2
Déc/07
2

Pour s’imprégner de spiritualité, le sanctuaire Bom Jesus do Monte

Avant la visite de Braga... la pieuse :

Texte et photos de Céline et Jacques Lanciault

Ce texte constitue le sixième d'une série de reportages sur un magistral voyage au Portugal effectué au mois de septembre 2007.

Le chevalier et la lune, une photo prise au sanctuaire de Bom Jesus do Monte, tout près de Braga, Portugal.

Braga, Portugal, samedi 1er septembre 2007 - Nous quittons la merveilleuse ville de Porto ce matin en direction du nord du pays, la région du Minho. Notre premier rendez-vous de cette splendide journée : le sanctuaire de Bom Jesus do Monte. Les pèlerins y montent deux escaliers construits en zigzag où les marches n’en finissent plus, et ce... sur les genoux! Nous, nous les descendrons… debout. De multiples fontaines y ont été érigées pour rendre hommage aux grandes vertus et aux cinq sens.

Notre photo : Nous avons identifié notre photo « Le chevalier et la lune », une photographie prise au sanctuaire de Bom Jesus do Monte, tout près de Braga, Portugal.

Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Des escaliers qui descendent vers la ville de Braga, Sanctuaire de Bom Jesus do Monte, Portugal.

Photo ci-dessus : Les escaliers du sanctuaire de Bom Jesus do Monte vers le bas nous rapprochent de la ville de Braga,

Belle journée en vue
Dès 6 h 45 ce matin, le système de réveil téléphonique de l’hôtel a fait son œuvre. À peine un pied au sol, notre premier réflexe est d’ouvrir les rideaux de la chambre pour prendre le pouls du temps qu’il fera aujourd’hui : le ciel est tout bleu, aucun nuage. Wow! Une autre belle journée en vue.

Après un excellent petit déjeuner de style buffet à notre hôtel, l’Infante de Sagres, nous montons dans l’autocar qui prend la route d’assaut dès 8 h 45. Anna-Christina, notre guide locale à Porto, nous accompagne aujourd’hui également dans nos périples à Braga et à Guimaràes. En fin de journée nous visiterons Amarante sous la direction de notre accompagnateur, Jean-Marc Lechat.

Ce soir nous vivrons notre première nuit dans une pousada, celle de Santa Marinha. Les pousadas sont des hôtels gérés par le gouvernement portugais. Généralement, ces sites d’hébergement sont construits dans d’anciens châteaux, d’anciens palais ou d’anciens couvents, ce qui leur confère un cachet architectural pittoresque.

Braga, vers où nous roulons, n’est située qu’à une cinquantaine de kilomètres au nord de Porto. C’est la capitale religieuse du pays. Elle est située dans la région du Minho, dont elle est la ville principale. Nous y visiterons une cathédrale construite au XIIe siècle, une des toutes premières cathédrales du Portugal. La cité de Braga, c’est la Rome du Portugal. On y retrouve 250 églises et chapelles.

C’est une ville qui offre également de très belles boutiques, « de quoi satisfaire notre besoin de shopping », d’ironiser notre accompagnateur Jean-Marc Lechat.

En après-midi nous nous rendrons à Guimaràes, le berceau du Portugal, puis pour terminer cette journée de visite, nous gagnerons Amarante avant de faire connaissance avec notre pousada.

Avant de sortir des limites de la ville de Porto, du car nous entrevoyons le palais de cristal, son centre d’exposition et le pavillon des sports. Nous traversons également un beau quartier chic de Porto.

Le nord du Portugal est une région humide, les hivers sont doux et les étés confortables. Braga est la ville du Portugal où il pleut le plus durant l’année. Les principales activités économiques sont l’agriculture, le textile et le cuir.

Du point de vue agricole, le Minho est une région fort productive, dû à ses pluies abondantes. Le meilleur chou de tout le Portugal est cultivé dans cette région. De très grandes quantités de maïs y sont également produites, ce qui donne lieu à des exportations importantes de cette céréale. Contrairement à chez nous, ce maïs sert principalement à nourrir les animaux.

La production vinicole y est par ailleurs florissante, et ce, même si cette culture se pratique de façon différente d’ailleurs. En effet, les viniculteurs laissent les vignes grimper dans les hauteurs.

Le vinho verde, le vin de la région, est blanc et non vert comme son nom pourrait le laisser supposer. C’est un vin pétillant fait de raisins qui n’étaient pas encore tout à fait mûrs quand ils ont été cueillis pour la fabrication du vin. Les vendanges ont lieu du 15 au 30 septembre.

Les escaliers du sanctuaire de Bom Jesus do Monte, Portugal.

Photo ci-dessus : Les escaliers du sanctuaire de Bom Jesus do Monte sont en granit et ressortent dû aux murs blanchis à la chaux.

Le sanctuaire Bom Jesus do monte
Notre premier arrêt-visite de la journée : le sanctuaire du Bom Jesus do monte. Le soleil est là pour nous accueillir à 9 h 45.

Partout sur le site du sanctuaire de Bom Jesus do Monte, des bougainvilliers en fleur, Portugal.

Photo ci-dessus : Partout sur le site du sanctuaire de Bom Jesus do Monte, les bougainvilliers sont en fleur..

Bom Jesus do monte est un sanctuaire de style baroque datant du XVIIIe siècle avec de très longs escaliers. La partie basse comprend une voie sacrée représentant les 14 stations du chemin de croix. Par la suite on accède à l’escalier des cinq sens où cinq fontaines représentent la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher. Finalement, le dernier escalier est celui des trois vertus : la Foi, l’Espérance et la Charité.

L’église du sanctuaire de Bom Jesus do Monte, Portugal.

Photo ci-dessus : La façade de l’église du sanctuaire de Bom Jesus do Monte.

Tout en haut, il y a une chapelle, la chapelle de la descente de la croix, l’église de Bom Jesus et de magnifiques jardins avec plein de fleurs de toutes sortes, de toutes les couleurs et très odorantes.

Jardins du sanctuaire de Bom Jesus do Monte, Portugal.

Photo ci-dessus : Les jardins du sanctuaire de Bom Jesus do Monte sont tout simplement magnifiques.

Jardins du sanctuaire de Bom Jesus do Monte, Portugal.

Photo ci-dessus : Des rosiers dans les jardins du sanctuaire de Bom Jesus do Monte. .

Jardins du sanctuaire de Bom Jesus do Monte, Portugal.

Photo ci-dessus : Un aménagement paysager fort intéressant, toujours dans les jardins du sanctuaire de Bom Jesus do Monte.

Jardins du sanctuaire de Bom Jesus do Monte, Portugal.

Photo ci-dessus : De magnifiques fleurs!

Jardins du sanctuaire de Bom Jesus do Monte, Portugal.

Photo ci-dessus : Des fleurs à perte de vue dans les jardins du sanctuaire de Bom Jesus do Monte.

Jardins du sanctuaire de Bom Jesus do Monte, Portugal.

Photo ci-dessus : Et ce mauve!

Alors que nous sommes à photographier les magnifiques fleurs des jardins, la cloche du sanctuaire sonne les dix coups de 10 heures, qui au terme du dixième coup se prolonge par une jolie mélodie.

Des jardins, situés au sommet de la colline, nous apercevons tout en bas la ville de Braga qui brille sous les rayons du soleil et au loin des montagnes.

La ville de Braga au pied du sanctuaire de Bom Jesus do Monte, Portugal.

Photo ci-dessus : La ville de Braga au pied du sanctuaire de Bom Jesus do Monte.

Une statue de Dom Alfonso Henriques, premier roi du Portugal, domine le sanctuaire de Bom Jesus do Monte, Portugal.

Photo ci-dessus : Une statue de Dom Alfonso Henriques, premier roi du Portugal, domine le sanctuaire de Bom Jesus do Monte.

Une statue de Dom Alfonso Henriques, premier roi du Portugal, domine le sanctuaire de Bom Jesus do Monte, Portugal.

Photo ci-dessus : De partout, la statue de Dom Alfonso Henriques nous interpelle!

Plutôt que de monter les escaliers comme les pèlerins, nous les descendons. Chacun des paliers est consacré à un sens : la purification avec l’eau divine, qui est le toucher. Ce que l’on va manger : le goût. Ce que l’on sent, l’odorat, ce que l’on entend, l’ouïe et ce que l’on voit, la vue. Ensuite, nous avons la chance d’observer la fontaine qui symbolise les cinq plaies du Christ. Des jets d’eau s’échappent de chacune des plaies du Christ.

Notre groupe sur le point d’entreprendre la descente des escaliers du sanctuaire de Bom Jesus do Monte, Portugal.

Photo ci-dessus : Notre groupe et notre guide sur le point d’entreprendre la descente des escaliers du sanctuaire de Bom Jesus do Monte.

Encore des bougainvilliers en fleur, Sanctuaire de Bom Jesus do Monte, Portugal.

Photo ci-dessus : Encore des bougainvilliers en fleur! D’ailleurs, mentionnons que la fleur est blanche ou jaune. Ce que l’on voit de couleur rose, ce ne sont pas des fleurs, mais plutôt les feuilles du bougainvillier.

Nous remontons dans le car peu après 10 h 30. Direction, le centre-ville de Braga.

Méli-mélo
Le Minho est une région baignée par deux fleuves, le Douro au sud et le Minho au nord.

Braga est la troisième ville en importance quant au nombre de ses habitants : Lisbonne affiche 800 000 habitants, Porto, 250 000 et Braga 170 000. C’est une ville de l’époque romaine. Mais, une ville qui continue, encore aujourd’hui, à se développer.

Selon notre guide accompagnateur, Jean-Marc Lechat, Braga serait l’endroit au Portugal où la qualité de vie est la meilleure du pays.

Un dicton portugais mentionne : « À Lisbonne on chante, surtout le fado, à Porto on travaille et à Braga on prie.

C’est dans le nord du Portugal que nous retrouvons le plus de voitures de luxe de tout le pays.

Les jardins de Braga fleurissent durant toute l’année.

À suivre… Braga, pour la prière, mais aussi pour de magnifiques terrasses.

Braga de republika, la place centrale de la ville de Braga, Portugal.

Photo ci-dessus : À Braga, la place centrale ressemble étrangement à une plaza mayor espagnole avec une belle fontaine au centre et tout plein de terrasses tout autour. Braga de republika, la place centrale de la ville de Braga a été construite au 19e.

Remplis sous: Portugal, Voyages Mots clés:
Commentaires (2) Trackbacks (0)
  1. trés bon reportage; j’ai fait ce voyage, et comme je fait le reporter cinéma je ne suis pas souvent a coté de la guide!!!!!!!
    et j’apprend ce que je n’ai pas enttendu dire par notre guide MERCI a vous.

  2. merçi pour ces commmentaires cela m’aide pour ma réalisation.

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant