19
Avr/06
0

Les mêlées générales, les collèges américains ne rient pas avec ça!

Texte de Jacques Lanciault

Patrick D'Aoust Arkansas City, Kansas, le 19 avril 2006 - Jeudi dernier, lors d'un match opposant les collèges Cowley et Coffeyville les esprits se sont échauffés et une mêlée générale est survenue. Au total, une soixantaine de joueurs se sont retrouvés sur le terrain à se « poussailler » à qui mieux mieux. Mais, peu d'entre eux se sont vraiment battus de sorte que les entraîneurs des deux équipes ont cru que seuls les joueurs expulsés de la rencontre, soient ceux qui avaient échangé des coups, se méritaient des suspensions automatiques de deux matchs prévues aux règlements. Erreur, dans les collèges américains la réglementation est beaucoup plus sévère que cela. Patrick D'Aoust et ses coéquipiers du Cowley Community College l'ont appris à leurs dépens!

Les entraîneurs des deux formations impliquées dans l'échauffourée étaient tellement certains de leur interprétation des règlements qu'ils ont continué le match en cours, puis chacune des équipes a poursuivi sa saison. Or, le règlement prévoit que tous les joueurs qui ont quitté leur position et tous les joueurs qui sont entrés sur le terrain en provenance des abris ou des enclos de releveurs doivent être expulsés du match en cours et suspendus automatiquement pour deux autres rencontres.

Conséquences : Cowley, qui avait gagné le match de la mêlée générale et les deux suivants se retrouve avec trois défaites en plus… et trois victoires en moins. Bien pire, la formation de Coffeyville, elle qui avait remporté deux victoires face à l'équipe occupant la tête du classement, se retrouve, elle aussi, avec deux victoires de moins et deux défaites de plus. Cowley, qui, suite aux victoires de Coffeyville avait pris la pôle position du classement, se retrouve en raison de l'application de la réglementation en troisième place.

Un releveur impulsif
Patrick D'Aoust nous raconte comment le tout a commencé : " Après s'être fait atteindre avec un compte de trois balles et aucune prise, un de nos frappeurs a fait quelques pas vers le lanceur adverse, sans se rendre au monticule cependant, choisissant de bifurquer vers le premier but après quelques pas. Mais, un de nos releveurs, lui avait déjà pris son élan et fonçait directement sur le receveur adverse. Il l'a plaqué, comme un véritable joueur de football et il lui a fait très mal. C'est là dans le fonds que tout a commencé et que les bancs se sont complètement vidés. "

Des événements qui semblent avoir boosté D'Aoust et sa gang
Hier, peu de temps après avoir appris la modification des victoires en défaites, l'équipe du Cowley College a pris position sur le losange plus décidé que jamais à gagner. Et c'est ce qu'ils ont fait remportant des victoires de 12-11 et 13-3. Les frappeurs de Cowley ont réussi pas moins de 38 coups sûrs au cours du programme double. À lui seul, Patrick D'Aoust a mis la balle en lieu sûr six fois, dont deux pour plus d'un but, un double et un triple. Son coup de deux buts était tout simplement un circuit raté par quelques centimètres.

Celui qui évolue pour les Cardinals de LaSalle de la Ligue de Baseball Élite du Québec au cours de l'été, mentionne : « On est vraiment sur une lancée depuis ces événements. À nos cinq dernières parties, nous avons compté dix points et plus à chaque fois. Nous avons d'ailleurs gagné quatre matchs alors que la règle du «mercy rule» a été appliquée.»

Le bâton de D'Aoust : toujours hot
Patrick D'Aoust continue d'être dominant en attaque pour les siens. Au cours des récentes rencontres, il a frappé deux autres coups de circuit. Lui qui n'a réussi qu'un seul « long » à sa première saison à Cowley domine son équipe cette année fort de huit coups de quatre buts.

Suite à leur double gain d'hier, Cowley a repris la tête du classement de sa division.

Remplis sous: Baseball Mots clés:
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant