26
Jan/07
2

Un architecte de génie : Antoni Gaudí!

Texte et photos Jacques Lanciault

Ce texte constitue le 31e et dernier d'une série de reportages sur un magnifique voyage en Espagne effectué en septembre 2005

Sagrada Familia, Barcelone, Espagne.

Voilà, c’est la dernière journée d’un voyage mémorable en Espagne. Une dernière journée passée à Barcelone et presque entièrement consacrée à l’architecte catalan Antoni Gaudí. C’est comme si au dernier jour de notre périple on nous avait transportés dans un autre monde, un monde fantastique où les formes et les couleurs n’avaient plus rien de comparable à celles rencontrées sur notre bonne vielle planète terre du XXIe siècle.

Pour amorcer la journée, une promenade sur le site du parc Güell, un endroit étonnant qui a déjà été le lieu de résidence de Gaudí. Il y a quelques maisons d’un style unique avec des jardins offrant une vue panoramique sur Barcelone. Puis, nous nous sommes rendus sur le chantier de la Sagrada Familia, une immense basilique dont la construction a été amorcée il y a plus de 100 ans. Encore là, l’imposant édifice est d’un style à nul autre pareil. Finalement, c’est sous une petite pluie fine que nous avons grossi les rangs de la très longue file de personnes patientant pour visiter la Casa Milà, une maison qui n’a aucune des formes traditionnelles d’une maison.

Puis, pour conclure notre journée et notre voyage, un gargantuesque souper d’adieu nous attendait au restaurant « Le café des 7 Portes ».

Notre photo – Les murs de ce qui deviendra un jour la Cathédrale de la Sainte Famille, la Sagrada Familia en catalan, le chef-d’œuvre inachevé de Gaudí, sont ornés de milliers de sculptures religieuses. Sans mauvais jeu de mots, c’est un travail de moine!

N.B. - Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer sur celles-ci.

Tout d’abord, situons brièvement note hôte du jour, l’architecte Antoni Gaudí. Né en 1852, il est mort en 1926 happé par un tramway, alors qu’il se rendait prier dans une église du voisinage. C’était un architecte art déco qui a acquis une notoriété sans égale grâce à ses réalisations défiant d’audace toutes celles de ses contemporains. À son décès, il laisse inachevé le projet de sa vie, la Cathédrale Sagrada Familia, une entreprise à laquelle il a consacré les 40 dernières années de son existence.

Le parc Güel
À la demande de son principal mécène, Eusebi Güel, Gaudí dressa les plans d’une ville-jardin tout en harmonie avec le paysage. Bien que sa réalisation ne fut jamais terminée, le résultat que Gaudí obtient est à juste titre considéré comme un chef-d’œuvre de l’art moderne.

Parc Güel, Barcelone, Espagne.

Photo : Les maisons du parc Güell ressemblent à des maisons de pain d’épice ou encore à des maisons de Schtroumpfs.

Le parc Güell est un incontournable lors d’un voyage à Barcelone. L’îlot de verdure se dresse sur les hauteurs de la ville et offre une vue imprenable sur la cité. L'architecte-artiste a vraiment laissé vagabonder son imagination au maximum dans ce projet : quelques maisons avec des jardins, des bancs en céramique, des dragons, des sculptures en pierre, etc. Dans cette œuvre de Gaudí, comme dans toutes ses autres réalisations, il n’y a pas de ligne droite, jamais de ligne droite.

Parc Güel,Barcelone, Espagne.

Photo : Un effroyable dragon aux écailles en petits carreaux de céramique multicolore.

Parc Güel, Barcelone, Espagne.

Photo : Dans ce parc, il y a aussi un tunnel qui sert de chemin de promenade, avec des colonnes obliques et spiralées.

L’artiste a habité durant quelques années une des maisons du parc, et ce, avant de déménager de façon définitive à la cathédrale de la Sainte Famille qu’il construisait et qui occupait tout son temps.

Parc Güel, Barcelone, Espagne.

Photo : La religion a influencé Gaudí. Les allées du parc Güel sont conçues sous la forme d’un chapelet géant!

Parc Güel, Barcelone, Espagne.

Photo : Même les pigeons n’ont rien de banal au parc Güel. C’est comme s’ils avaient pris les couleurs des bâtiments de Gaudí.

La Sagrada Familia
Puis, nous nous rendons visiter le chantier de l’église de la Sainte-Famille, la Sagrada Familia. Une vraie fourmilière, car on y travaille sur tous les fronts et qu’il y a tout plein de touristes qui visitent en même temps. Les visiteurs paient pour leur visite du chantier. C’est ce qui sert à financer, en partie du moins, la poursuite des travaux. Une construction qui devrait être terminée d’ici… 20 ans ou 30 ans.

Sagrada Familia, Barcelone, Espagne.

Selon les plans originaux, la basilique devait compter douze clochers, hauts de 100 mètres chacun, et ce, en hommage aux douze apôtres. Aujourd’hui, huit des douze clochers sont érigés.

Sagrada Familia, Barcelone, Espagne.

Photo : Un chemin de croix pour le moins étonnant. »

Sagrada Familia, Barcelone, Espagne.

Photo : Voici d’un peu plus près le détail de certaines stations du chemin de croix. »

Sagrada Familia, Barcelone, Espagne.

Photo : Puis, un tableau de chiffres apparaît sur une des façades. Les chiffres ont été placés de telle sorte dans le tableau, que dans tous les sens ils totalisent 33, soit l’âge de la mort du Christ.»

Sagrada Familia, Barcelone, Espagne.

Photo : Gaudí rend ici hommage à la nature : les pointes des chapelles couvertes de sculptures de fruits qui portent leurs vraies couleurs.

Casa Milà
Finalement, notre dernière visite était pour la Casa Milà, une maison privée construite par Gaudí pour l’épouse de Pere Milà, un riche notable de Barcelone du début du XXe siècle. Cette maison qui ne comporte pas de vraie ligne droite et dont la façade est conçue de telle manière qu'on ne peut pas tracer de verticale du toit au sol figure sur la liste du patrimoine mondial de L’UNESCO.

 Casa Milà, Barcelone, Espagne.

Pendant que notre guide accompagnateur se chargeait d’acheter nos 27 billets d’entrée, nous avons pris place dans une file d’attente interminable. Mais, dès le retour de notre guide, nous sommes entrés, passant devant tout le monde parce que nous étions un groupe qui avait réservé. C’était gênant, mais c’est là un des nombreux avantages des voyages bien organisés, merci Voyages Lambert.

Nous avons visité les six étages de cet appartement du début du siècle dont les meubles sont demeurés intacts. Une visite impressionnante, encore une fois.

Un inoubliable souper catalan
Pour mettre fin à notre voyage, un souper d’adieu est au programme, et ce, dans un « grand » restaurant de spécialités catalan, « Les 7 Portes », sis sur le paseo de Isabele 2, tout près du port.

C’était complètement hallucinant comme repas. Des tonnes de tapas, puis un énorme gigot d’agneau et des desserts, le tout arrosé de vin mousseux (cava), de vin blanc et de vin rouge à volonté! Disons-le franchement, rien pour faciliter le sommeil.

FIN

Remplis sous: Espagne, Voyages Mots clés:
Commentaires (2) Trackbacks (0)
  1. salutations!!! hola hola mi amigo hhiiiii
    toi savoir bien parler spanich?!! yo yes!! sa se ver o no??
    comprendes lo que dices???hiiiiii
    pi dabor le dragon c pa un dragon c une salamandre pffff
    pi elle est pas effroyable elle est magnifique c pa bien de mentir sinon pa mal le site, il m’aide bien pour mon exposé hiii merci chers compatriotes!!
    asta luego !!

  2. J’ai 72 ans et je rêve encore de visité un jour avec mon épouse , les bijoux de ces grandes créations dont Antoni Gaudi est le penseur et architecte , je suis faciné par ces idées , si un jour et si Dieu me prête vie , l’ unique voyage que je ferai sera a Barcelone .

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant