29
Oct/07
0

Après 13 heures en vol, Emmanuel Garcia rejoint ses coéquipiers à Hong Kong

De Hong Kong, « Team Canada » se rend à Perth en Australie

Texte de Jacques Lanciault

Chez les professionnels, Emmanuel Garcia porte l'uniforme des Mets de New York.

Hong Kong, République populaire de Chine, le 29 octobre 2007 – Long, long le trajet qui permet à Emmanuel Garcia de rejoindre ses coéquipiers d’Équipe Canada à Hong Kong, en Chine, pour ensuite effectuer avec eux la dernière partie du parcours qui les mènera à Perth en Australie, là où l’équipe peaufinera sa préparation en vue de la Coupe du Monde de baseball qui se tient à Taïwan du 6 au 18 novembre prochain.

Emmanuel a quitté Honolulu (Hawaï) samedi en direction de Tokyo au Japon, un vol de huit heures. Déjà, cette première partie de vol a été plutôt difficile pour le Québécois : « Quand je suis arrivé à Tokyo, j’étais tout mélangé! Il y a un décalage de 18 heures par rapport au Québec. C’est donc dire qu’ils sont en avance d’une journée sur nous », explique-t-il. Puis, un autre trois heures de vol était requis afin qu’il se rende à Taipei (Taïwan) où, enfin, une chambre, à l’intérieur de l’aéroport, les attendait, lui et son coéquipier Jamie Romak, afin qu’ils puissent dormir un peu.

Taipei n’est pas l’endroit qui va permettre à Emmanuel de ne plus être mélangé. Du moins selon ce qu’il nous en dit : « Ici, la culture est très différente de la nôtre. Les gens parlent soit le mandarin, soit le japonais, soit le chinois ou soit le cantonnais... et nous, on n’arrive même pas à faire la différence! »

Après un sommeil réparateur, les deux porte-couleurs de l’équipe canadienne ont de nouveau repris l’avion, cette fois-ci pour un court vol de deux heures à destination de Hong Kong où ils devaient rejoindre le reste de l’équipe, qui eux arrivaient de Los Angeles. De là, tous ensemble, sur un autre vol, ils se rendaient à Perth en Australie où ils sont probablement arrivés (enfin) lundi, vers midi, heure de Perth. À cette heure, ici au Québec, il était minuit dimanche soir…

Pour le reste de la journée de lundi, Dieu merci, ils se reposent, le lendemain, mardi, ils reprennent le collier et ils sont conviés à une séance d’entraînement. Mercredi, jeudi, vendredi et samedi ils disputent des matchs hors concours à la formation du Heath de Perth, une équipe évoluant dans un circuit professionnel en Australie. Ce n’est que l’autre semaine qu’ils entreprendront la vraie compétition à Taïwan, soit à compter du 7 novembre.

Hawaï : une expérience des plus agréable
Emmanuel en a profité pour nous faire part de son enchantement quant à son passage dans la Ligue d’hiver d’Hawaï. « J’ai vécu un mois inoubliable à Hawaï... Jouer au baseball tout en profitant de ce merveilleux paradis sur terre, c’est quelque chose d’exceptionnel!

Mais, soulignons tout de même que la compétition était très exigeante. Au sein de la ligue, il y avait beaucoup de joueurs ayant été repêchés dans les 10 premiers. Les lanceurs étaient très bons, je dirais des gars qui se situent dans leur progression entre le calibre A fort et le AA. Quant aux frappeurs, wow! À chacun de nos matchs, il y avait toujours deux ou trois coups de circuit. J’ai profité d’une expérience très enrichissante. Lorsque je serai de retour au camp d’entraînement des Mets, le printemps prochain, je n’aurai jamais été aussi prêt », de résumer l’ancien des Élites de Montréal de la Ligue de Baseball Élite du Québec.

Remplis sous: Baseball, Nouvelles Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant