16
Avr/07
0

Quel mauvais timing pour prendre des vacances

Texte de Jacques Lanciault

Russell Martin connaît un début de deuxième saison dans les ligues majeures tout simplement époustouflant.Punta Cana, République Dominicaine, le 16 avril 2007 – Eh oui, quel mauvais timing pour prendre des vacances. Éric Gagné qui effectue un retour au jeu le soir même où je prends l’avion pour la République Dominicaine. Le même soir où Pierre-Luc Laforest enfile l’uniforme des Padres de San Diego, dans les majeures, pour la première fois. Mais la vie est faite de compromis et ces vacances étaient prévues depuis longtemps.

N. B. — Pour agrandir la photo, il suffit de cliquer sur celle-ci.

Vendredi, Gagné a effectué un retour au jeu  fort remarquée, inscrivant le sauvetage pour les siens, les Rangers du Texas. Il a lancé  une manche, a cédé un coup sûr, c’est tout. Il a retiré un frappeur sur des prises. Le lanceur de Mascouche a effectué 13 lancers et 9 de ceux-ci ont atteint la zone des prises.

Ce même soir à Los Angeles, Russell Martin frappait un coup sûr et produisait un point.

Le lendemain, samedi, au terme de ma première journée de plage, je constatais que Russell Martin et Pierre-Luc Laforest avaient inscrit leurs noms dans le livre des records des ligues majeures, devenant les deux premiers receveurs québécois à s’affronter dans une rencontre des ligues majeures.

Les deux ont compilé la même fiche pour cette rencontre historique un coup sûr, un point compté et un point produit.

Puis dimanche soir, de retour à notre chambre après un excellent repas de fruits de mer, telle n’est pas ma surprise de constater que le match San Diego Los Angeles est à la télévision... en espagnol. Mais, lorsqu’il s’agit de baseball je deviens facilement trilingue.

Drôle de match, tous les joueurs des Dodgers portent le numéro 42 en hommage à Jackie Robinson, dont on célébrait la journée. Match impressionnant également alors que plus de 55 000 spectateurs avaient pris place dans les gradins. Russell Martin est au poste pour les Dodgers, mais pas Laforest, malheureusement.

Martin a encore connu un gros match, but sur balles et point compté en deuxième manche, simple, but volé et point compté en troisième, retrait à l’avant champ en sixième double et point produit en huitième et en plus en défensive, il a retiré un coureur en tentative de vol. Qui dit mieux!

Remplis sous: Baseball, Nouvelles Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant