18
Nov/09
1

Paris : la voie triomphale

Textes et photos de Céline et Jacques Lanciault

Ce texte constitue le premier d'une série de reportages sur un court séjour à Paris en octobre 2009.

L’Arc de triomphe, Paris, France.

Paris, dimanche et lundi 25 et 26 octobre 2009 - En octobre 2009, au terme de 18 jours de visites en Italie du Nord, ce véritable « Musée à ciel ouvert », nous nous sommes gâtés, nous attardant une petite semaine dans la « Ville lumière »…, avant de rentrer au pays!

Pour nous, il s’agissait d’un premier rendez-vous avec la capitale française… et évidemment, nous avons été ébahis!

Ce fut encore l'occasion d'emmagasiner une pléthore de souvenirs impérissables qui se sont gravés dans nos mémoires… autant humaines qu’électroniques!

Comme à notre habitude, nous vous offrons textes et photos détaillés de nos découvertes quotidiennes.

Après une courte promenade jusqu’à la place de l’Étoile (de son vrai nom la place Charles-de-Gaulle depuis 1970), réalisée en fin de journée lors de notre arrivée, nous avons consacré notre première journée à Paris à l’avenue des Champs Élysées, de l’Arc de triomphe au Musée du Louvre!

Notre photo : Image idyllique de Paris, l’Arc de triomphe! Un monument, dont la construction a été entreprise par Napoléon en 1806. Un édifice de 50 mètres de haut par 45 mètres de large.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Nous sommes arrivés à Paris, dimanche, en après-midi, en provenance de Rome où nous arpentions le nord de la péninsule italienne depuis le 9 octobre.

De l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, un très confortable autocar d’Air-France nous a menés à deux pas de notre hôtel, « Le Magellan ».

Après avoir laissé nos bagages dans notre charmante, mais petite chambre, nous avons filé à la recherche d’un petit bistro, et ce, étant donné que nous n’avions pas dîné. Nous avons trouvé rapidement, à Paris, il y a des petits restaurants, et des grands, partout. Donc, il était pratiquement 16 heures quand nous sommes entrés dans un petit bistrot nommé, « Chez Lacombe ». Nous y avons fait bombance. Un excellent club sandwich au saumon pour moi et une salade Thai au poulet pour Céline. Une bière bien fraîche et un verre de vin blanc ont complété notre repas.

L’Hôtel Magellan dans le 17e arrondissement, Paris, France.

Photo ci-dessus : Un petit hôtel de charme situé proche de l’Étoile et du palais des congrès de la porte Maillot, « un jardin inattendu au cœur du XVIIe arrondissement », comme le mentionne leur publicité : l’Hôtel Magellan… vraiment près de tout!

L’Hôtel Magellan dans le 17e arrondissement, Paris, France.

Photo ci-dessus : Évidemment, l’automne avait fait son œuvre sur les jardins de Paris, mais notre chambre à Hôtel Magellan nous offrait tout de même cette belle vue sur la cour intérieure couverte de verdure.

Après notre repas, nous nous sommes rendus jusqu’à l’Arc de triomphe. Il y avait foule, même si déjà le crépuscule du soir tombait sur la « Ville Lumière ». Nous y reviendrons demain, il faut sans faute y grimper au sommet clame notre guide « Voir » de Paris.

L’Arc de triomphe, Paris, France.

Photo ci-dessus : Napoléon s'est inspiré des Romains qui érigeaient des arcs de triomphe pour rendre hommage à leurs armées victorieuses et a lancé la construction de l'Arc de triomphe de la Place Charles-de-Gaulle pour perpétuer les victoires des armées françaises!

L’Arc de triomphe, Paris, France.

Photo ci-dessus : De belles sculptures ornent les murs de l’Arc de triomphe, dont celle intitulée « La Paix de 1815 », une réalisation de l’artiste Antoine Étex.

L’Arc de triomphe, Paris, France.

Photo ci-dessus : Une deuxième sculpture du même artiste, Antoine Étex, « La Résistance de 1814 ».

 Le passage du pont d'Arcole, Arc de triomphe, Paris, France.

Photo ci-dessus : Un superbe bas-relief représentant « Le passage du pont d'Arcole » le 15 novembre 1796, lors de la première campagne d’Italie menée par Napoléon Bonaparte.

La tombe du Soldat inconnu de la Première Guerre mondiale, Paris, France.

Photo ci-dessus : Au pied de l’Arc de triomphe se trouve la tombe du Soldat inconnu de la «Première Guerre mondiale» ornée d’une « flamme éternelle ». Celle-ci commémore le souvenir des soldats morts au combat et elle ne s’éteint jamais : elle est ravivée chaque soir à 18 h 30 par des associations d'anciens combattants ou de victimes de guerre. Cette flamme est allumée depuis le 28 janvier 1921!

Pour l’heure, nous rentrons à l’hôtel pour prendre une bonne nuit de sommeil.

Lundi, le 26 octobre 2009
À notre réveil, nous découvrons, en ouvrant les rideaux de notre chambre, un superbe ciel entièrement bleu!

Une surprise nous attendait au petit restaurant de l’Hôtel : nos petits déjeuners sont inclus… et ils sont excellents!

À 9 h 45 nous amorçons notre balade qui nous amènera à déambuler sur une grande partie de la « Voie triomphale », elle qui s’étend du Louvre à l’« Arche de La Défense ». Aujourd’hui, nous amorcerons notre promenade à l’Arc de triomphe pour nous rendre au Musée du Louvre.

Immeuble typique des environs de la place de l’Étoile à Paris, France.

Immeuble typique des environs de la place de l’Étoile à Paris, France.

Photos ci-dessus : Sur notre route pour nous rendre sur les Champs Élysées, nous croisons des immeubles typiques à Paris.

Dès notre arrivée sur l’avenue des Champs Élysées, nous achetons la « Paris Museum pass », elle qui nous donne accès à pratiquement tous les musées pour une durée de quatre jours. Il nous en coûte 96 euros (pour les deux), mais à l’évidence nous la rentabiliserons.

Avenue des Champs-Élysées, Paris, France.

Photo ci-dessus : Un des tout premiers panonceaux affichant le nom des rues qui a attiré notre attention à Paris!

Et nous poursuivons notre promenade en direction du Musée du Louvre. Mais, partout, à gauche comme à droite, notre attention est attirée.

L’avenue des Champs-Élysées, Paris, France.

Photo ci-dessus : L’avenue des Champs-Élysées à Paris, avec au loin l’Arc de triomphe.

Fleurs sur l'avenue des Champs-Élysées, Paris, France.

Photo ci-dessus : Même si nous sommes à l’automne, l’avenue des Champs-Élysées à Paris offre encore le spectacle de belles fleurs à plusieurs intersections.

Fleurs sur l'avenue des Champs-Élysées, Paris, France.

Photo ci-dessus : La statue de bronze du général de Gaulle est bien en vue sur la place Clémenceau à Paris, à l'angle symbolique des Champs-Élysées, de l'avenue Winston-Churchill et de l'avenue du général Eisenhower. Elle est l’œuvre de l’artiste Jean Cardot. Elle mesure 3,60 m de haut sur un socle de 3,85 m. Elle représente le général de Gaulle descendant les Champs-Élysées.

Les quadriges en cuivre repoussé du Grand Palais, Paris, France.

Photo ci-dessus : Les quadriges en cuivre repoussé de Georges Récipon couronnent les deux entrées du Grand Palais de Paris. Du côté des Champs-Élysées, l’œuvre allégorique «L’Immortalité devançant le Temps» en impose du haut de ses quarante mètres.

Une des sculptures du Grand Palais, Paris, France.

Photo ci-dessus : Une des magnifiques sculptures qui ornent le toit du Grand Palais de Paris.

Le Petit Palais, Paris, France.

Photo ci-dessus : La porte principale du Petit Palais à Paris.

Le Petit Palais, Paris, France.

Photo ci-dessus : Face au Grand Palais, on retrouve le Petit Palais, un superbe bâtiment qui abrite le Musée des Beaux-Arts de Paris.

Statue de Simón Bolívar, Paris, France.

Photo ci-dessus :Et voici une statue équestre de Simón Bolívar. Il s’agit d’une copie de l'œuvre du sculpteur français Emmanuel Frémiet, commandée au début du XXe siècle par la ville de Bogotá en Colombie. Cette statue a été offerte à la ville de Paris par les républiques bolivariennes du Venezuela, de Colombie, d’Équateur, du Pérou, de Bolivie et du Panama pour souligner le 100e anniversaire de la mort de Simón Bolívar.

Statue de Georges Clemenceau, Paris, France.

Photo ci-dessus : Statue de Georges Clemenceau, une œuvre du sculpteur François Cogné. Elle a été inaugurée en 1932 par le président Édouard Herriot et est située à l’angle de l’avenue Winston Churchill, tout près du Petit Palais et de l’avenue des Champs Élysées. Clemenceau a été journaliste et homme politique français. C’est à lui que l’on doit le titre-choc de l’article d’Émile Zola dans l’affaire Dreyfus, « J’accuse! »

Statue de Sir Winston Churchill, Paris, France.

Photo ci-dessus : Jean Cardot, le réalisateur de la statue de Charles de Gaulle, dont nous avons présenté la photo précédemment a également signé la statue de Winston Churchill inaugurée en 1998 près du Petit Palais.

La tour Eiffel, Paris, France.

Photo ci-dessus: Un souvenir de la première fois où nous avons aperçu la tour Eiffel à Paris, et ce, lors de notre toute première promenade sur les Champs Élysées! Évidemment, nous l’avons vue de bien plus près par la suite. »

Une des colonnes rostrales qui ceinturent la place de la Concorde, Paris, France.

Photo ci-dessus : Des lampadaires et des colonnes rostrales ceinturent la place de la Concorde à Paris. Voici une des colonnes. »

Une des fontaines de la place de la Concorde, Paris, France.

Photo ci-dessus : La place de la Concorde à Paris est l’une des plus belles places au monde. Deux magnifiques fontaines entourent l’obélisque de Louqsor. Voici une de ces fontaines.

L’obélisque de Louqsor de la place de la Concorde, Paris, France.

Photo ci-dessus : L’obélisque de Louqsor de la place de la Concorde provient du temple de Ramsès II à Thèbes. Des hiéroglyphes chantent les louanges du pharaon. Au moment de notre visite, le piédestal était en restauration.

Après avoir admiré la place de la Concorde, nous pénétrons dans le jardin des Tuileries!

Sculpture dans le jardin des Tuileries, Paris, France.

Photo ci-dessus : Dans le jardin des Tuileries, nous avons pu apprécier cette sculpture haute en couleur.

Le jardin des Tuileries, Paris, France.

Photo ci-dessus : Le jardin des Tuileries s’étend le long de la Seine entre le Musée du Louvre et le Grand Palais.

Statue de Jules César dans le jardin du Carrousel, Paris, France.

Photo ci-dessus : Marbre de Jules César réalisé par Ambrogio Parisi installée dans le jardin des Tuileries depuis 1800 !

Sculpture de Aristide Maillol dans le jardin du Carrousel, Paris, France.

Photo ci-dessus : Le jardin du Carrousel prolonge le jardin des Tuileries tout juste avant d’arriver au Musée du Louvre. On peut y admirer 18 statues d'Aristide Maillol, dont celle-ci, intitulée « Le Monument aux morts de Port-Vendres », installées à l'initiative d'André Malraux en 1965.

Le jardin du Carrousel, Paris, France.

Photo ci-dessus : Pas moins de 18 statues d'Aristide Maillol sont ainsi éparpillées dans le jardin du Carrousel, tout juste avant d’arriver au Musée du Louvre.

L’Arc de triomphe du Carrousel, Paris, France.

Photo ci-dessus : L’Arc de triomphe du Carrousel date de 1809. Il a été érigé par Napoléon Bonaparte afin de rendre hommage à « La Grande Armée » ayant remporté la victoire à Austerlitz.

L’Arc de triomphe du Carrousel, Paris, France.

Photo ci-dessus : L’Arc de triomphe du Carrousel est surmonté du char de la Victoire et de la Paix. Ce quadrige est une copie des « Chevaux de bronze de Constantin 1er qui orne le dessus de la porte principale de la basilique Saint-Marc à Venise.

Le jardin des Tuileries, Paris, France.

Photo ci-dessus : Céline pose dans le jardin des Tuileries près d’une des statues d'Aristide Maillol.

À suivre
Une visite des quelques chef-d’œuvres du Musée du Louvre.

La pyramide du Musée du Louvre, Paris, France.

Photo ci-dessus : C’est au président de la République française François Mitterrand que l’on doit la pyramide du Musée du Louvre qui éclaire son entrée principale.

Bibliographie
Encyclopédie libre Wikipédia, France, Paris, Musée du Louvre, Arc de triomphe, Champs Élysées, Église Notre-Dame et une foule d’autres pages;

Atlas en fiches (France, Paris, la Seine) , Éditions Atlas, 2008;

Guide Voir, Paris, Éditions Libre Expression, 2009, 446 pages;

Paris, Le Guide Vert, Michelin, 2009, 468 pages.

Remplis sous: France, Voyages Mots clés: ,
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Bonjour,

    Dans le cadre de recherches d’archives pour un documentaire je suis à la recherche d’une photo de la statue de Churchill devant le Petit Palais.

    Nous accorderiez-vous l’autorisation d’utilisation ? Vous serez bien évidemment cité au générique du film.

    Je reste à votre disposition et vous remercie d’avance.

    Bien à vous,

    Laurence Gillard
    01 53 38 96 97

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant