique!
Nous trouvons sans peine le théâtre du Rond-Point.

Nous avons acheté nos billets pour le spectacle de l’Arracheuse de temps par Internet avant de quitter le Québec pour l’Italie.

 Théâtre du Rond-Point, France.

Photo ci-dessus : Le théâtre du Rond-Point. (Photo provenant de Wikipédia)

Nous prenons l’apéro au théâtre, deux verres d’un excellent chardonnay.

En sirotant nos verres, nous avons rencontré une dame française, habitant les Alpes, et venue expressément à Paris pour voir le spectacle de Fred Pellerin…, qu’elle nous dit avoir déjà vu au Québec!

Le spectacle a lieu de 18 h 30 à 20 heures. L’artiste de Saint-Élie-de-Caxton nous a beaucoup fait rire, en plus de nous arracher quelques larmes! Il a été fantastique.

D’ailleurs, nous avons retrouvé une critique dithyrambique sur Internet. Vous pouvez la lire en cliquant sur le lien suivant : L’Arracheuse de temps

Après le spectacle, nous retournons tranquillement vers notre hôtel en empruntant encore une fois la magnifique avenue des Champs Élysées.

Nous nous arrêtons en chemin au restaurant « L’Orée des champs » où j’en profite pour savourer un autre steak tartare. Céline commande une quiche… qu’elle ne mange pas. Elle se reprendra toutefois en savourant une excellente tarte aux pommes!

À suivre…
Le zouave du pont de l’Alma et le cimetière du Père-Lachaise!

Le zouave du pont de l'Alma, Paris, France.

Photo ci-dessus : Le zouave du pont de l'Alma représente un soldat ayant participé à la guerre de Crimée. Il s’agit, selon l’encyclopédie en ligne Wikipédia, du soldat André-Louis Gody (1828-1896). La statue est un bon indicateur du niveau d’eau de la Seine. Si les pieds du zouave sont dans l’eau, la Seine est en crue.

Bibliographie
Encyclopédie libre Wikipédia, France, Paris, Musée du Louvre, Arc de triomphe, Champs Élysées, Église Notre-Dame et une foule d’autres pages;

Atlas en fiches (France, Paris, la Seine) , Éditions Atlas, 2008;

Guide Voir, Paris, Éditions Libre Expression, 2009, 446 pages;

Paris, Le Guide Vert, Michelin, 2009, 468 pages.

Remplis sous: France, Voyages Mots clés: ,
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Versailles est une merveille surtout la statues équestre du roi et non cette gamine que je n’y ai jamais vu (dieu merci).
    Il y a trois gares à Versailles vous avez pris celle venant de st lazare qui est éloignée du chateau
    Le parc est superbe mais les grandes eaux ne fonctionnent que quelques jours par an et cela est une honte; Versailles est surtout fantastique pour les appartements …il y a toujours des queues invraisemblables et il faut donc consacrer 3 jours pour voir le chateau

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant