4
Nov/07
0

Pour « Équipe Canada », Emmanuel Garcia sera posté à l’inter

Coupe du Monde du baseball 2007 à Taïwan

Texte de Jacques Lanciault

Emmanuel Garcia évoluera pour Équipe Canada à Taïwan.

Perth, Australie, le 4 novembre 2007 – Lors du tournoi préparatoire à la Coupe du Monde de Baseball 2007, qu’Équipe Canada a disputé à Perth en Australie au cours des derniers jours, le Montréalais Emmanuel Garcia a tiré son épingle du jeu, si bien que pour l’heure il est le joueur d’inter partant de la formation du Canada.

Alors qu’il fait route actuellement en direction de Taïwan, en Chine, le porte-couleur de l’organisation des Mets de New York de la Ligue Nationale de baseball a pris quelques minutes de son temps pour nous faire part de ses prestations de l’autre côté du monde : « J’ai connu un très bon camp d’entraînement en Australie. J’ai disputé les quatre matchs de l’équipe, tous à l'arrêt-court. Notre gérant, Terry Puhl m’a affirmé être très heureux de mes performances. Il prétend également que mon jeu en défensive est du calibre des ligues majeures. J’ai bien apprécié le compliment, surtout venant d’un homme qui évolué durant 15 ans, justement dans les ligues majeures. »

Notre photo : Emmanuel Garcia se repose quelques instants dans l'abri des joueurs de son équipe cette été en Floride.

Pour agrandir la photo, il suffit de cliquer sur celle-ci.

Avec Team Canada, l’ancien des Élites de Montréal de la Ligue de Baseball Élite du Québec (LBÉQ) a continué, comme il l’avait fait à Hawaï, à se rendre sur les buts avec la régularité d’un métronome. Terry Puhl lui avait confié la responsabilité du premier rang du rôle des frappeurs de l’équipe. Emmanuel lui a démontré qu’il avait eu raison. Garcia s’est rendu 8 fois sur les buts en 17 présences dans le rectangle du frappeur. Il a obtenu 4 coups sûrs, a soutiré 4 buts sur balles et il a foulé la plaque payante 4 fois. De plus, il a volé un but. Il n’a été retiré sur des prises que 3 fois.

Mais c’est de sa défensive qu’il est le plus fier!
Lorsque la saison 2007 a pris fin, Emmanuel, qui a connu un très bonne campagne avec les Mets de St. Lucie, le club-école de calibre A avancé des Mets de New York, n’avait qu’une idée en tête : améliorer sa défensive en vue de la saison prochaine. En effet, cet aspect de son jeu ne l’avait pas satisfait entièrement durant l’été en Floride. Il a donc profité du camp de perfectionnement des Mets, auquel il a participé cet automne, pour travailler avec l'instructeur de la défensive au sein de l’organisation new-yorkaise, Kevin Morgan. Ce dernier a joué les magiciens, identifiant les failles dans le jeu d’Emmanuel et y apportant les correctifs requis. Il a certes visé juste, car depuis, en défensive, l’athlète de Montréal est un joueur transformé.

À preuve, au sein de la Ligue d’hiver d’Hawaï, en 17 rencontres, Garcia n’a commis qu’une seule bourde sur le losange. D’ailleurs, avant d’être débité d’une erreur sur un jeu difficile dans le dernier des quatre matchs en Australie, il avait réalisé une séquence de 17 matchs consécutifs sans gaffer. À propos de son erreur, il ne cherche pas d’excuses d'ailleurs : « J’ai cafouillé lorsque j’ai été cherché une balle loin dans le trou à ma droite! Mais bon, ce sont des choses qui arrivent, on oublie et on redouble d’ardeur. C’est juste un peu dommage, car cela mettait fin à ma meilleure séquence en défensive», a-t-il philosophé.

Ses patrons chez les Mets heureux de le voir avec « Team Canada »
Même si la présence d’Emmanuel Garcia avec Équipe Canada met fin à l’excellente saison qu’il connaissait à Hawaï (le tournoi de la Coupe du Monde prend fin en même temps que la saison à Hawaï), la direction des Mets de New York, elle, s’est dite très heureuse de voir un des siens avoir la chance de se coltiner avec le haut calibre du baseball international. « Les Mets m’ont dit « Go for it », c’est une belle expérience, profites-en, » de nous confier Emmanuel.

D’ailleurs, l’organisation de la « grosse pomme » pourrait bien voir leur protégé joindre les rangs de l’équipe canadienne qui participera aux Jeux olympiques de Beijing en 2008. En effet, Baseball Canada a mis sur pied l’équipe qui se dirige vers Taïwan en vue de ces Jeux de 2008. Greg Hamilton et Terry Puhl, les deux responsables de la formation canadienne, ont choisi de jeunes joueurs afin de leur permettre d’acquérir, dès cette année, l’expérience des compétitions internationales.

En 2008, Baseball Canada sélectionnera les meilleurs joueurs canadiens disponibles évoluant au sein des ligues mineures du baseball professionnel, et ce, parce que les olympiques ont lieu en juillet et août, soit au moment où les deux ligues majeures de baseball sont en pleine course au championnat. Donc, les gros noms comme Russell Martin, Éric Gagné, Justin Morneau, etc. ne seront pas disponibles.

Et les deux autres Québécois de l’équipe
Sébastien Boucher n’est pas encore avec l’équipe. Il devrait rejoindre la formation canadienne directement à Taïwan ces jours-ci. Son contrat avec son équipe de la Ligue d’hiver de République Dominicaine prévoyait qu’il devait jouer un certain nombre de matchs avant de pouvoir quitter. C’est la raison qui l’a empêché de rejoindre l’équipe en Australie.

Quant à l’artilleur Philippe Aumont, il a été utilisé une fois à Perth, lors du tournoi préparatoire, et il a connu une mauvaise sortie. Il n’a lancé que deux tiers de manche, mais il aura largement l’occasion de se reprendre!

Remplis sous: Baseball, Nouvelles Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant